Mise à jour le 02 mars 2020
Publié le 30 janvier 2020 Mis à jour le 2 mars 2020

Partir étudier à l’étranger : comment ça marche ?

Si vous êtes une. étudiant.e inscrit.e en 3e année de licence à l'Université Lumière Lyon 2, vous avez la possibilité de partir étudier en Europe (Erasmus +) ou dans le reste du Monde pour un ou deux semestres dans l’une des plus de 360 universités partenaires de l’Université Lumière Lyon 2. 

En tant qu’étudiant.e en échange dans l’université d’accueil, vous suivez les cours sur place, et revenez avec un relevé de notes qui sera transcrit en une note française, permettant de valider un semestre (30 ECTS) ou une année d’études (60 ECTS) à l’Université Lumière Lyon 2. Il n’y a pas de diplôme acquis dans l’établissement d’accueil.

Vous pouvez partir en mobilité à partir de la 3e année de Licence mais il est conseillé de définir votre projet de mobilité au moins 1 an avant le départ.
 

Programmes d'études

 
Programme Erasmus +

Le programme Erasmus + permet d'effectuer une partie de ses études (un semestre ou une année) dans une université européenne avec laquelle l'université Lumière Lyon 2 a signé un accord. En savoir plus. 

Où partir ?

Notre Université compte plus de 360 universités partenaires dans plus de 60 pays. Elle développe et entretient des relations avec les différentes régions du monde. Découvrez quelles sont les possibilités

Vos interlocuteur/trices

Direction des relations internationales : 
Programme Erasmus + (Europe) : Elsa RADUREAU,
04 78 69 70 69 
 
Programmes Monde : Hélène LECOCQ, 
04 78 69 72 32 
 
Responsables relations internationales en composante

Programmes Monde

Pour les destinations hors-Europe, l’Université Lumière Lyon 2 vous propose le choix de candidater à plusieurs programmes d’échange. En savoir plus.

Comment candidater ?

S'informer, choisir un programme et une université, remplir le formulaire de candidature en ligne, dates limites du dépôt du dossier de candidature. Retrouvez ici toutes les étapes à suivre pour partir étudier à l'international

 

Aides financières

Selon votre destination, le programme auquel vous participez et la nature de votre mobilité, vous pouvez prétendre à plusieurs types d’aides financières.

Les aides financières sont un véritable coup de pouce pour votre mobilité à l’étranger mais elles n’ont pas vocation à couvrir TOUS les frais engagés lors de votre séjour.
Réfléchissez dès à présent au budget nécessaire pour profiter au maximum de votre séjour à l’étranger !
 
Bourse Eramus + études 

Bourse à destination des étudiant.es partant en Europe ayant été sélectionné.es dans le cadre du programme ERASMUS +. En savoir plus. 

Aide à la Mobilité Internationale (AMI)

Bourse financée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation permettant aux étudiant.es boursier.es sur critères sociaux ou allocataires d'études de réaliser leur projet de mobilité internationale. En savoir plus. 

Bourse Région Mobilité International Étudiants (BRMI)

Bourse financée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes s’adressant aux étudiant.es et aux apprenti.es inscrit.es dans un établissement d'enseignement supérieur d'Auvergne-Rhône-Alpes. Cette aide vous permet de financer votre stage ou votre séjour d'études à l'étranger. En savoir plus. 

Autres bourses et soutiens financiers

Certains gouvernements étrangers proposent des bourses d'études pour les étudiant.es français.es en et hors échange. Pour en savoir plus, consultez les sites internet des ambassades des pays concernés. 

 



Préparer son départ

 
Langues et certifications

Il est attendu de l’étudiant.e qu’il/elle ait une connaissance suffisante de la langue du pays où il/elle souhaite étudier afin de pouvoir suivre des
enseignements dans la langue concernée. En général, le niveau requis par les universités est le niveau B2. En savoir plus. 

Demande de visa

Une fois que vous ayez reçu la lettre d’acceptation de l’université d’accueil (entre avril et juin), vous pourrez effectuer les démarches administratives nécessaires en vue de votre séjour d’études.
Il vous appartient de faire vous-même votre demande de visa. La procédure peut varier en fonction du pays de destination. Consultez les sites web des ambassades. Toutes les informations nécessaires sur les procédures à suivre pour l'obtention de votre visa s'y trouvent. 

Hébergement

Les établissements partenaires ne sont pas tenus de loger les étudiant.es en échange en cité universitaire. Il est donc important de consulter leur site Web pour trouver des informations sur les possibilités de logement et éventuellement les formulaires de demande, le plus souvent intitulés "accommodation form". N’hésitez pas à prendre contact avec la Direction
des Relations Internationales de votre établissement d’accueil si vous avez besoin d’informations complémentaires à ce sujet. 

Budget

Pour que vous ne vous retrouvez pas pris.e au dépourvu avant votre départ, il est important d'estimer le montant des frais de séjour qu’implique une mobilité et ce dès la phase de candidature.
Même si vous partez en programme d'échange et êtes exonéré.e des frais d’inscription de l'université d'accueil, de nombreux frais restent à votre charge (frais de gestion).

Il faut veiller à prendre en compte le logement, les billets d’avion, le visa, les déplacements sur place, les assurances, la nourriture, etc.
 

Sécurité

Il est impératif de consulter la page « Conseils aux voyageurs » du Ministère de l'Europe et des affaires étrangères afin de s'assurer que la destination choisie ne se trouve pas dans une zone à risques. En rouge et orange, les mobilités seront annulées par l'Université Lumière Lyon 2.

Santé et assurance

Si vous partez en mobilité Europe, vous devez commander une "Carte européenne d'assurance maladie (CEAM)" qui vous permettra de bénéficier des soins dans tous les pays de l'Union européenne/ Espace économique européen ou en Suisse. 

Si vous partez en mobilité Monde, il est vivement conseillé de souscrire à une assurance santé complémentaire. Rapprochez-vous de votre mutuelle étudiante pour savoir si un pack "étudiant.e en mobilité" peut vous être proposé mais cela n'est pas obligatoire : d’autres assurances existent ! À vous de faire votre choix.

Certaines universités ou destinations exigent une souscription à une assurance santé qui leur est propre. Cela est souvent le cas aux États-Unis ou au Canada anglophone. Il est parfois possible de souscrire à une assurance française et de demander l’exonération de l’assurance
universitaire. Néanmoins, cela n'est pas toujours possible et les formules proposées par les universités partenaires restent relativement intéressantes.