Mise à jour le 14 avr. 2021
Publié le 24 janvier 2020 Mis à jour le 14 avril 2021

L’actuelle infrastructure centralisée sans fil de Lyon 2 va prochainement évoluer. Sur le campus Portes des Alpes, les bâtiments I et H seront les premiers bâtiments dotés de nouvelles bornes Wi-Fi plus performantes permettant un débit maximum théorique de 867 Mbit/s.

Installés en 2005, rénovés en 2009, les contrôleurs centralisés qui gèrent presque 150 bornes réparties sur les campus Porte des Alpes, des Berges du Rhône et sur nos sites distants du Vinatier et d’Ecully, ne permettent plus l'extension de la couverture Wi-Fi avec les bornes récentes à haut débits répondant aux normes WIFI 4 - 802.11n (450 Mbit/s) ou WIFI 5 - 802.11ac (867 Mbit/s).

Le nombre croissant d’équipements connectés par utilisateurs (ordinateurs, smartphones, tablettes, montres) et l'évolution de l'usage du Wi-Fi (navigation sur Internet, cours en ligne, lecture de contenus multimédias en streaming, etc.) ont rendu indispensable la rénovation de cette architecture calibrée à l’origine avec une qualité minimale pour des connexions ponctuelles liées à la simple navigation sur Internet.

La nouvelle solution centralisée autorisera l’utilisation de bornes Wi-Fi proposant les normes les plus récentes, notamment la norme 802.11ac. Ces nouvelles bornes pourront par aileurs supporter un nombre de connexions bien plus élevé. Cette nouvelle architecture Wi-Fi installée en parallèle de l’existante a nécessité la réalisation de plusieurs phases :

•    Une étude de couverture Wi-Fi du campus Portes des alpes est réalisée fin septembre 2015 pour connaitre la situation de l’existant.
•    En décembre 2015, deux contrôleurs redondants sont installés sur le site porte des Alpes.
•    Trois bornes sont déployées en phase de maquettage au bâtiment P pour couvrir des bureaux, des salles de réunions et la salle de libre accès PR21.
•    Ce déploiement parallèle à l’infrastructure existante, pemet de valider les différents paramétrages, d’établir de nouvelles procédures et de former l’équipe du secteur réseau de la DSI (1,5 temps plein) à ces nouveaux équipements d’un autre constructeur.
•    Début février 2016, l’étude d’implantation des nouvelles pour le bâtiment I se termine. Elle permet de connaitre le nombre et la localisation des bornes à installer selon le type de Wi-Fi (de base ou haute densité) que l’Université ambitionne de fournir aux usagers de ce bâtiment.

Avant l’installation définitive de ces nouvelles bornes dans les couloirs du bâtiment I, il convient de réaliser plusieurs ajustements et notamment d'installer de nouvelles prises réseau dans les faux plafonds pour connecter quelques bornes non prévues, mais aussi de rajouter voire de remplacer certains équipements.

•    En 2016, le bâtiment I est entièrement couvert en Wi-Fi.
•    En 2017, le nouveau bâtiment H est partiellement couvert pour les amphis C et D ainsi qu'une partie du niveau 1. Le site de Rachais est partiellement couvert et l'installation des bornes manquantes en grande hauteur doit être réalisée par une société spécialisée.
•    En 2018, le bâtiment MDE, le bâtiment H, le site d'Ecully et le bâtiment de la MOM sont entièrement couverts.
•    En 2019, la partie rendue par le plan campus du bâtiment Gaïa est couverte.
•    En 2020, la deuxième partie rendue par le plan campus du bâtiment Gaïa, les bâtiments Athéna, Clio et Déméter sont entièrement couverts.
•    En 2021, la future partie rendue par le plan campus de Bélénos sera prochainement couverte d'ici la fin de l'année, tout comme le grand Amphi, le salon Lirondelle, la salle des colloques et la salle de réception.

Sur le campus Portes des Alpes, 4 bornes extérieures ont été installées (télécharger le fichier PDF de localisation) et les anciennes bornes situées dans les bâtiments vont être remplacées par des bornes récentes WIFI 6 d’ici la fin de l’année.

Actuellement ce sont 420 bornes qui couvrent les différents sites de l’université : Portes des Alpes, Berges du Rhône, Berthelot, Rachais, Vinatier et Ecully.
La rénovation de l’infrastructure Wi-Fi continue mais du fait du périmètre géographique, de la qualité de service que l’établissement souhaite fournir aux usagers du campus, elle nécessite des moyens financiers, humains et du temps pour sa complète réalisation.