Mise à jour le 27 janv. 2020
Publié le 13 janvier 2020 Mis à jour le 27 janvier 2020

En mars 2016, Marie fait le point sur son année de césure. Retour sur ses motivations, son projet...

 Partir en volontariat à l'étranger pour trouver sa voie

Durant l'année 2014 2015, j'ai effectué une année de première année de licence AES à l'Université Lumière Lyon 2. Au cours de l'année, j'ai réalisé que cette filière ne me correspondait pas du tout. Ne sachant pas encore bien dans quelle voie me réorienter, il m'a semblé que l'année de césure pourrait me permettre d'y voir plus clair. J'ai effectué des recherches sur ce dispositif : partir à l'étranger pour un volontariat et notamment en service civique a été le projet qui m'a le plus motivée. Cette formule (service civique) m'a permis de me débrouiller sur place. Sans cette indemnité, je n'aurais pas pu concretiser mon projet, à moins d'avoir suffisamment anticiper en faisant des économies les années précedentes.

 Acquérir de nouvelles compétences et mieux se connaître

Je suis ainsi partie au Sénégal en octobre 2015 pour y effectuer, avec une autre volontaire, un service civique d'une durée de 10 mois, jusqu'à fin juillet. Je travaille dans une association locale Les Amis de l'école, où je donne des cours de soutien aux élèves d'une école élémentaire, mais aussi aux élèves du collège. J'ai à ma charge une classe de CE2. Nous organisons également des activités culturelles et artistiques et nous nous occupons de la bibliothèque de l'école.

À mi-parcours de cette année de césure, je sais maintenant dans quelle direction m'engager. J'apprends énormément de choses depuis que je suis ici au Sénégal : j'acquiers de nouvelles compétences, notamment dans le domaine de l'enseignement. Je prends du plaisir à préparer mes cours et à les adapter à un public difficile. En effet, à Lébou, village de pêcheurs où je travaille, la scolarité est assez compliquée car elle n'est pas une priorité pour les familles. Cette mission me permet aussi de voir et de comprendre certaines réalités.

L'année prochaine, je souhaiterai intégrer la 2e année de licence Science de l'éducation à l'Université Lumière Lyon 2. J'ai d'ailleurs envoyé mon dossier de candidatures et attends la réponse.

  Souvenirs, souvenirs...

Le samedi est réservé aux activités. Nous avons créé "la dame des ordures" comme l'appellent les enfants, gardienne de la propreté de l'école, elle est faite uniquement grâce à de la récupération !