Publié le 10 février 2020 Mis à jour le 10 février 2020
le 3 février 2020
Campus Porte des Alpes

Lundi 3 février 2020, Nathalie Dompnier a inauguré le Service de santé universitaire (SSU), à la suite de la journée portes ouvertes du SSU qui a permis aux étudiant.es de découvrir les services qui leur sont proposés.

Depuis le début de l'année 2020, le service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé est devenu un service de santé universitaire. Il ne s'agit pas d'un simple changement d'acronyme mais d'une véritable évolution. La création d’un SSU constitue l’un des pivots de la politique de santé de l’établissement, qui vise à l'articulation des missions de médecine préventive et de celles, élargies, d’un lieu de médecine prescriptive. Avec le SSU, l'Université élargit l'offre de santé en direction du public étudiant avec des consultations de médecine générale, de gynécologie avec une maieuticienne ou encore la possibilité de réaliser des bilans sanguins auprès d’une infirmière. Disposant désormais d'un centre de santé, ce qui n'est pas le cas de toutes les universités, nous avons ainsi les moyens de mieux accompagner nos étudiant.es, de leur proposer des dispositifs de santé plus adaptés à leurs besoins.

La Présidente Nathalie Dompnier a d'ores et déjà mentionné trois axes de développement :
  • permettre un meilleur accueil au SSU en lui donnant de nouveaux locaux ;
  • déployer le service de santé sur les deux principaux campus pour faciliter l’accès aux soins de tou.tes les étudiant.es ;
  • faire le bilan des consultations, et envisager une montée en puissance du SSU en développement une offre de services d'autres spécialités médicales.
 Pourquoi ouvrir un service de santé ? Parce que les étudiant.es, pour des raisons personnelles ou financières, ne se soignent pas suffisamment et renoncent trop souvent à aller chez le médecin. Parce que le campus Porte des Alpes se trouvent précisément dans une zone où les docteur.es ne sont pas assez nombreux/euses. Parce que les étudiant.es sont à un âge où l’acquisition de bonnes habitudes de santé est décisive pour toute leur vie d’adulte. Proposer un centre de santé, c’est ainsi faciliter et simplifier l’accès au soin, garantir la prise en charge par des professionnels compétents et la consultation par un.e docteur.e conventionné.e de secteur 1. 
[extrait du discours inaugural de Nathalie Dompnier]
Émilie Tardieu, Médecin et et Directrice du SSU, a remercié les institutions partenaires ayant été associées à la réflexion ayant permis la concrétisation de ce projet (Groupement régional des centres de santé, Université de Lyon, Assurance maladie, Agence régionale de santé...), ainsi que l'ensemble des services de l'Université mobilisés, l'équipe du SSU et ses consoeurs médecins d'universités lyonnaises pour leur partage d'expérience.
 

null

null

En amont de cette inauguration, le service de santé universitaire (SSU) a organisé une journée portes ouvertes de 9h à 16h, invitant les étudiant.es à découvrir son offre de services : consultations de médecine générale, de médecine préventive et de spécialistes (maieuticienne, psychologue, diététicienne), prises de sang et prélèvements biologiques ou encore accueil infirmier. Près d'une centaine d'étudiant.es a été accueillie. Certain.es ont pu à cette occasion tester des casques de réalité virtuelle, l'un pour de la méditation pleine conscience, l'autre sensibilisant à la schizophrénie.
 
null
L'accueil du SSU - campus Porte des Alpes - bâtiment L
null
La réalité virtuelle, un outil de sensibilisation

Informations pratiques

Date(s)

le 3 février 2020

Lieu(x)

Campus Porte des Alpes