Publié le 21 octobre 2020 Mis à jour le 22 octobre 2020

De toutes les conséquences de la crise sanitaire sur nos activités, la question de la mobilité internationale n’est pas la moindre. Difficultés de déplacements, incertitudes sur les modalités pédagogiques, sur les conditions sanitaires… tout ceci a pesé très lourd sur les choix faits par les établissements, et par les étudiant.es. Dès le printemps, l’Université Lumière Lyon 2 a fait le choix de maintenir toutes les possibilités de mobilité internationale d’études pour cette année universitaire 20-21. Les résultats nous donnent raison.

Pour la mobilité entrante, d’abord : nous avons eu le plaisir d’accueillir 187 étudiant.es en échange à cette rentrée 2020, en échange d’études ou en double-diplôme. C’est évidemment beaucoup moins que les années précédentes, notamment pour ce qui concerne les étudiant.es venant d’universités extra européennes, qui sont au nombre seulement de 46 ce semestre, mais c’est un chiffre qui est loin d’être négligeable. Nous espérons d’ailleurs que le semestre prochain, les 260 étudiant.es attendu.es seront bien là (dont près de 175 nouveaux/elles arrivant.es). 

Quant aux mobilités sortantes, nombreux et nombreuses étaient les étudiant.es sélectionnée.es pour une mobilité d’études cette année universitaire. Malheureusement pour certain.es d’entre eux/elles, des partenaires ou des gouvernements ont été contraints d’annuler l’accueil des étudiant.es en échange, notamment en dehors de l’Europe. Actuellement, 224 étudiant.es de Lyon 2 ont pourtant la chance d’être dans une université partenaire pour un semestre ou une année. Et, si la situation sanitaire ne s’aggrave pas, ils/elles devraient être près de 450 au semestre 2, beaucoup de mobilités ayant été reportées au Semestre 2. C’est là aussi une vraie source de fierté pour l’établissement d’avoir pu ouvrir tant de possibilités pour nos étudiant.es dans des conditions extrêmement difficiles. 

Un mot, enfin, sur les étudiant.es internationaux/ales qui se sont inscrit.es dans nos diplômes. Là aussi, on pouvait craindre de très fortes difficultés, et plusieurs établissements en France ont d’ailleurs fait le choix de stopper tout recrutement d’étudiant.es internationaux/ales. Là aussi, ce n’est pas la position adoptée par Lumière Lyon 2, et là aussi, on ne peut qu’être satisfait des résultats. Pour la rentrée 2020, on a reçu et accepté presque exactement le même nombre de candidatures que pour la rentrée 2019 (1 262 acceptées en 2019 contre 1 250 cette année). Nous attendons encore une stabilisation du nombre d’inscrit.es au final, car la situation actuelle a pour effet qu’un certain nombre d’étudiant.es accepté.es n’ont pas pu rejoindre leur formation. 
 

Même si la crise sanitaire obligera tous les établissements à mener un travail de fond sur l’avenir de la mobilité – ses formes, son organisation, ses objectifs – son importance dans les parcours de nos étudiant.es reste toujours aussi grande, et c’est pourquoi nous poursuivons avec la même détermination l’organisation des mobilités d’échange pour 2021-2022. La Journée de la Mobilité Internationale a été organisée comme tous les ans, sous forme virtuelle cette fois-ci, et a connu un gros succès. La date limite de candidature est fixée au 9 décembre, et nous saurons donc rapidement si les étudiant.es restent toujours aussi attiré.es par une expérience de l’étranger.