Mise à jour le 07 mai 2020
Publié le 6 avril 2020 Mis à jour le 7 mai 2020

Suivi, valorisation et emploi

« Les écoles doctorales définissent et mettent en œuvre des dispositifs d’appui à la poursuite du parcours professionnel après l’obtention du doctorat dans les secteurs public et privé et organisent en lien avec les services des établissements concernés le suivi des parcours professionnels des docteurs formés. »
Arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat - Article 15
 
Suivi

Le suivi des parcours professionnels des docteur.es

L'Université de Lyon

L'UdL conduit chaque année une enquête sur le devenir professionnel 18 mois après l’obtention du doctorat. En décembre l’Observatoire de l'insertion professionnelle des docteur.es de l'UdL réalise une enquête auprès des docteur.es 2 ans ou 5 ans après la soutenance de thèse.

Études nationales

Diverses études ont récemment traité de l’emploi des docteur.es :

CEREQ
  • Après une thèse, quelle insertion professionnelle ? Vidéo 2017 , 3’41
  • Les débuts de carrière des docteurs : une forte différenciation des trajectoires professionnelles, Céreq Bref, n°354, 2017, 4p.
  • Intégrer l'entreprise privée avec un doctorat : l'exemple de la branche ingénierie, informatique, études et conseil. Bref n° 268, 2009 , 4 p.
ÉTUDES APEC
ANRT
Valorisation

Valoriser ses compétences issues de l’expérience doctorale

Le répertoire nationale des certifications professionnelles (RNCP)

23 fiches relatives au doctorat ont été enregistrées au RNCP, répertoire public qui contient des fiches descriptives pour chaque certification professionnelle nationale, à destination des usager.es institutionnel.les essentiellement.
Chaque fiche précise les compétences acquises par blocs, les métiers, emplois, le ou les secteurs d’activités visés ainsi que les modalités d’accès à la formation. Elle permet de situer les certifications les unes par rapport aux autres et elle est utilisée, entre autres, pour la mobilité professionnelle, les conventions collectives, la VAE et les accès aux financements.
Les fiches sont classées par domaine d’activité et par niveau de qualification sur une grille à 5 niveaux pour la France et 8 niveaux à l’échelle européenne.
Le doctorat se situe au niveau 8 européen et au niveau 1 français.
Le RNCP est relié au Répertoire Opérationnel des Métiers et Emploi ROME qui décline chaque fiche en blocs de compétences liés à l’emploi/métier.

Organismes nationaux

Il est possible de valoriser ses compétences doctorales auprès de différents organismes :

  • My doc pro - plateforme permettant aux docteur.es d'établir leur profil de compétences et de le partager de différentes manières ;
  • ABG - Association de référence internationale pour l’information, l’accompagnement et l’emploi des docteur.es. Dispose d’une CVthèque de référence pour les profils de docteur.es.
  • L’ANDès - Association nationale des docteur.es. Elle a trois missions principales : promouvoir le doctorat, mettre les talents des docteur.es au service de la société, créer et mettre en synergie les réseaux de docteur.es.
Emploi

L’emploi dans la recherche académique

Le post-doctorat

Des offres de post-doc sont publiées sur le portail doctoral de Campus France dans la rubrique « offres post-doctorat » .
Vous pouvez aussi trouver des offres de post-doctorat sur les sites des universités françaises et des organismes de recherche publics comme le CNRS, l’Inserm, l’IRD, l’Inra, l’Inria, l’Irstea, le Cirad ou l’Institut Pasteur.
Pour trouver un poste de post-doctorant.e, vous pouvez aussi consulter les sites des laboratoires d’excellence (LabEx) ou les sites EURAXESS et Academic Positions.

L'enseignant.e-chercheur.e : maître.sse de conférences et professeur.e

Pour exercer les fonctions d’enseignant.e-chercheur.e, il faut en premier lieu être qualifié par le CNU puis être recruté par un établissement d’enseignement supérieur.
Un dossier a été réalisé en 2019 par le MESRI : Repères pour le métier d’enseignant.e-chercheur.e

La recherche publique

Les chercheur.es des organismes de recherche (CNRS, INSERM, etc.) sont, soit chargé.es de recherche, soit directeur/trices de recherche. Ils/elles concourent à l'accomplissement des missions de la recherche et participent à la formation initiale et continue principalement dans les organismes de recherche et les établissements d'enseignement supérieur.

  • Les chargé.es de recherche sont des fonctionnaires titulaires nommés par décision du directeur général de l'établissement public à caractère scientifique et technologique dans lequel ils ont été recrutés.
  • Les directeur/trices de recherche, outre les missions dévolues aux chercheurs, ont vocation à concevoir, animer ou coordonner les activités de recherche ou de valorisation.
  • Pour l'accès aux corps de chargé.es de recherche et de directeur/trices de recherche, des concours sur titres et travaux sont ouverts dans chaque établissement public à caractère scientifique et technologique.

Le CNRS, l’Inserm, l’IRD, l’Inra, l’Inria, l’Irstea, le Cirad ou l’Institut Pasteur organisent des concours pour des postes de chargé.e de recherches ou Directeur/trice de recherches.
Plus d’information : site du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation MESRI

L’emploi en dehors de la recherche publique
Le temps passé à l’ensemble de la réalisation de la recherche doctorale constitue une véritable expérience professionnelle qui ne se limite pas au sujet traité. Pendant le déroulement de la thèse, s’informer sur l’emploi est indispensable : tout au long de l'année, nos jeunes docteur.es et doctorant.es bénéficient de dispositifs spécifiques et originaux pour faciliter et diversifier leur entrée sur le marché du travail.

À l'Université de Lyon
  • Les Doctoriales : un regard neuf sur les compétences des doctorant.es ;
  • L’Académie de l’innovation : conjuguer les talents des doctorant.es pour développer des projets innovants ;
  • Les Rendez-vous de l’emploi des docteur.es : un vrai forum de recrutement régional...
À l'Université Lumière Lyon 2

Dans notre Université, une consultante Emploi carrière conduit des actions d’accompagnement au projet professionnel auprès des doctorants/docteurs, plus particulièrement en LLSHS

  • Entretien individuel de bilan / projet professionnel sur rendez-vous ;
  • Présentation de l’emploi des docteur.es lors de conférences, à la demande des ED, des associations de doctorant.es, de l’UdL, des laboratoires ;
  • Veille sur l’emploi cadre : fonctions supports, conseil, par secteur d’activité, secteur d’innovation ;
  • Sensibilisation à la création d’entreprise.
Des organismes pour s'informer sur l'emploi et les métiers
Emploi public
  • MESRI – Concours ITRF : des postes d’ingénieur de recherche accessible avec le doctorat pour travailler dans l’enseignement supérieur et la recherche publique. Pensez par exemple au concours du CNRS.
  • La fonction publique d’État : les emplois de catégorie A sont ceux sur lesquels il est possible de postuler avec un doctorat, sans que celui-ci soit exigé. Il existe un répertoire des métiers de la fonction publique et une base de données des offres d’emploi.
  • La fonction publique territoriale : pour travailler dans les collectivités locales, votre principale source d’information est le CNFPT et le répertoire élaboré par ses soins.
Innovation

L’innovation fait l’objet d’un intérêt croissant, encouragée par la mise en place de structures dédiées, souvent organisées par secteurs d’activité. Une fois docteur.e, vous pouvez prolonger votre activité par ou pour l’innovation. Vous pouvez les approcher soit à partir de votre domaine de compétences soit par votre capacité à intervenir dans la valorisation de la recherche, ce qu’est l’innovation !

Pôles de compétitivité : un pôle de compétitivité rassemble sur un territoire bien identifié et sur une thématique ciblée, des entreprises, petites et grandes, des laboratoires de recherche et des établissements de formation. Les pouvoirs publics nationaux et locaux sont étroitement associés à cette dynamique. Un pôle de compétitivité a vocation à soutenir l'innovation. Il favorise le développement de projets collaboratifs de recherche et développement (R&D) particulièrement innovants. Il accompagne également le développement et la croissance de ses entreprises membres.

Création d'entreprises

Des ressources locales :

  • Beelys - Booster l’Esprit d’Entreprendre à Lyon, pôle étudiant pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat ;
  • Pulsalys propose un accompagnement innovant pour valoriser les produits de vos recherches. SATT de Lyon St-Etienne, Pulsalys fonctionne par appels à projets et accompagne les chercheurs en SHS portant un projet de création d’entreprise innovante.
Emploi international

Le volontariat international en entreprise (VIE) permet, sous certaines conditions, d'exercer une mission (scientifique, technique, commercial, humanitaire...) dans une entreprise française à l'étranger. Il faut avoir entre 18 et 28 ans pour s'inscrire. Le VIE est indemnisé.
Pour une première recherche d’emploi après le doctorat, le VIE peut être une bonne expérience de transition professionnelle et de connaissance de l’entreprise.