Publié le 18 mai 2021 Mis à jour le 4 juin 2021
du 10
au 11 juin 2021
Campus Porte des Alpes
Grande école internationale des arts musicaux et chorégraphiques, le Conservatoire national supérieur musique et danse de Lyon forme depuis plus de 40 ans avec exigence et passion les interprètes, créateurs/trices, chercheurs/seuses et enseignant·es de demain, s’appuyant sur une dynamique pédagogique innovante portée par une équipe de premier plan, attentive aux évolutions de la scène contemporaine et favorisant l’ouverture esthétique, intellectuelle et sociétale de ses étudiant·es.

Fort d'un réseau de plus de soixante-dix partenaires universitaires et professionnels, le département danse du CNSMD de Lyon encourage au fil du cursus l'autonomie, le travail collaboratif ainsi qu'une forme d’engagement et d’endurance artistique, favorisant les rencontres avec des artistes/chorégraphes confirmé·es, de jeunes créateurs et créatrices avant-gardistes et le dialogue artistique avec les technologies émergentes par exemple (AI/VR/AR).

La formation des jeunes danseurs/seuses se décline en quatre ans, 3 ans en cursus DNSP danseur. Véritable rite de passage pour les 3e années (DNSPD 2), les Epreuves publiques permettent d’entrer en dernière année au sein du Jeune Ballet, qui leur donne à l'aube de leur vie professionnelle, l’expérience d’une compagnie et d'une vraie tournée sur scène, en France et à l’étranger. Investi·es dès le mois de janvier, les étudiant·es préparent plusieurs variations, duos, solos ou compositions, imposés ou libres et les présentent devant le public et un jury de professionnel·les.

Cette année, Christian Rizzo, Cathy Marston, Nacera Belaza et Bruno Bouché ont répondu à l’invitation de Kylie Walters, directrice des études chorégraphiques au CNSMD Lyon.


> Réservez votre place ici


 
Programme  

Jeudi 10 juin

Variations imposée dans chaque esthétique classique et contemporain - une variation classique spécifique fille et spécifique garçons - variation filles/garçons contemporain
Variations libre - choisie par le/la candidat·e, extrait de répertoire ou création originale d’un chorégraphe
Variation discipline secondaire - classique pour les étudiant·es contemporains et contemporain pour les étudiant·es classiques

cnsmd4
cnsmd5
cnsd6


Vendredi 11 juin

duo contemporain/ pas de deux classique
Composition personnelle

cnsmd
Images (c) Agalie Vandamme
cnsld2
cnsmd3
Réservation

cnsmd7 >>> Le lien pour réserver votre place sera bientôt disponible ici ! <<<

Jury
Nacera Belaza

nacerabelaza Née en Algérie, Nacera Belaza vit en France depuis l'âge de cinq ans. Après des études de lettres modernes à l'Université de Reims, elle crée sa propre compagnie en 1989.

Nommée Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres, c’est en autodidacte qu’elle entre en danse, développant une chorégraphie qui prend sa source dans un cheminement intérieur, une écoute sensible du corps, de l'espace et du vide en soi. Son parcours, tel une quête, tend à valoriser le lien direct entre le danseur et le spectateur, ouvert à l’infini de la scène. Les éléments des pièces - la lumière, l'espace, le temps, le corps - se répondent sur le plateau en développant une scénographie qui leur est propre. Répétition du geste, lenteur infinie, étirement du temps : les pièces de Nacera Belaza explorent toutes le mouvement comme on explorerait un souffle serein, profond et continu qui se frotterait au « vacarme assourdissant de nos existences » ainsi que le confiait Nacera Belaza.

La Compagnie Nacera Belaza présente ses pièces à l’international avec une présence régulière en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique du Nord. En France, elle est invitée par des structures et festivals prestigieux tels que le Festival Montpellier Danse (2003, 2006, 2012, 2014, 2016), les Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis (2008, 2010), le Festival d’Avignon (2009, 2012) ou encore la Biennale de la danse de Lyon (2010, 2014) ou encore le Festival de Marseille (2017, 2018). Son travail, reconnu par le Syndicat de la Critique en 2008 et par la SACD en 2017 (Prix Chorégraphie), a permis à sa compagnie de devenir une compagnie dite à rayonnement international. La volonté de la chorégraphe Nacera Belaza de partager et de transmettre s’est cristallisée sur la relation avec les publics et leurs territoires. Elle développe des actions artistiques et des créations sous des formes multiples, de la master class à la performance in situ. Ainsi le parcours de Nacera Belaza s'est continuellement inscrit dans un va-et-vient entre l'Algérie et la France. En parallèle de ses activités avec sa compagnie basée en France, elle a fondé une coopérative artistique en Algérie. Elle a été en charge de la programmation du festival de danse contemporaine le "Temps Dansé" et propose des activités de formation et de sensibilisation des publics à l'art contemporain et au geste dansé.

Bruno Bouché

brunobouche Bruno Bouché entre à l'école de Danse de l'Opéra national de Paris en 1989, et est nommé Sujet en 2002.

Il danse notamment dans des pièces de George Balanchine, Pina Bausch, Maurice Béjart, Kader Belarbi, William Forsythe, Jiří Kylián, Rudolf Noureev, Marius Petipa, Roland Petit, Angelin Preljocaj, Laura Scozzi, Saburo Teschigawra.

En dehors de ses activités à l'Opéra de Paris, il est souvent invité à danser, tant en Europe qu'aux États-Unis et au Japon, dans les groupes des différentes Étoiles de la compagnie. De 1999 à 2017, il dirige la compagnie Incidence Chorégraphique, qui produit les créations de danseurs du Ballet de l'Opéra de Paris et d'artistes indépendants. Il y signe des chorégraphies depuis 2003, dont Bless « ainsi soit-il », Nous ne cesserons pas, From the Human Body. Pour l'Opéra national de Paris il crée SOI-Ătman et Music for Pieces of Wood en 2013, Yourodivy en 2014, Amores 4 et Dance Musique 3-2-1 en 2015, Undoing World en 2017. Il collabore avec JR pour son film Les Bosquets, ainsi que pour un shooting sur les toits de l'Opéra Garnier. Il crée Between light and nowhere au Suzanne Dellal Center de Tel Aviv. En 2013, il prend la direction artistique du festival Les Synodales à Sens et du concours chorégraphique contemporain jeunes compagnies. En 2014-2015, il mène le projet Dix mois d'école et d'Opéra et crée Ça manque d'amour. Il règle la chorégraphie des mises en scène de Clément Hervieu Léger : Monsieur de Pourceaugnac avec William Christie et les Arts Florissant et Une dernière soirée de Carnaval (Théâtre les Bouffes du Nord). Pendant la saison 2015/2016, il prend part à l'Académie de Chorégraphie au sein de l'Opéra national de Paris (direction Benjamin Millepied). Il prend la direction du CCN-Ballet de l'OnR en septembre 2017, et est renouvelé pour un second mandat en 2020. Il reçoit le Grand Prix de la critique de la personnalité chorégraphique de l'année 2018. Il créé Fireflies en 2018, 40D en hommage à Eva Kleinitz en 2019, et signe une adaptation chorégraphique des Ailes du Désir en janvier 2021, dont la première est reportée à la saison 2021/22.

Cathy Marston

Cathy Marston Cathy Marston est chorégraphe, directrice artistique et boursière du programme Clore Cultural Leadership. Après des études à Cambridge suivies de deux ans à l'Ecole du Royal Ballet, elle commence une carrière internationale couronnée de succès qui s'étend maintenant sur plus de vingt ans.

Sa passion pour la littérature, transmise par ses parents professeurs d'anglais, cumulée à une longue expérience en danse et en théâtre en Europe, lui vaut une signature unique dans les ballets narratifs. D'abord chorégraphe associée du Royal Ballet de 2002 à 2006, elle crée des ballets inspirés des Revenants d'Ibsen ainsi qu'un opéra-danse Echo et Narcisse. Aujourd'hui chorégraphe indépendante dans le monde entier, elle continue d'ouvrir de nouvelles perspectives au ballet narratif en s'inspirant des grandes oeuvres littéraires, notamment Ethan Frome (intitulé Snowblind) pour le San Fransisco Ballet, Jane Eyre pour le Northern Ballet, Liaisons dangereuses pour le Ballet royal du Danemark, Lolita pour le Copenhagen Summer Ballet et Trois soeurs et Hamlet pour le Ballet im Revier, en Allemagne, pour n'en mentionner que quelques-uns.  

Christian Rizzo

Christian Rizzo Christian Rizzo fait ses débuts artistiques à Toulouse où il monte un groupe de rock et crée une marque de vêtements, avant de se former aux arts plastiques à la villa Arson à Nice et de bifurquer vers la danse de façon inattendue.

Dans les années 1990, il est interprète en Europe auprès de nombreux chorégraphes contemporains, signant aussi parfois les bandes sons ou la création des costumes.
En 1996, il fonde l’association fragile et crée des performances, des installations, des pièces solos ou de groupes en alternance avec d’autres commandes pour l’opéra, la mode et les arts plastiques. Depuis, plus d’une quarantaine de productions ont vu le jour, sans compter les activités pédagogiques.

Christian Rizzo intervient régulièrement dans des écoles d’art en France et à l’étranger, ainsi que dans des structures dédiées à la danse contemporaine.

Au 1er janvier 2015, Christian Rizzo prend la direction du Centre chorégraphique national de Montpellier - Occitanie. Désormais renommé ICI (Institut Chorégraphique International), le CCN propose une vision transversale de la création, de la formation, de l’éducation artistique et de l’ouverture aux publics. Prenant support sur les pratiques et les territoires, le projet ICI—CCN est avant tout un espace prospectif qui englobe en un seul mouvement, l’invitation d’artistes, l’écriture du geste chorégraphique et les manifestations de son partage.
En chorégraphe, plasticien ou curateur, Christian Rizzo poursuit sans relâche l’élasticité et la mise en tension entre les corps et l’espace dans des récits où la fiction émerge de l’abstraction. 

Kylie Walters

Kylie Walters Directrice des études chorégraphiques du CNSMD de Lyon
Depuis 25 ans, Kylie Walters sillonne les scènes internationales en tant que danseuse-interprète au sein de compagnies de danse ou de théâtre comme Ultima Vez, Forced Entertainment, DV8 Physical Theatre, Alias Compagnie. Elle est conseil artistique à plusieurs reprises pour les chorégraphes/metteur⋅ses en scène Guillaume Bailliart, Nicole Seiler, Davis Freeman, Anne Bisang, Yvan Rihs.

Elle collabore avec les musiciens Sébastien Martel, Pierre Omer ou KMA Rock en tant que singer/songwriter ainsi qu’avec les réalisateur⋅rices Miranda Pennell, Wim Vandekeybus, Pascal Magnin.

Kylie Walters dirige sa propre compagnie de danse pendant 10 ans en Suisse où elle chorégraphie une dizaine de pièces et réalise des commandes pour des festivals, compagnies de danse ou de théâtre en France et à l’international.

Depuis 2019, elle accompagne Elodie Perrin en production pour les artistes Eszter Salamon, Katerina Andreou, Nina Santes ou Ola Maciejewska.
En tant que pédagogue, elle dispense des masterclass et workshops chorégraphiques au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, Centre national de la danse Lyon, Salzburg Experimental Academy of Dance, Victorian College of the Arts, K-Arts Seoul. Elle est également jury pour les concours d’entrée du CNSMD Paris ou lors des comités de sélection/auditions pour divers compagnies de danse.

Kylie Walters détient un Bachelor en Arts (Danse Performance) du Victorian College of the Arts, University of Melbourne et un Master 2 en Science de la santé publique de la London School of Hygiene & Tropical Medicine, University of London. En tant que consultante, elle travaille sur plusieurs missions de communication stratégique avec l’Organisation mondiale de la santé ou La Croix-Rouge Programmes Internationaux (Asie-Pacifique).



> Réservez votre place ici


 

Informations pratiques

Date(s) et lieu(x)
Du 11 janvier 2021 au 20 janvier 2021
Toute la journée
Lieu(x) : Campus Porte des Alpes
Du 10 juin 2021 au 11 juin 2021
Toute la journée
Lieu(x) : Campus Porte des Alpes

Partenaires

logo cnsmd

CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR MUSIQUE ET DANSE DE LYON

3 quai Chauveau
C. P. 120
F- 69266 LYON CEDEX 09

Accueil : + 33 (0)4-72-19- 26-26