Mise à jour le 22 juil. 2020
60 Crédits ECTS
MASTER 2 SCIENCES DE L'ÉDUCATION - INGÉNIERIE, CONCEPTION, FORMATION ICF - CAMPUS NUMÉRIQUE FORSE

Résumé

L'objet de ce diplôme de troisième cycle est de former des "spécialistes – polyvalent.es" qui accompagneront de façon pluridimensionnelle l'aménagement et le développement de projets de formation dans le champ des politiques territoriales En savoir plus

Détails

Spécificités

Stage obligatoire Durée : 450 heures Date de début : à partir de janvier

Présentation

L'objet de ce diplôme de troisième cycle est de former des "spécialistes – polyvalent.es" qui accompagneront de façon pluridimensionnelle l'aménagement et le développement de projets de formation dans le champ des politiques territoriales des ressources humaines ou de la médiation éducative, car ces fonctions en pleine expansion exigent des hommes et des femmes de formation polyvalente capables d'appréhender les problèmes spécifiques du changement dans les institutions et les organisations afin de gérer la transition des structures traditionnelles vers les nouveaux modèles d'organisation. Qu'il s'agisse de responsables de centre de formation, de responsables de structures d'accueil et d'orientation des jeunes et adultes demandeur/euses d'emploi, de coordonnateur/trices pédagogiques, de responsables de services formation et ressources humaines dans les entreprises ou dans les collectivités territoriales, les gestes professionnels de la formation se transforment, participent à anticiper de nouvelles compétences, concourent à redessiner le paysage de la professionnalisation du système de formation. Les nouvelles nécessités d'une plus grande adéquation entre la formation et l'emploi, l'ouverture des établissements à d'autres partenaires, l'implication des lieux d'enseignement et de formation dans les spécificités d'un territoire et leur prise en compte, induisent de nouvelles pratiques professionnelles.

Objectifs pédagogiques de la formation :
  •     Permettre aux étudiant.es de se former aux démarches de l'ingénierie de formation, de concevoir, mettre en place, conduire et développer des systèmes de formation, approfondir et maîtriser les références théoriques de ces nouvelles démarches.
  •     Permettre à l'étudiant.e de se construire un socle de savoirs (connaissances et pratiques) dans le champ de la formation.
  •     Repérer, analyser les différents savoirs constitutifs de l'ingénierie de formation articulés aux trois niveaux de l'ingénierie.
  •     Produire des compétences professionnelles nouvelles : mettre en œuvre les savoirs dans une démarche d'ingénierie dans le cadre du chantier (stage et mémoire).
  •     Renforcer les techniques d'écriture et de présentation (synthèse, clarté, construction…), atouts importants des métiers de la formation.
Pour en savoir plus sur le diplôme consulter cette page

Responsable(s) de la formation

Marie-Christine PIPERINI

Contact secrétariat

Adeline GAUDRAY
Tel : 04 78 69 74 30

Admission

Modalités de candidature

Consulter la rubrique Admission de M1 Science de l'éducation - Campus numérique FORSE

Programme

Stage obligatoire
Durée : 450 heures
Date de début : à partir de janvier
 

Et après ?

Compétences visées

Activités visées / compétences attestées

Les savoirs de l'ingénierie :

La mise en œuvre de système, dispositif ou action de formation s’appuie sur un certain nombre d’outils, démarches et méthodes souvent concurrentes.
Les savoirs spécifiques de l'ingénierie de formation : maîtriser l'ensemble des outils nécessaires à la construction séquentielle d'une action de formation, développer cette action selon une logique de projets, constitue un premier ensemble de savoirs. S'ajoute à cela la maîtrise de certaines figures d'actions plus particulières : formation-action, modèles de l'alternance, logiques multi-médias... A l'intérieur de chacune de ces figures se replaceront les logiques de projet dont nous avons parlé, ainsi que l'ensemble des savoirs-outils nécessaires à la conduite de projets. Ces figures d'action traversent les évolutions de la formation des adultes.
Les savoirs outils : Ils se définissent comme une accumulation de procédures et de tours de main nécessaires pour réaliser une analyse de besoins, énoncer un ensemble d'objectifs allant des plus généraux aux plus spécifiques, choisir des méthodes appropriées ou procéder à des évaluations. Ils s'articulent aux différentes étapes résultant d'une analyse séquentielle du process de formation. On part ainsi de l'analyse des besoins pour se retrouver sur le terrain de l'évaluation, après être passé par l'énoncé des objectifs, la mise en forme des modes d'interventions, le choix des contenus, des méthodes, des formateurs/trices ...
Les savoirs " gestion de projets " : tout projet d'ingénierie de formation peut être assimilé à un projet d'action. Il est possible d'établir des rapprochements entre le domaine de l'ingénierie de formation et d'autres domaines faisant appel à différentes tâches constitutives d'un projet industriel ou culturel.

L'ingénierie en formation renvoie ainsi à trois grands types d'ingénierie :

L'ingénierie des politiques de formation. Les systèmes de formation comme les pratiques pédagogiques prennent corps au sein de cadres plus généraux, qui renvoient à des décisions politiques, qui, elles-mêmes témoignent de choix plus fondamentaux dans le domaine du social et des ressources humaines.

L'ingénierie des systèmes de formation. Il s'agit de la construction et de l'ossature du projet de formation traduit en dispositif. Cette dimension désigne le système organisé de toute action de formation avec la finalité d'optimiser l'acte d'apprendre. Ce niveau s'inscrit dans le cadre contractuel et juridique en tenant compte des organisations.

L'ingénierie pédagogique. Nous retrouvons ce qui caractérise le travail pédagogique : le choix des supports, des contenus, des formateurs/trices, le choix des logiques d'exposition et des méthodes d'apprentissage. Cette dimension renvoie directement aux pratiques pédagogiques des formateurs/trices.

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

Le développement de la formation, la mise en œuvre du principe d'éducation tout au long de la vie, la diversité des dispositifs (Bilan de compétences, VAP, VAE, DIF), la réglementation et les modifications tant individuelles que structurelles amènent, voire obligent, les personnes et les organisations à remettre en question leur situation et leur devenir. Mais ces changements sont aussi dus à la précarité de certains emplois et aux restructurations économiques des entreprises qui amènent les personnes à changer de métier. Dans ce contexte, le conseil est une dimension incontournable de l'éducation permanente et nécessite un accompagnement par des personnes qualifiées et reconnues. Le conseil peut s'adresser aux personnes d'une part et aux organisations d'autre part. Le professionnel doit ainsi pouvoir travailler sur ces deux dimensions qui correspondent aussi aux types d'emplois existants.

Trois grands types de métiers :

Sans pouvoir décliner l'ensemble des intitulés qui correspondent aux emplois dans la formation, nous pouvons néanmoins repérer trois grands types de métiers correspondant au Master 2 parcours Ingénierie et Conseil en Formation :

Le/la responsable de formation est le plus souvent responsable, ou directeur/trice, de la formation dans une organisation (entreprise, hôpital, collectivité). Il/elle travaille dans la durée et est rattaché.e à la direction de l'entreprise ou organisation. Son activité l'amène à mettre en œuvre des compétences méthodologiques en ingénierie et conseil pour les salarié.es, la direction et les services.

Le/la responsable de formation en organisme de formation développe des compétences de management d'équipe mais aussi de montage de projets en réponse à des appels d'offres et des cahiers des charges. Il/elle est directement associé.e à la direction du centre de formation et intervient dans une logique de pérennité de celui-ci. Nous avons les responsables de formation mais aussi les coordonnateurs/trices pédagogiques ou chef/fes de projets.

Le/la formateur/trice–consultant.e intervient de manière plus ou moins ponctuelle selon son statut (consultant.e indépendant.e, conseiller/ère en formation continue, conseiller/ère bilan, conseiller/ère professionnel) et son organisation de rattachement (cellule audit interne d'entreprise, cabinet conseil, GRETA, centre de bilan ou de validation des acquis, organisme de formation). Le formateur/trice-consultant.e peut aussi être amené.e à produire différents types d'outils ou supports pédagogiques (guide pédagogique, cours médiatisés). Le/la formateur/trice-consultant.e intervient lui aussi soit en direction des individus, soit des organisations.

Inscriptions

Coût de la formation

Droits d’inscription 2019/2020 en licence 243 euros + Contribution Vie Étudiante et de Campus (CVEC) 91 euros.