Publié le 5 février 2021 Mis à jour le 18 mars 2021
le 26 mars 2021
En distanciel (visio / live)

Michèle Clément, professeure de littérature française, et ses étudiant.es du master 2 Genre, littératures, cultures (GLC ) invitent l'autrice Sandra Lucbert pour son livre "Personne ne sort les fusils", publié au Seuil en 2020, Prix Les Inrockuptibles catégorie Essai.

Sandra Lucbert présentera son dernier livre Personne ne sort les fusils, et faire une conférence sur l’enjeu littéraire et linguistique de raconter le procès France Telecom. Cette rencontre viendra conclure trois séances d’un séminaire du Master GLC (genre, littératures, cultures) consacrées à l’œuvre, elle est ouverte à tou.tes.

Compte tenu du contexte sanitaire, l'événement se tiendra en visioconférence.
→ Lien de connexion


 
L'autrice et son oeuvre

Normalienne, agrégée de lettres, Sandra Lucbert a écrit deux romans, Mobiles (Flammarion, 2013) et La Toile (Gallimard 2016). Elle a publié dans la revue du Crieur. En 2020, elle publie Personnes ne sort les fusils (Seuil, 2020), relation du procès France Télécom de mai à juillet 2019.

Quel est l’enjeu littéraire et linguistique de raconter ce procès  ? Le livre, qui suit les moments du procès en 2019, analyse la langue qui a permis en amont l’élimination massive et brutale d’une partie du personnel de l’entreprise, avec les conséquences que l’on connaît. L’autrice travaille à la recontextualisation du procès de 2019 dans un cadre historique qui inclut le procès de Nuremberg et le livre de Viktor Klemperer sur la langue du troisième Reich (LTI) et dans un cadre littéraire vaste (de Rabelais à Kafka) qui permet de modéliser la violence linguistique. C’est le lien entre littérature, langue et critique sociale que le livre met à jour, dans une analyse de la logique managériale, de la représentation du monde, de la logique verbale euphémisante.

Le master GLC

Le parcours « Genre, Littératures, Cultures » est conçu comme une formation poussée à l’articulation des études littéraires et des études de genre, tant dans une perspective de recherche (poursuite vers le doctorat) que dans une perspective professionnelle (formation aux métiers de la culture, de la conservation, de l’animation artistique, de l’éducation et de l’enseignement).
Partant du constat que les apports scientifiques des études de genre enrichissent et renouvellent les études littéraires, ce parcours propose aux étudiant.es tout à la fois une formation aux concepts généraux, nécessairement transversaux et transdisciplinaires, des études de genre, et un approfondissement des compétences et connaissances des études littéraires.
→ Présentation détaillée, admission et programme

Informations pratiques

Date(s) et lieu(x)
Le 26 mars 2021
De 11:45 à 13:15
Lieu(x) : En distanciel (visio / live)