Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Université>Presse & médias>CP - IDEXLYON : mise à l’écart de l’Université Cible, l’Université Lumière Lyon 2 entend renforcer sa position en tant qu’actrice incontournable du paysage académique dans ses domaines de spécialité

Rechercher

CP - IDEXLYON : mise à l’écart de l’Université Cible, l’Université Lumière Lyon 2 entend renforcer sa position en tant qu’actrice incontournable du paysage académique dans ses domaines de spécialité
 

  • le 15 février 2018

Dans le cadre du projet IDEXLYON, le Conseil d’administration de l’Université de Lyon a adopté mardi 13 février une délibération approuvant le document intitulé « Horizon 2020 – Evolution de la politique de site Lyon Saint Etienne - Eléments de cadrage ». Ce texte réaffirme le périmètre de l’IDEXLYON, dont l’Université Lumière Lyon 2 fait partie, et prévoit en son sein la constitution d’un nouvel établissement (dit « Université Cible ») dont l’Université Lyon 2 a été écartée.

L’Université Cible comprendrait cinq établissements : l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’Université Jean Monnet Saint-Etienne, l’Université Jean Moulin Lyon 3, l’Ecole Normale Supérieure de Lyon et l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon. Les autres établissements membres de l’IDEXLYON pourront rejoindre l’Université Cible, seulement dans un second temps, alors même qu’ils n’auront pas participé à sa construction.

La Présidence de l’Université Lyon 2 considère que cette mise à l’écart n’est pas admissible :
  • Cette éviction n’est pas recevable du point de vue de la méthode de construction du projet et des modalités de prise de décision collective. Elle a été décidée par quelques établissements et ne prend pas en compte la position de l’Université, exprimée notamment par une délibération de son Conseil d'administration*.
  • Elle n’est pas acceptable pour l’Université Lumière Lyon 2 qui se trouve ainsi marginalisée quand les trois autres universités du site font partie du périmètre de l’Université Cible.
  • Elle n’est pas pertinente pour le projet IDEXLYON lui-même : l’Université Cible se prive de l’université la plus dynamique dans le domaine de la recherche en Arts, Lettres, Langues (ALL), Droit, Economie, Gestion (DEG) et Sciences humaines et sociales (SHS).
    • Impliquée dans 31 laboratoires de recherche et 4 Laboratoires d’Excellence, comptant plus de 1200 doctorant.es, l’Université Lyon 2 a une activité scientifique très soutenue et porte des disciplines et des spécialités qui ne sont pas développées ailleurs sur le site Lyon Saint-Etienne. Vouloir créer un établissement de rang mondial incluant les ALL, DEG et SHS sans l’Université Lyon 2 correspond à une stratégie sous-optimale.
  • Elle n’est pas cohérente pour la structuration du site : elle remet en cause le travail important mené jusqu’à présent en vue de mieux coordonner les activités d’enseignement et de recherche.
    • Des dynamiques de coopération existent depuis plusieurs années, avec des formations co-accréditées, et parfois même mutualisées, entre établissements (notamment en SHS entre les universités Lyon 2 et Lyon 3).
    • Les chercheur.es et enseignant.es-chercheur.es travaillent dans les mêmes laboratoires de recherche et sur des projets scientifiques communs, indépendamment de leur établissement de rattachement. La mise à l’écart de l’Université Lyon 2 renoue avec une logique de concurrence entre établissements, là où des actions de coopération sont nécessaires.

Pour autant, après de nombreuses démarches en vue de permettre à l’Université de contribuer à la construction de l’Université Cible, la Présidence de l’Université Lyon 2 prend acte de la décision du Conseil d’administration de l’Université de Lyon et se tourne vers d’autres projets.

L’avenir de l’Université Lyon 2 est évidemment fait de coopérations avec les autres établissements du site, qu’ils soient parties prenantes de l’Université Cible ou non (c’est le cas de la plupart des établissements, membres du consortium IDEXLYON ou simples associés de la Comue).
L’Université Lyon 2 va continuer à contribuer à des projets partagés, dans le cadre des axes et des programmes IDEXLYON, au sein de la Maison des Sciences de l’Homme, dans les structures multi-tutelles dont elle est membre. Elle va prolonger ce travail collectif, dans les équipes de recherche et les formations mutualisées, en poursuivant l’objectif de proposer un service public d’enseignement et de recherche de qualité.

L’avenir de l’Université Lumière Lyon 2 doit aussi se construire en réponse au défi auquel elle est confrontée. La Présidence de l’Université va s’attacher avec les composantes, les équipes de recherche et les instances, à définir de nouveaux objectifs afin de positionner l’établissement dans ce nouveau paysage académique, de construire une politique ambitieuse qui lui permette de le rendre visible et attractif dans ses domaines de spécialité, tant pour les étudiant.es que pour les partenaires scientifiques, socio-économiques et culturels, en France comme à l’étranger.


* Le Conseil d’administration de l’Université Lumière Lyon 2 a tenu le 15 décembre 2017 à réaffirmer la volonté de l’Université de participer au projet IDEXLYON au travers d’un vote sans appel, 17 voix pour et 4 contre.

INFOS PRATIQUES

  • Type : Communiqués de presse
Anne-Laure FOGLIANI
Chargée des relations presse
Service communication
Campus Berges du Rhône
18 quai Claude Bernard
69007 Lyon
04 78 69 70 49
06 43 42 20 06
Michèle BUSNEL

directrice de la communication
07 50 14 49 51

 

Documents

Pour accéder à vos outils, connectez-vous »