Mise à jour le 19 févr. 2020
60 Crédits ECTS
LICENCE 3 ADMNISTRATION PUBLIQUE

Résumé

La troisième année de la licence Administration économique et sociale poursuit l’analyse du fonctionnement des organisations privées (entreprises marchandes, associations…) débutée en L2. En savoir plus

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Une question sur votre orientation, votre stage, votre insertion professionnelle ?
Contactez le Service d'orientation

Détails

Programme international MINERVE

Ce programme donne une dimension internationale dès la L1. Ce sont des cours assurés en allemand, espagnol ou italien, en collaboration avec des professeur.es invité.es des universités étrangères. Condition requise : niveau B2. En savoir plus

Pré-requis

Public ciblé
Maitrise du droit constitutionnel et du droit administratif général. Connaissance des manifestations du phénomène administratif dans le monde et de ses principales manifestations culturelles et artistiques.

Langue transversale

Niveau débutant pour toutes les langues (allemand, arabe, catalan, chinois, espagnol, italien, portugais, russe, suédois) sauf anglais niveau perfectionnement.

Et après ?

Après l’obtention d’un diplôme national de Licence, il est possible pour l’étudiant.e de s’engager dans une mention de master, en fonction de son projet personnel et professionnel (accès soumis à l’examen d’un dossier de candidature).

Présentation

La licence Administration publique est une formation pluridisciplinaire combinant des enseignements juridiques, économiques et financiers, de sciences humaines et sociales et propres à la préparation des concours. On retrouve cet équilibre au cours des S3 à S6 (pour les S1 et S2, voir la fiche décrivant le portail Droit), qui comprennent deux Unités d’Enseignement (UE) juridiques, une UE Économique et financière, une UE Sciences Humaines et Sociales (SHS), une UE Concours et une UE transversale (permettant l’étude des langues).

L’équilibre des matières a été pensé au regard des programmes des principaux concours administratifs généraux (École Nationale d’Administration [ENA], Institut National des Études Territoriales [INET], Institut Régional d’Administration [IRA], Attaché territorial, Inspecteur des finances publiques) ; ce qui explique que l’on accorde une place particulière aux UE juridiques. Les UE juridiques sont toutes communes avec la licence en Droit.

Les UE SHS et concours sont conçues de façon complémentaire afin que l’étudiant dispose de clés scientifiques de compréhension et de décodage de l’univers administratif ainsi que des outils méthodologiques facilitant son insertion dans le champ administratif.
Les UE économiques et financières s’inscrivent quant à elles dans le nouvel environnement gestionnaire public auquel elles initient l’impétrant. Elles réservent tout de même une place à une approche historique complémentaire des sciences juridique et politique.

Enfin, et afin de répondre à l’objectif d’internationalisation de la formation, le programme international Minerve (au choix en allemand, espagnol ou italien) est proposé en option dans cette licence. Il offre des enseignements en langue sur le droit et les institutions d’un pays ou d’une aire culturelle. Il permet de renforcer l’ouverture internationale du cursus selon les modalités de l’internationalisation à domicile.

Lieux

Campus Berges du Rhône (BDR)

Responsable(s) de la formation

Guillaume PROTIERE

Contact secrétariat

Béatrice PIOTROWICZ
Tel : 04.78.69.76.26

Admission

Pré-requis

Formation(s) requise(s)


 

Public ciblé

- Maitrise des concepts généraux de la macro-économie et des finances publiques.
- Connaissance des aspects sociologiques de l’action publique.
- Niveau de maitrise d’une langue étrangère B2 pour le programme Minerve.

Pré-requis recommandés :

- Solide culture historique (au minimum histoire politique française depuis la Révolution française et histoire mondiale depuis le début du XIXe siècle).
- Bonne culture générale.
- Connaissance des fondamentaux de la géographie humaine et économique.

Programme

Prolongeant la logique de la deuxième année, la troisième année de licence d’Administration publique est structurée en deux semestres, composés de cinq unités d’enseignement (UE) disciplinaires et d’une UE transversale. Les UE disciplinaires sont à la fois juridiques (deux UE par semestre), économiques et financières, de sciences humaines et sociales et de préparation aux concours administratifs. Sont ainsi étudiés le droit administratif approfondi (CM& TD), le droit public des biens (CM & TD), le droit des collectivités territoriales (CM & TD), le droit de la fonction publique (CM), le droit des libertés fondamentales (CM), la comptabilité publique (CM), l’Economie publique (CM & TD), l’histoire des idées politiques (CM), l’histoire de l’administration (CM), les politiques publiques (CM), les grands débats du monde contemporain (CM), la culture générale (TD), la méthodologie des concours (TD) et les questions sociales (CM). L’UE Transversale permet l’étude d’une langue vivante, du projet de l’étudiant et des TIC. Elle peut être remplacée par l’UE MINERVE en allemand, espagnol ou italien. Les cours sous régime CM sans TD font l’objet d’une évaluation finale tandis que les CM assortis de TD sont évalués en contrôle continu.

Ces modalités pédagogiques permettent à l’étudiant d’approfondir ses connaissances à la fois théoriques (histoire des idées politiques, histoire de l’administration) et opérationnelles (droits administratifs spécialisés, préparation aux concours, travail sur la représentation de l’administration). Le programme de la troisième année permet à l’étudiant d’achever sa licence en ayant étudié l’ensemble des principales matières du programme des concours de l’administration générale.

Et après ?

Compétences visées

Activités visées / compétences attestées

Compétences disciplinaires
— Se servir aisément des aspects fondamentaux de l'organisation et des compétences des administrations de l'État, des collectivités territoriales et de sécurité sociale y compris dans leurs liens avec l'Union européenne pour analyser un texte administratif.
— Situer les principales politiques publiques dans une perspective historique et territoriale.
— Identifier les bases juridiques, financières et économiques du fonctionnement et de l'activité des administrations publiques.
— Mobiliser des concepts issus des sciences sociales et une culture administrative générale pour produire des synthèses et analyses sur l'administration publique.
— Se servir aisément des principaux outils de passation des concours administratifs tant à l'écrit (dissertation, rédaction de note de synthèse...) qu'à l'oral (techniques d'entretien, mise en situation).

Compétences préprofessionnelles
— Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.
— Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs.
— Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.
— Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.
— Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder.
— Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte.
— Se mettre en recul d’une situation, s’autoévaluer et se remettre en question pour apprendre.

Compétences transversales et linguistiques
— Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
— Identifier et sélectionner diverses ressources spécialisées pour documenter un sujet.
— Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation.
— Développer une argumentation avec esprit critique.
— Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.
— Se servir aisément de la compréhension et de l’expression écrites et orales dans au moins une langue vivante étrangère.
 

Poursuites d'études

À l’issue de la licence d’administration publique, les étudiant.es peuvent accéder à la mention de master Administration publique. Cette mention prolonge les enseignements reçus en licence de façon à ce que l’étudiant.e acquiert des compétences professionnelles et approfondisse les savoirs théoriques généraux dispensés au cours de la licence.

Les étudiant.es titulaires d’une licence d’administration publique peuvent également présenter leur candidature pour intégrer les mentions de master de droit public, de science politique et d’économie. Les étudiant.es peuvent également se présenter aux concours d’admission parallèle dans les Instituts d’études politiques.

Inscriptions

Coût de la formation

Droits d’inscription 2019/2020 en licence 170 euros + Contribution Vie Étudiante et de Campus (CVEC) 91 euros.