Mise à jour le 25 févr. 2020
60 Crédits ECTS
MASTER 2 SCIENCE POLITIQUE - LES METIERS DE LA REPRESENTATION : ASSOCIATIONS, GROUPES D'INTERETS ET SYNDICATS

Résumé

Ce parcours offre une spécialisation sur les formes et modalités de la représentation des intérêts et des groupes sociaux à travers l’action associative, les groupes d’intérêt et le lobbying et la représentation syndicale. En savoir plus

Détails

Spécificités

Stage obligatoire Durée : 3 mois Date de début : à partir de février ou mémoire de recherche

Présentation

Ce parcours offre une spécialisation sur les formes et modalités de la représentation des intérêts et des groupes sociaux à travers l’action associative, les groupes d’intérêt et le lobbying et la représentation syndicale grâce à trois jeux d’options, « Associations et acteurs publics », « Monde du travail et action syndicale », et « Politique et intérêts », il permet d’acquérir des connaissances et compétences spécifiques aux métiers de la représentation. Il permet de se former aux enjeux de la construction et de la défense des causes et des intérêts mais également de se familiariser avec les pratiques caractéristiques des acteurs politico-administratifs qui de fait coproduisent la représentation des groupes et des intérêts. La formation aux outils et techniques de recherche alliée aux interventions de professionnels des différents secteurs concernés ainsi que la réalisation d’un mémoire de stage ou de recherche visent au développement d’une capacité d’expertise ouvrant tant sur les métiers de la représentation, du conseil que sur la poursuite d’un projet scientifique en doctorat.

Objectifs des différentes options :

« Associations et acteurs publics » : cette option vise à former des étudiants qui auront à la fois des compétences techniques utiles dans le secteur associatif (en droit, communication, gestion, gestion de la relation d’aide, etc.) mais aussi une capacité d'analyse, de mise en perspective et de réflexivité sur les orientations du secteur, grâce à une bonne connaissance de la structuration du monde associatif, tant au niveau national que local, et des relations entre associations et acteurs publics. La formation est destinée à des étudiants en formation initiale, mais aussi en formation continue, dans le cadre d’une prise de responsabilité ou d’une reconversion professionnelle envisagée.

« Monde du travail et action syndicale » : cette option entend donner une connaissance fine des transformations actuelles du monde du travail et de l’environnement, local, national et international, dans lequel s’inscrit l’action syndicale. Cette option est également ouverte à des salariés en formation continue, ayant exercé des mandats syndicaux dans leur entreprise ou administration. La formation peut accompagner leurs prises de responsabilités au sein de leur organisation syndicale pour d’autres mandats (notamment au niveau interprofessionnel, Conseil Economique Social et Environnemental Régional -CESER-, etc.) ou dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

« Politique et intérêts » : cette option entend familiariser les étudiant.es aux modes d'action des groupes d’intérêt, à la manière dont ils construisent une cause et en assurent la représentation auprès des décideurs politiques ou administratifs, à travers un répertoire d’action varié (communication, expertise, etc.). L’option cherche également à favoriser une maitrise pratique de la manière dont fonctionnent les circuits de la décision politico-administrative (aux niveaux national et local en particulier) et à comprendre comment s’organisent concrètement les échanges entre courtiers d’intérêt et fonctionnaires, élus ou entourages politiques.

Lieux

Campus Porte des Alpes (PDA)

Responsable(s) de la formation

Sophie BEROUD
Camille HAMIDI
Caroline FRAU

Contact secrétariat

Pauline TEIXEIRA
Tél : 04 78 77 43 42

Admission

Modalités de candidature

Consulter la rubrique M1 Science politique.

Programme

Stage obligatoire
Durée : 3 mois
Date de début : à partir de février

Et après ?

Compétences visées

Activités visées / compétences attestées

  • capacité rédactionnelle
  • capacité à établir des rapports synthétiques sur un enjeu spécifique, à analyser un secteur d’activité donnée
  • capacité à repérer et hiérarchiser les informations pertinentes pour une intervention dans un domaine donné
  • capacité à chercher des travaux scientifiques et à les synthétiser
  • capacité à rédiger un mémoire d’une longueur de 70 à 120 pages (selon qu’il s’agit d’un mémoire de stage ou de recherche)

Connaissances à acquérir

Option « Associations et acteurs publics » :
  • connaissances de l’histoire du monde associatif français et de la structuration du paysage associatif actuel
  • connaissances des enjeux des relations entre associations et pouvoirs publics, au niveau national et local en particulier
  • connaissances en droit, en finance, en gestion des associations
  • connaissances en montage de projets
  • capacité à analyser un secteur associatif donné
  • connaissance des enjeux éthiques dans le monde associatif
Option « Monde du travail et action syndicale » :
  • connaissances de l’histoire du syndicalisme français et de la structuration des relations professionnelles
  • connaissances sur le syndicalisme international et européen
  • connaissances en droit du travail, sur les institutions représentatives du personnel, sur les règles de représentativité
  • connaissances sur les différents modèles d’organisation du travail et leurs implications
  • connaissances dans les domaines de l’action publique qui influent sur le monde du travail (protection sociale; santé; fiscalité, territorialisation de l’action publique)
Option « Politique et intérêts » :
  • connaissance des formes de représentation des groupes d’intérêts
  • connaissance des modalités de construction de l’expertise comme pratique de médiation sociale et politique
  • connaissance des arènes de la décision publique, au niveau national et local
  • connaissance des transformations contemporaines de l’action publique
  • connaissance des techniques de communication politique et publique
  • connaissance des pratiques et de la règlementation du lobbying.

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

Option « Associations et acteurs publics » :
Le secteur associatif est un lieu d'engagement, de militantisme et de bénévolat, mais c'est aussi un secteur créateur d'emploi, notamment depuis les années 1990. Il emploie aujourd'hui 8% environ de la population active. La formation peut mener à travailler dans les associations dans différents secteurs d'activité : action caritative et humanitaire ; action sociale (en faveur des handicapés, des familles, des personnes âgées...) ; secteur sanitaire ; éducation, formation, insertion ; secteur de la culture ; défense des droits, etc. Elle peut mener également à travailler pour les collectivités locales, dans les secteurs en liens étroits avec le monde associatif.

Option « Monde du travail et action syndicale » :
Cabinets d’expertise auprès des Comités d’Entreprise (CE) et des Comités d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) ; cabinets d’étude orientés vers les études sur les relations professionnelles et la formation syndicale ; journalisme social ; organismes sociaux (mutuelles, etc.) ; orientation vers les concours de l’Inspection du travail.

Option « Politique et intérêts » :
  • Métiers d’auxiliaires du politique : collaborateurs d'élus, membres de cabinets d’exécutifs locaux et nationaux...
  • Postes dans des services de relations institutionnelles d'entreprises privées ou publiques, d'organisations professionnelles, d'associations : chargés d'études, chargés d'information, rédacteurs, chargés de relations publiques, chargés de relations institutionnelles, consultants, conseillers, auditeurs interne et externe.

Inscriptions

Coût de la formation

Droits d’inscription 2019/2020 en Master 243 euros + Contribution Vie Étudiante et de Campus (CVEC) 91 euros.