Mise à jour le 25 févr. 2021
Publié le 7 septembre 2020 Mis à jour le 25 février 2021

Depuis le 24 août 2020, Françoise Lantheaume est référente intégrité scientifique de l'Université. Professeure des universités en sciences de l'éducation et de la formation et chercheure au laboratoire ECP (Éducation, cultures, politiques), elle étudie l’enseignement de questions scientifiquement et politiquement controversées (colonisation, religions), le travail des enseignant.es et son évolution, ainsi que le processus de traduction des réformes éducatives jusqu’à la classe.

L’intégrité scientifique est l’un des piliers d’une recherche de qualité, menée dans le respect de la probité intellectuelle et de principes éthiques partagés. La référente et le comité intégrité scientifique sont au service de la communauté scientifique pour traiter de ces enjeux et accompagner les chercheur.es dans leurs questionnements. Dans un contexte où les pratiques scientifiques sont légitimement interrogées et où les travaux académiques comme leurs résultats sont parfois rudement contestés, l’inscription de l’université dans une démarche d’intégrité scientifique permet de construire sereinement les conditions d’un rapport de confiance envers la recherche.

 
FAQ
Foire aux questions pour cerner le rôle de référent.e intégrité scientifique.
Référent.e intégrité scientifique (RIS) : c’est quoi ?

Une ressource concernant des manquements à l’intégrité scientifique (falsification et/ou fabrication de données, plagiat, conflits d’intérêt, pratiques de recherche questionnables au regard de l’éthique). 
Le/la RIS établit les faits avec impartialité, propose éventuellement une médiation, rédige un rapport (soumis pour commentaires aux différentes parties) formulant des propositions d’action, l’adresse à la présidente de l’université pour décision concernant les suites à donner, archive les dossiers de façon sécurisée.
Le ou la RIS contribue à développer une culture de l’intégrité scientifique à l’université dans une logique de dialogue avec tou.tes les acteur/trices et de prévention.
La RIS de Lyon 2 prend appui sur un Comité pluridisciplinaire Intégrité scientifique de Lyon 2, sur les services de l’université (DAJIM, DRH), est membre du Réseau national des RIS (Résint).

Pourquoi ?

Pour assurer la confiance au sein de la communauté scientifique, et de la société à l’égard de la production scientifique.

Pour qui ?

Tout.es enseignant.es-chercheur.es et doctorant.es s’estimant victimes ou responsables de manquement à l’intégrité scientifique.

Missions
Les missions de la référente intégrité scientifique
  • Faire un état des lieux, en lien avec les unités de recherche, sur les modalités selon lesquelles les directeur/trices d'unités traitent actuellement les problèmes d'intégrité scientifique ;
  • Constituer un comité pluridisciplinaire de collègues intéressé.es par les questions d'intégrité scientifique qui vous assistera dans vos différentes missions ;
  • Promouvoir la culture de l'intégrité scientifique par la mise en place d'actions de sensibilisation et de formation des enseignant.es-chercheur.es et des doctorant.es en lien avec les services concernés (DRED, DRHAS, DAJIM) ;
  • Traiter les demandes concernant un éventuel manquement à l'intégrité scientifique selon une procédure conforme aux préconisations du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (HCERES) ;
  • Participer au réseau national des référent.es intégrité scientifique et représenter l'établissement auprès de l'Office français d'intégrité scientifique (OFIS) et de la plateforme Responsabilité sociale et environnementale, éthique de la recherche, intégrité scientifique (RESETIS) de l'Université de Lyon ;
  • Rédiger un compte rendu annuel d'activités à destination de la présidence et de la DRED.
Références
« Le/la Président.e désigne un.e référent.e à l’intégrité scientifique, qui travaille en lien étroit avec le/la Vice-président.e en charge de la recherche et des écoles doctorales. Le/la référent.e intégrité scientifique contribue à définir la politique d’intégrité scientifique de l’établissement. Il/elle a notamment pour fonctions principales la vigilance, la prévention et le traitement des manquements à l’intégrité scientifique en lien avec les organes compétents (section disciplinaire notamment). Il/elle veille au respect et à la diffusion de l’application de la charte nationale de déontologie des métiers de la recherche. Un organe collégial peut être mis en place pour soutenir l’action du/de la référent.e. »
[source : Règlement intérieur de l'Université - Titre 4 : Vie institutionnelle / Chapitre 1 : Les référent.es et structures à portée sociale]
L’Université Lumière Lyon 2 est signataire de la Charte de l’intégrité scientifique.
Créé en 2017, l’Office français de l’intégrité scientifique est un département de le Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES). 
Depuis, décembre 2020, l’intégrité scientifique est intégrée dans la Loi.
Contact :
Referente-IS@univ-lyon2.fr
Glossaire

Qu'est-ce que l'intégrité scientifique ?

Valeurs et règles garantissant l’honnêteté et la rigueur de la recherche, « contribue à garantir l’impartialité des recherches et l’objectivité de leurs résultats » (Code de la recherche, Article L. 211-2, décembre 2020). 

Le Haut Conseil de l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur (HCERES) est chargé de « promouvoir l’intégrité scientifique et de veiller à sa prise en compte dans les évaluations qu’il conduit ou dont il valide les procédures » (Code de la recherche, Article L 114-3-1, décembre 2020)