Publié le 13 septembre 2020 Mis à jour le 15 septembre 2020
le 8 septembre 2020

L'agence nationale de la recherche a publié le 8 septembre 2020 la liste des projets sélectionnés dans le cadre de son appel générique 2020 pour soutenir les jeunes chercheurs et jeunes chercheuses (JCJC) parmi lesquels REMEMUS de Laura FERRERI sur l'influence du plaisir musical sur la mémoire humaine.

Son projet

Le projet REMEMUS sur l'influence du plaisir musical sur la mémoire humaine a été sélectionné par le comité d'évaluation Cognition, éducation, formation de l'ANR. L'agence national pour la recherche propose l'instrument de financement Jeunes chercheurs et jeunes chercheuses (JCJC) au sein de son appel à projets génériques annuel pour permettre aux jeunes générations de développer leurs propres thématiques de recherche, de consolider leur équipe ou d’en constituer une, et favoriser ainsi leur prise de responsabilité. Il s’adresse aux celles et ceux ayant obtenus leur thèse depuis moins de dix ans.

Les processus de mémoire sont modulés par les réponses de récompense liées à la transmission de la dopamine, qu’on dit aussi « hormone du récompense ». Un des stimuli les plus plaisants de notre vie, qui dépend fortement de l’activité du circuit dopaminergique de récompense, est la musique.
Ce projet cherche à atteindre trois principaux objectifs :
1) apporter des preuves sur la capacité du plaisir musical d’améliorer la mémoire non-musicale (verbale) ;
2) augmenter le plaisir musical, et donc la mémoire associée, via un paradigme écologique d’expérience musicale partagée ;
3) explorer cet effet dans un environnement naturaliste « real-life » : une salle de concert contrôlée expérimentalement.
À ces fins, des données comportementales, psychophysiologiques et neurales (via la technique de neuro-imagerie fNIRS individuelle et hyperscanning) seront récoltées.
Les résultats de ce projet innovateur contribueront ainsi à comprendre l’influence des réponses de récompense sur la mémoire, avec d’importantes implications sur le plan pédagogique et clinique.

Son parcours

Laura Ferreri
Laura Ferreri

Maîtresse de conférences en psychologie cognitive, chercheure de l'équipe Mémoire, Émotion, Action au laboratoire d’Étude des mécanismes cognitifs (EMC), Laura Ferreri est lauréate IMPULSION 2019, appel à projets de l’Université de Lyon visant à soutenir le développement de projets de recherche et de formation portés par des enseignant.es-chercheur.es et chercheurs nouvellement arrivés sur le site de Lyon Saint-Étienne. C'est dans ce cadre qu'elle a rejoint le laboratoire EMC. Elle assure différents enseignements au sein de l'Institut de psychologie et est co-responsable du master 2 Sciences cognitives fondamentales et appliquées.
Suite à l’obtention d’un Master en Neurosciences cognitives à l’Université San Raffaele de Milan, en Italie, Laura Ferreri a effectué son doctorat en Psychologie cognitive au laboratoire d'étude de l'apprentissage et du développement (CNRS LEAD) de Dijon. De 2015 à 2018, elle a réalisé son post-doctorat à l’Unité de recherche Cognition & Brain Plasticity à l’Université de Barcelone, en Espagne.

Ses recherches

Laura Ferreri étudie les mécanismes à la base des bénéfices de la musique sur notre mémoire,  un aspect devenu particulièrement intéressant dans une société qui fait face aux troubles de la mémoire dus au vieillissement. Ses recherches visent à investiguer les réponses émotionnelles et de plaisir liées à la musique et leur capacité à améliorer l'encodage et la récupération de l'information. À cette fin, des méthodes comportementales ainsi que des techniques de neuro-imagerie comme la spectroscopie proche infrarouge fonctionnelle (fNIRS) sont utilisées.
-> CV, publications et projets


 

Informations pratiques

Date(s)

le 8 septembre 2020