Mise à jour le 23 mars 2021
Publié le 13 mars 2021 Mis à jour le 23 mars 2021

La promotion des activités physiques et sportives à travers un encadrement et des équipements de qualité étant l'un des axes de développement de notre projet d'établissement, en soutien à la vie étudiante et aux conditions d'études, l'Université a candidaté au label Génération 2024, obtenu en janvier 2021.

Ce label reconnaît l'engagement de notre Université en faveur du sport, qui contribue notamment à l'épanouissement de ses étudiant.es. Il se traduit par les actions portées par notre service des sports et répond à quatre objectifs.
 
Nos objectifs
1 - Développement de liens entre l’établissement et son environnement associatif sportif

Accueillant des étudiant.es sportif/ves licencié.es, dont certain.es participent à des championnats régionaux ou nationaux à titre individuel ou en équipe, le service des sports (SUAPS) de l'Université est fortement lié à la Fédération française du sport universitaire. Il entretient aussi des liens avec certaines fédérations françaises ou clubs locaux. Des conventions de partenariat sont signés, par exemple avec le LOU rugby et l'Olympique lyonnais, avec qui le SUAPS travaille en étroite collaboration, notamment pour les sportif/ves de haut niveau. 
Il contribue également à la formation des jeunes dirigeant.es et des arbitres. Il s'inscrit dans une démarche citoyenne en organisant des formations au brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA), au brevet de surveillant.e de baignade (BSB) et aux premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1).

Le SUAPS et l'association sportive Lyon 2 participe aux différents temps forts de la vie étudiante tout au long de l'année :

  • la rentrée universitaire, avec l'ensemble des services ;
  • le forum des initiatives étudiantes, aux côtés du service de la vie étudiante et des associations ;
  • les rencontres autour du handicap, en collaboration avec la Mission handicap, en proposant aux étudiant.es des "mises en situation de handicap", en expérimentant une pratique sportive alternative (hand basket, escalade à l’aveugle, handball fauteuil, tir à l’arc à l’aveugle, natation, etc.), et des échanges avec des sportif/ves de haut niveau handisport ;
  • des animations lors du créneau free du jeudi.
2 - Participation à la recherche et aux événements promotionnels olympiques et paralympiques

Au-delà des manifestations sportives et animations proposées tout au long de l'année, le service des sports compte participer aux événements promotionnels organisés par le Comité d’organisation des JO de la région. Les étudiant.es seront encouragé.es à répondre aux appels à bénévoles dans le cadre des actions sportives et culturelles autour de l'Olympisme, une expérience enrichissante et formatrice. Un.e étudiant.e en service civique au SUAPS contribuera à mobiliser la communauté.

Des collaborations sont envisagées :

  • avec le laboratoire d'Études des mécanismes cognitifs (EMC) autour de différents thèmes : le lien entre performances sportives et préparation mentale, ou encore le rôle du cerveau sur la performance sportive ;
  • avec le service de santé université, autour d’un projet sport et santé avec une batterie de tests physiques proposés aux étudiant.es volontaires, qui pourront ainsi comparer leurs données personnelles à celles de sportifs de haut niveau.

Le service des sports souhaite développer ses pratiques en matière de sport inclusif. Il prévoit de former la quarantaine d'enseignant.es permanent.es et vacataires sur cette thématique. Le SUAPS pourra s'appuyer sur le diagnostic en matière d’accueil des étudiant.es en situation de handicap dans les cours de sport, réalisé par un.e étudiant.e du Master 2 Référent.e handicap effectuant son stage au service des sports en 2020/2021.
Des enseignements ou animations découvertes seront proposées dans le cadre de la semaine du handicap, avec l’intervention de sportif/ves paralympiques invité.es à partager leur expérience. 

L'Université suivra et encouragera ses sportif/ves de haut-niveau, potentiellement sélectionnables pour Tokyo 2021 et Paris 2024, afin de faire découvrir à notre communauté universitaire leur préparation à un évènement olympique.

3 - Accueil et accompagnement des sportif/ves de haut-niveau (SHN)

L’Université accueille et accompagne les étudiant.es SHN, sur listes ministérielles et sur liste universitaire, en leur proposant des aménagements tout au long de leurs cursus universitaires. C’est environ une quarantaine de SHN qui bénéficie de cet accompagnement dont certain.es sont pressenti.es pour participer aux JO de Tokyo en 2021.
Une Charte du haut-niveau, votée mars en 2019 en Commission de la formation et de la vie universitaire, prend appui sur les dispositions législatives et réglementaires assurant la promotion du sport de haut niveau dans l’enseignement supérieur. Elle a pour objet de permettre la réussite du double projet universitaire et sportif des étudiant.es SHN. Enseignant au service des sport, Norbert Meyssirel, correspondant du dispositif, est chargé du suivi des étudiant.es SHN et assure la coordination entre leur fédération et l’Université. Il s'occupera, si besoin, d'établira avec la composante, un contrat de formation individualisé pour permettre à l'étudiant.e SHN un allègement de son parcours sur plusieurs années. 
En effet, dans le cadre de ce dispositif, différentes actions peuvent être mises en oeuvre pour les aider à concilier sport et études, par exemple :

  • des aménagements d’emplois du temps au titre du régime spécial d’études ou dispense d’assiduité totale ou partielle si un aménagement n’est pas possible ;
  • une organisation spécifique de l’emploi du temps en prenant en compte les contraintes liées aux activités sportives (entrainements, compétitions et déplacements) et priorité dans le choix des groupes de travaux dirigés (TD) ;
  • la mise en place de preneur/euses de notes ;
  • le choix du mode de contrôle des connaissances (continu ou terminal) et la possibilité de modalités spécifiques (examen écrit, oral, dossier... pour les examens terminaux) ;
  • l'utilisation de la salle de musculation sous la responsabilité du/de la Directeur/trice du SUAPS...

Portraits d'étudiant.es et témoignages

4 - Mise à disposition des équipements sportifs

L'Université dispose d'équipements sportifs sur ces deux campus et investit chaque année dans la rénovation, la sécurisation et l’amélioration de ces installations.


Principalement destinées aux enseignements et compétitions encadrées par le SUAPS auprès des étudiant.es, les installations sont aussi accessibles pour les personnels dans le cadre du programme d'activités qui leur est proposé. Elles sont également utilisées par les étudiant.es en sport en autonomie, les autres composantes et services de l’Université, les associations d’étudiant.es, les associations et établissements publics partenaires.

Le label Génération 2024 a été développé par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et le ministère des Sports, en partenariat avec le mouvement sportif et le Comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Il vise à soutenir le développement de la pratique sportive dans l'enseignement supérieur et renforcer ses objectifs d'inclusion, de santé, de respect et d'engagement citoyen, dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques organisés à Paris en 2024.
Actualités

Retrouvez dans cet onglet les initiatives et activités réalisées dans le cadre de Génération 2024

Quelques chiffres

Le sport à Lyon 2, c'est...


plus de 40 activités proposées


900 licencié.es en moyenne chaque année à l'association sportive


30 étudiant.es participant.es aux championnats de France

C’est entre 6 000 et 7 000 personnes qui pratiquent sur nos installations durant l’année universitaire.
Environ 20 jeunes dirigeant.es sportif/ves et 10 arbitres universitaires formé.es par an.