Publié le 29 juin 2021 Mis à jour le 7 septembre 2021
le 30 septembre 2021
Campus Porte des Alpes
12h15

Les mélodies les plus emblématiques du cinéma évoquant l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale.

Mémoire et cinéma, Un Violon dans l'histoire
Isabelle Durin, violon
Michaël Ertzscheid, piano


La Seconde Guerre Mondiale est le décor de plusieurs destins, tour à tour héroïques, tragiques, romanesques ou initiatiques.  
Elle est un exemple criant des forces antagonistes qui habitent l'homme.  Le violon et le piano raconteront ces histoires plurielles au fil de musiques de films qui vibrent à nos oreilles et résonnent en chacun de nous.  
Nicola Piovani, John Williams, Georges Delerue, ou encore Michel Legrand, ont su recréer, à leur manière, avec leur style propre, un univers musical qui demeure intact grâce à notre mémoire : mémoire des sons, des mélodies, des inflexions à la fois douces et passionnées du violon, autant de réminiscences qui laissent entrevoir qu’images et sons sont intimement liés.

Concert le jeudi 30 septembre à 12h15, amphithéâtre culturel, réservation obligatoire

 > Réservez ici <
 

Tous les événements sont gratuits et ouverts à tous et toutes, sur réservation.
❗️❗️❗️ Attention, suite aux dernières annonces du gouvernement, l’entrée aux spectacles dans l’amphithéâtre culturel de l'Université Lumière Lyon 2 est conditionnée à la présentation d’un passe sanitaire valide. Pour rappel, le passe sanitaire consiste à présenter, de manière numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier :
• une attestation de vaccination (avec le schéma vaccinal complet),
• OU une preuve d’un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72h,
• OU un résultat d’un test PCR ou antigénique positif, attestant du rétablissement de la Covid-19 (datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois).

portrait 1 Isabelle Durin entre au CNR de Versailles dans la classe d’Alexandre Brussilovsky, et obtient sa médaille d’or de violon en 1996. Elle travaille pendant un an avec Antoine Goulard, et intègre en 1997 le CNSM de Lyon dans la classe de Jean Estournet et Kazimierz Olechovski tout en continuant parallèlement des études de philosophie à la Sorbonne qui la mèneront jusqu’au DEA.

En 1999, elle participe à la tournée européenne du Gustav Mahler Jugend Orchester, sous la direction de Franz Welser-Möst et obtient en 2001 le diplôme (DNESM) du CNSM de Lyon. La même année, Isabelle Durin est sélectionnée pour la masterclass de Shmuel Ashkenazi, dans le cadre du Schleswig Holstein Muzik Festival de Lübeck, puis se perfectionne auprès de violonistes tels que Jean-Pierre Sabouret, Boris Garlitsky, Igor Volochin, Patrice Fontanarosa ou encore Roland Daugareil, tout en continuant son apprentissage de la musique de chambre auprès d’Alain Meunier et Michel Strauss, en formation supérieure de musique de chambre au CNSM de Paris.

Isabelle Durin est membre depuis 2003 de l‘Orchestre National d‘Ile-de-France, dirigé par Yoel Levi, Enrique Mazzolla et actuellement Case Scaglione . En décembre de la même année, elle reçoit au Sénat la médaille de bronze de la Société d’Encouragement au Progrès.

La violoniste donne diverses prestations de musique de chambre, plus particulièrement en duo violon/piano, en France et à l’étranger. Ainsi est-elle invitée à se produire au Vietnam en 2004 et 2006, notamment à l’Opéra et à l’Espace-Centre Culturel de Hanoï.

Son premier disque « Romantisme Hébraïque » avec Michael Ertzscheid au piano, est sorti chez Jade (Universal). À cette occasion, Isabelle Durin s’est produite à Paris au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, à la Fnac des Halles pour un showcase, au Mémorial de la Shoah, à la Synagogue ULIF de Copernic, au Cercle Bernard Lazare de Grenoble, aux Centres Communautaires de Vincennes, Créteil, Nogent-sur-Marne, Genève, Strasbourg, Reims, à Zagreb, au Musée Juif Galicia de Cracovie, au Musée Juif de Prague, aux centres culturels de Cluj, Timisoara et Iasi (Roumanie), aux Etats-Unis (Miami, West Palm Beach, Puerto Rico), en Colombie (Bogota, Medellin et Cali), tournée organisée par la Délégation Générale des Alliances Françaises aux Etats-Unis, à la Synagogue portugaise d’Amsterdam, et récemment en Angleterre, à Londres, Cambridge (Fitzwilliam Museum) et Oxford (Queen’s College).

Son dernier CD « Mémoire et Cinéma » (Paraty/PIAS) - avec le pianiste Michaël Ertzscheid - est sorti en février 2018. Ce qui l’a conduite à se produire à Toronto dans le cadre de l’Holocaust Education Week, au Mémorial de la Shoah, aux Synagogues d’Obernai et de Bordeaux, au Musée Dauphinois et au Musée de la Résistance de Grenoble, au château d’Etelan, aux Rencontres Musicales de Capvern, à Strasbourg dans le cadre du festival « Librairies idéales », au Lycée ORT de Montreuil, au théâtre du Ranelagh, au château de la Motte-Tilly…

En Août 2018, Isabelle Durin fait ses débuts en Chine, lors d’une tournée de neuf concerts en violon et piano à travers le pays.
Elle est par ailleurs directrice artistique du festival « les Harmonies Estivales » de Villeneuve l’Archevêque.

 
Images (c) Chris Poffi
portrait 2 Né à Toulouse, Michaël Ertzscheid commence le piano à huit ans. Il mène de front ses études générales (Baccalauréat scientifique mention Très bien) et musicales (1er prix à l'unanimité en piano et musique de chambre au conservatoire de Toulouse. Il continue ses études d'instrument au conservatoire de Boulogne-Billancourt où il est récompensé par un 1er prix de piano à l'unanimité (classe de Marie-Paule Siruguet) et un 1er prix de musique de chambre à l'unanimité (classe d'Hortense Cartier-Bresson).

Après son cycle de perfectionnement, il suit de nombreuses masterclasses et profite des conseils de grands pédagogues : Arie Vardi, Leon Fleisher, Jean-François Heisser, Hatto Beyerle, Maria Kliegel. Il est lauréat des concours de l'EMCY (European Music Competition for Youth), et du concours Yamaha.

Soucieux de se forger également une solide formation théorique, il obtient au CRR de Paris un premier prix d'harmonie à l'unanimité et un premier prix d'analyse à l'unanimité, premier nommé, ce qui lui permet de bénéficier d'une bourse d'encouragement de la SACEM. Il intègre le Conservatoire Supérieur National de Musique et de Danse de Paris en 2000, fait ses classes d'érudition et y obtient ses prix d'harmonie (classe de J-C Raynaud), de contrepoint (classe de J-P Holstein), de fugue (classe de T. Escaich).

Sa passion pour l'accompagnement, le déchiffrage et le répertoire symphonique l'amène à rejoindre la classe de Jean Koerner au CNSM de Paris, ( D.F.S. d'accompagnement mention Très Bien) , ce qui lui permet de travailler sous la direction de Pierre Boulez, Kasuchi Ono, John Axelrod, ou Christoph Eschenbach. Il achèvera ses études instrumentales au CNSM en obtenant ses premiers prix en improvisation (J - F Zygel, T. Escaich) et en musique de chambre avec le T rio Voltaire , dans la classe de Pierre - Laurent Aimard.

Invité régulier de plusieurs festivals, il multiplie les expériences en tant que chambriste, soliste et improvisateur, en France et à l'étranger (Etats-Unis, Angleterre, Autriche, Italie, Roumanie, Colombie.). Il se produit dans des salles prestigieuses (Théâtre Du Châtelet, Royal Opera House , Salle Pleyel, Théâtre Mogador, Cité de la Musique, Unesco , Salle Cortot, Studio Le Regard Du Cygne) et dans des lieux plus éclectiques (cinéma Le Balzac , Eglises de Savoie et des Hautes-Pyrénées, Synagogue Espagnole de Prague, au milieu du lac d'Aiguebelette.).

Parallèlement à sa formation classique, sa route musicale croise celle de personnalités originales comme Bartabas , Damon Albarn, Les compagnies de Pina Bausch et de Merce Cunningham. Il enregistre un disque intitulé Romantisme Hébraïque avec Isabelle Durin (violon), et un autre consacré au Réveil des oiseaux pour piano et orchestre d'Olivier Messiaen, enregistré en live lors d'un concert-lecture donné sous la direction d'Alain Louvier. Pour fêter le centenaire du Sacre du printemps il commande à quinze compositeurs des ouvres « Hommages » à 4 mains, qui seront crées par son duo Reynaldo en mai 2013.

Enfin, la pédagogie reste l'une de ses préoccupations majeures. Titulaire du Certificat d'Aptitude à l'issue de la classe de pédagogie du CNSMDP, il enseigne le piano et la musique de chambre au CRR de Boulogne-Billancourt, et l'analyse musicale au CRR de Paris. Il donne des masterclasses et des conférences (Piano et improvisation à Grenade, Synesthésie et musique à Paris, Symbolique des tonalités pour le Haydn Project à Eisenstadt), et il est régulièrement membre du jury au CNSM de Paris et pour les concours d'enseignement (CA, DE).

Informations pratiques

Lieu(x)

Campus Porte des Alpes

Amphithéâtre culturel 
Plan d'accès