Mise à jour le 12 mai 2021
Publié le 12 mai 2021 Mis à jour le 12 mai 2021
Lire et relire le vote romain

Le projet se fond sur les méthodes et objets de trois disciplines principales : l’Histoire, la Science Politique et les Lettres modernes et classiques. A côté de ces disciplines, la Philosophie, l’Anthropologie et la Sociologie politiques seront aussi régulièrement convoquées.
Écrire cette histoire du vote prétend combler modestement un manque. La Science Politique travaille sous divers angles sur la question du vote mais sans poser assez loin la question de son histoire et de ses origines (si origine il y a) ; les historiens des époques anciennes peuvent travailler sur le vote antique, médiéval ou moderne mais sans toujours construire l’objet vote.
Pour répondre à ce défi qui paraît à la fois étrangement simple, presque naïf, et en même temps extraordinairement difficile à mettre en place, le programme de recherche que nous allons suivre se fonde sur une triple approche du phénomène du vote :
  • Approche philologique avec une étude fine lexicale et grammaticale des textes antiques
  • Approche historique pour étudier les réceptions - traductions - compréhensions de ce phénomène antique
  • Approche politiste pour envisager la légitimité d’une généalogie politique et poser la question de la valeur d’un regard historique sur une pratique politique contemporaine.
Coordinatrice : Virginie HOLLARD
Laboratoire HISOMA
 
  • Montant de l’aide : 15 000€