Mise à jour le 28 janv. 2020
60 Crédits ECTS
MASTER 2 HISTOIRE - DE LA RENAISSANCE AUX REVOLUTIONS (DRR)

Résumé

Le master Histoire s'est donné pour objectif de former les étudiant.e.s par la recherche et à la recherche, qu’ils envisagent de poursuivre leur carrière dans l’enseignement secondaire, dans l’enseignement supérieur et la recherche, ou qu’ils souhaitent En savoir plus

Détails

Spécificités

Stage optionnel Durée : 4 mois minimum Date de début : à partir de janvier

Présentation

Le master Histoire s'est donné pour objectif de former les étudiant.e.s par la recherche et à la recherche, qu’ils envisagent de poursuivre leur carrière dans l’enseignement secondaire, dans l’enseignement supérieur et la recherche, ou qu’ils souhaitent investir ces compétences dans d’autres champs professionnels (animation/médiation culturelle, réalisation de supports de diffusion de contenus historiques, patrimoine, etc.). L’initiation à la recherche et aux méthodes historiques, l’acquisition d’une solide culture historique et une ouverture à la pluridisciplinarité en constituent le socle. Centré sur la discipline historique à l’époque moderne, le parcours De la Renaissance aux Révolutions (DRR) vise à développer les compétences disciplinaires spécifiques des étudiant.e.s tout en les ouvrant, par la mutualisation de différents cours, aux autres sciences sociales.

Le parcours DRR propose une formation de haut niveau en sciences humaines et sociales qui vise une spécialisation dans l’étude de l’histoire du monde à la période moderne, de la Renaissance (XVe siècle) aux révolutions du tournant des XVIIIe et XIXe siècles.

Le principal objectif du master est la production d’un mémoire de recherche inédit reposant sur la collecte et l’analyse critique de sources originales, sur l'érudition historiographique et sur la maîtrise de l'écriture scientifique.

Il s’appuie sur les ressources pédagogiques et scientifiques des équipes de recherche communes aux établissements co-accrédités. Les axes principaux sont l’histoire urbaine, l’histoire des savoirs, l’histoire des politiques publiques, l’histoire religieuse, l’histoire des entreprises, l’histoire de l’environnement, l’histoire de la santé, l’histoire du genre, autant d’axes dans lesquels les étudiants peuvent choisir de s’inscrire pour définir un sujet de recherche, à l’échelle locale, nationale ou internationale.

Ces thématiques renvoient aux axes de recherche structurants du pôle lyonnais définis par l’UDL dans la réponse à l’appel à projet IDEX 2 (Humanités et urbanités). Le Laboratoire de Recherche Historique Rhône Alpes (LARHRA, http://larhra.ish-lyon.cnrs.fr/) est notamment impliqué dans le Labex Intelligence des Mondes Urbains (IMU, http://imu.universite-lyon.fr/).

Lieux

Campus Porte des Alpes (PDA)

Responsable(s) de la formation

Edouard LYNCH
Contact secrétariat
Salette DELAMOURD
Tél : 04 78 77 44 19

Admission

Modalités de candidature

Consulter la rubrique Admission de M1 Histoire

Programme

Stage optionnel
Durée : 4 mois minimum
Date de début : à partir de janvier

Et après ?

Compétences visées

Activités visées / compétences attestées

  • Collecte et analyse critique de sources originales et de la bibliographie.
  • Esprit d'analyse critique, de conceptualisation et de synthèse.
  • Maîtrise de la présentation orale en temps limité avec diaporama.
  • Maîtrise de l'écriture scientifique.
  • Rédaction et diffusion de la recherche historique.
  • Maîtrise de l'anglais à usage scientifique (et/ou autres langues étrangères), la bibliographie mobilisée dans le cadre du mémoire devra impérativement intégrer des travaux étrangers.

Connaissances à acquérir

Le tronc commun du premier semestre du M1 est composé de trois cours généraux ouverts à l’ensemble des parcours de la mention (Humanités numériques, Historiographie, Déconstruire les catégories) complétés par deux cours thématiques au choix (14 ECTS). Les autres enseignements permettent aux étudiant.e.s d’acquérir les méthodes spécifiques à la recherche en histoire moderne (paléographie, langues anciennes) et d’enrichir leurs bagages pluridisciplinaires et thématiques grâce à des cours mutualisés avec d’autres mentions du domaine des sciences humaines et sociales (masters Études sur le genre, Sciences sociales, Sciences des religions et sociétés). Les enseignements de langue renforcent l’internationalisation de la formation.
Basés sur l'expression orale, les ateliers méthodologiques et collaboratifs, dans lesquels les étudiant.e.s sont appelé.e.s à s’impliquer activement, s’organisent en plusieurs séquences : aide à l’écriture (rédaction du mémoire), maîtrise des outils numériques et cartographiques, aide à l’insertion dans des structures professionnelles ou associatives (recherche de terrain, suivi des stages), etc.

Les étudiant.e.s bénéficient de cours de spécialisation, chronologiques et thématiques (S2 et S3), et d'un cours d’approfondissement méthodologique (S3). En S3, ils doivent suivre un enseignement d’ouverture choisi en dehors de la mention, ou participer à un séminaire de recherche.

La rédaction du mémoire se déroule sur les deux années et se concentre principalement en S2 et en S4, où l’offre de cours est volontairement limitée pour permettre l’accès aux sources et leur dépouillement. Au terme de la première année, l’évaluation porte sur la rédaction d’un pré-mémoire, qui expose la démarche problématique, l'état de l'art (historiographie, bibliographie), l’inventaire des sources. La rédaction proprement dite du mémoire et sa soutenance se déroulent en S4, devant un jury composé d’au moins deux enseignants-chercheurs.

Après une première expérience professionnelle sous forme d’un stage de courte durée en M1, proposée à tous les étudiant.e.s qui le souhaitent, les étudiant.e.s peuvent opter, en M2, pour un stage long d’au moins 4 mois (accompagné d’un rapport consistant). Les stages permettent de se familiariser avec l’activité des centres de recherche ou de conservation des sources, avec des structures associatives ou institutionnelles engagées sur le terrain de la valorisation du patrimoine historique et de la mémoire, et plus largement des usages sociaux et/ou publics du passé. L’encadrement des étudiant.e.s dans les stages sera assuré sous la forme d’un tutorat (S2 et S4).
 

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

Le parcours DRR est particulièrement adapté aux étudiant.e.s qui se destinent à la préparation d’une thèse en histoire moderne et à ceux et celles qui désirent se présenter aux concours de l’enseignement (CAPES d'histoire-géographie et agrégation d’histoire), et autres concours administratifs.

Le master s'adresse aussi aux étudiant.e.s qui veulent acquérir des compétences en matière de rédaction et de diffusion de la recherche historique applicables aux métiers du patrimoine, du livre, de la culture ou de la communication.

Inscriptions

Coût de la formation

Droits d’inscription 2019/2020 en licence 243 euros + Contribution Vie Étudiante et de Campus (CVEC) 91 euros.