Publié le 15 décembre 2020 Mis à jour le 27 mars 2021
le 15 décembre 2020

La promotion 2020/2021 de 2e année de licence de lettres appliquées prépare une revue d'idées intitulée "La Vision", un projet pédagogique mené dans le cadre de l'unité d'enseignement "Débats et pratiques".

La Vision, c'est quoi ?
  • Un projet étudiant mené par la promotion des L2 lettres appliquées ;
  • une revue de culture générale dont le 1er numéro est centré sur l’idée de dette ;
  • un ensemble de créations textuelles qui rendent compte de la diversité qui gravite autour de la notion de dette ;
  • un travail collaboratif pédagogique mais aussi un projet ouvert aux contributions extérieures ;
  • un dialogue entre analyse et création, entre raison et imagination.
 
Le projet

La Vision est avant tout un projet pédagogique à l’initiative de Maxime Jebar, attaché temporaire d'enseignement et de recherche et doctorant en langue et littérature françaises au sein de l'UFR Lettres, sciences du langage et arts, responsable de l’UE Débats et pratiques dans le cursus de L2 Lettres appliquées. Cet enseignement repose sur l'articulation entre un cours magistral sur les grands débats culturels pour les fondements théoriques et des travaux dirigés de pratiques d'écriture, pour former à la rédaction professionnelle et en particulier à l'écriture journalistique. Quoi de mieux que la création d'une revue de culture générale pour mettre en application les compétences développées dans cet enseignement. La promotion 2020/2021 relève le défi avec enthousiasme et imagine La Vision, revue qui recueillera leurs productions.

L’objectif de cette revue ? Créer un dialogue entre analyse et création, entre raison et imagination, avec en ligne de mire le lancement de la version papier en septembre 2021 à l'occasion de la rentrée littéraire. De nombreuses étapes sont à franchir, de l'élaboration du budget à la production, en passant par la réalisation de la maquette et la rédaction des articles. Le projet doit s'adapter aux difficultés du confinement et s'organise avec la visioconférence. Il reste encore des détails techniques à régler comme le rubriquage, avec la volonté de proposer une diversité de formats, allant du portrait à l'interview, mais aussi l'éditorial, la critique ou l'article d'analyse. Les étudiant.es peuvent compter sur l'accompagnement de leur enseignant tout au long du projet.
Au sommaire
La revue se construit en appliquant les techniques rédactionnelles du TD « Pratiques d’écriture » et les connaissances générales acquises lors du cours « Grands débats culturels ». Chaque semestre permet de s'interroger sur une thématique par l'analyse de l’argumentation d’extraits d’œuvres fondamentales issus de la littérature, des sciences sociales (économie, sociologie, anthropologie), de l’histoire.
1er semestre - Que faire de la dette ?

Au cours de ce semestre, les étudiant.es explorent dans le cadre de leurs cours sur les grands débats culturels les différentes facettes de la dette et la diversité de ses manifestations. L'observation de son importance dans l'actualité et au cours de l'histoire ainsi que ses représentations au sein des sociétés humaines démontre l’intérêt d’un tel concept pour analyser les relations sociales, économiques et politiques, mais aussi certaines tendances esthétiques et métaphysiques de l’esprit humain.
Pour alimenter leur réflexion, les étudiant.es ont organisé le 4 décembre 2020 une rencontre avec Paul Chauvin-Hameau-Madeira, maître de conférence à l’Université de Tours, historien du droit, auteur d’une thèse sur "l’Obligation militaire sous l’Ancien Régime". Cette conférence et l'échange qui a suivi fera l'objet d'un entretien au sommaire de la revue.
Le 18 décembre 2020, une nouvelle rencontre est programmée sur le thème "Dette, monnaie et reconstruction écologique" avec Nicolas Dufrêne, administrateur à la Commission des finances de l’Assemblée Nationale, spécialiste des questions institutionnelles, monétaires et des outils de financement publics.

2e semestre - Les valeurs de l'art

Le second semestre invitera à s'interroger sur l'idée de « valeur » appliquée au domaine des arts et des lettres. Étudier les valeurs de l’art implique de s’intéresser autant à la définition de l’œuvre littéraire ou artistique qu’à sa place dans la société. Les étudiant.es complèteront leurs articles par un travail collaboratif mené avec le Musée des Beaux-Arts de Lyon, sur les représentations de l’argent dans les collections du musée. Il s’agira désormais de prendre la plume et de laisser libre court à l’imagination pour créer un contenu textuel créatif à partir d’œuvres d’art.

Un travail collaboratif et ouvert

L'équipe souhaite aussi proposer des textes de création libre, éventuellement des illustrations/caricatures. Toute suggestion est la bienvenue ! Le comité de rédaction envisage de lancer des appels à contributions (par exemple écrire une critique sur une œuvre culturelle en lien avec la dette). Chaque article, y compris ceux rédigés par les membres de la revue, sera soumis à un comité de lecture avant de figurer dans la revue. N'hésitez pas à proposer votre « touche personnelle » ! 

La formation

La filière Lettres Appliquées répond à une volonté du département de Lettres de diversifier son offre de formation en répondant avec plus de pertinence aux attentes d’une partie des étudiant.es désireux/euses de s'orienter au terme d’un parcours licence vers les concours pour travailler en bibliothèque, le journalisme ou l'administration, ou vers des masters professionnalisants liés aux métiers de la communication, de l’édition et de la culture. Elle fait des pratiques rédactionnelles un pilier. La 2e année associe technique d’expression, culture générale, littérature et cours plus appliqués.
En savoir plus sur cette formation

Informations pratiques

Date(s)

le 15 décembre 2020