Publié le 2 avril 2020 Mis à jour le 2 octobre 2020
le 1 avril 2020

Comme tous les établissements d’enseignement supérieur, sur décision du gouvernement en vue de lutter contre la propagation du Covid-19, l’Université Lumière Lyon 2 a fermé ses campus le 16 mars dernier. Pour autant, la fermeture de l’université ne signifie pas l’arrêt de ses activités. De nombreuses initiatives sont mises en place pour accompagner les étudiant.es au mieux durant la période de confinement, qu’il s’agisse de mise à disposition de contenus pédagogiques spécifiques, de mesures d’accompagnement des plus fragiles, de suivi des étudiant.es en mobilité ou internationaux et, pour tou.tes, d’accès à des ressources documentaires, culturelles ou scientifiques.

Maintien du lien pédagogique avec les étudiant.es

Les enseignant.es, avec l’appui des équipes administratives et techniques, se sont très fortement mobilisé.es pour proposer rapidement des contenus pédagogiques aux étudiant.es. Les enseignements ne pouvant plus être dispensés en présentiel ont été poursuivis par un ensemble de modalités distancielles, pour partie sur la plateforme numérique de cours sur laquelle les enseignant.es et enseignant.es-chercheur.es déposent des textes et des vidéos, organisent des tchats avec les étudiant.es ou créent des forums. Ainsi, ce sont près de 5 000 cours disponibles sur la plateforme de cours et plus de 65 000 supports de cours, de ressources et d’exercices mis en ligne par plus de 1 700 enseignant.es.
Par ailleurs, de très nombreux échanges sur les forums et les tchats de la plateforme, mais aussi par courriels, permettent de répondre aux questions, de donner des explications, mais aussi souvent de conseiller et de rassurer. Le maintien de ce lien pédagogique est indispensable pour permettre aux étudiant.es de poursuivre une dynamique d’apprentissages, de rester motivé.es et impliqué.es dans leur formation, de se donner des objectifs.
 

Prise en compte de la précarité numérique grâce à un dispositif dédié

Toutefois, tou.tes les étudiant.es ne peuvent bénéficier des contenus ainsi diffusés, pour des raisons médicales, familiales ou professionnelles, mais aussi pour des raisons matérielles (conditions de logement, accès à internet, matériel informatique). La période de crise sanitaire et de confinement risque, dans bien des domaines, de creuser les inégalités au sein de notre société. Il est du rôle de l’université de se saisir de ces enjeux pour faire en sorte que cette période ne vienne pas mettre en difficulté, dans leur cursus, les plus fragiles et les plus précaires. C’est pourquoi, du 31 mars au 10 avril prochain, l’Université Lumière Lyon 2 lance une opération pour les identifier, via une campagne SMS à grande échelle qui s’adresse à plus de 25 000 étudiant.es. Les étudiant.es concerné.es par cette précarité numérique seront invité.es à se signaler afin de se voir proposer des solutions spécifiques.
Par ailleurs, l’ensemble des équipes travaille à des modalités d’évaluation qui ne pénaliseront pas celles et ceux qui, pendant cette période, n’auront pas pu continuer à étudier.
 

Permanences téléphoniques pour accompagner l’orientation

Pendant la durée du confinement, le Service Commun d’information et d’orientation et d’insertion professionnelle assure à distance des entretiens téléphoniques pour continuer à répondre au mieux aux interrogations des étudiant.es sur leur orientation et leur projet professionnel.
 

Accompagnement médical/social

Parce que la situation actuelle est particulièrement difficile pour les plus fragiles, l’accompagnement social et médical des étudiant.es de Lyon 2 se poursuit durant cette période de confinement. Les assistantes sociales du CROUS continuent leurs rendez-vous à distance et sont disponibles pour répondre aux demandes d’aides d’urgence. En parallèle, le Service de Santé Universitaire reste joignable et assure une permanence pour l’ensemble des étudiant.es du site sur SSU@univ-lyon2.fr, tout comme la Mission Handicap que l’on peut joindre au 04 78 77 31 05 / mission.handicap@univ-lyon2.fr.
 

Pour tou.tes, de multiples ressources en ligne

Pour permettre à chacun.e de continuer à s’informer et à se cultiver tout en restant chez soi, l’Université propose sur son site Internet, des pages sur lesquelles sont régulièrement recensées des ressources gratuites en ligne que la communauté universitaire peut alimenter : ressources documentaires, scientifiques ou culturelles (visites virtuelles de musées, conférences, films, musiques, etc.).
Et pour se maintenir en bonne forme physique, les enseignant.es du Service Universitaire des activités physiques et sportives de l’Université se mobilisent pour proposer chaque jour de la semaine, en vidéo, une activité à faire chez soi, réalisable dans un petit espace (musculation, cardio-training, yoga, méditation), accessibles à tou.tes sur le site Internet de l’université. La devise du SUAPS : « On reste confiné.es, on reste connecté.es, ensemble, calmes et déterminé.es ! »
 

Accompagnement des étudiant.es en mobilité et des étudiant.es internationaux/ales

L’Université s’est encore plus spécifiquement attachée à accompagner les étudiant.es en mobilité et les étudiant.es internationaux. Les situations très diverses des pays, la fermeture des frontières, l’isolement de celles et ceux qui se retrouvent dans des situations de confinement loin de leur famille ont amené les équipes à assurer un suivi individualisé pour ces étudiant.es. Toutes les informations qui leur sont dédiées sont récapitulées sur https://www.univ-lyon2.fr/international/informations-coronavirus.
Un dispositif de parrainage/marrainage virtuel a été créé à leur intention, afin que ceux et celles d’entre eux/elles qui se sentent isolé.es puissent avoir des contacts avec d’autres étudiant.es. Ce dispositif a ensuite été étendu à l’ensemble des étudiant.es. Les étudiant.es qui souhaitent soutenir leurs camarades en tant que parrains ou marraines et celles et ceux qui se sentent isolé.es peuvent s’inscrire sur une plateforme de mise en contact créée à cet effet. À ce jour, 250 étudiant.es s’y sont inscrit.es, 210 comme volontaires, 40 parce qu’ils/elles souhaitent être accompagné.es.

Informations pratiques

Date(s)

le 1 avril 2020