Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Actualité>Mise en place d'une clinique de l'aménagement

Rechercher

Mise en place d'une clinique de l'aménagement
 

  • le 29 janvier 2019

Un dispositif encadré par Thibaud Cavaillès et Mathilde Girault, tou.tes deux doctorant.es à l’Université Lyon 2, rattachés au l’UMR Triangle, et piloté par Guillaume Faburel, professeur d'études urbaines, membre de l'UMR Triangle

Urbanisme, aménagement, ville
Accès direct : contexte et principe | étude de cas 2018/2019 | le master Ville et environnements urbains

Contexte et principe

Les enjeux climatiques et démocratiques actuels adressent des questions premières à la manière dont les pédagogies universitaires et leurs savoirs ont été historiquement construits. Il s’agirait dorénavant, pour les étudiant.es, de faire droit à quelques engagements personnels par les formations : être particulièrement imaginatif/ve sans diluer la perspective critique, se former à des savoir-faire de métiers sans renier son identité, savoir s’adapter sans capituler, coopérer dans l’autonomie.

Quoi de mieux pour cela qu’une clinique de l’aménagement, dispositif pédagogique récent, venant du Québec où il est développé de longue date, et qui vise, tout à la fois, à intervenir très directement sur une réalité pour lui adresser quelques soins et à faire réaliser par des étudiant.es du master Ville et Environnements Urbains, trois jours durant, un travail d’introspection et de prospection sur les imaginaires écologiques et démocratiques des devenirs de l’urbain et de sa densification tant recherchée par les autorités. Il n'existe pas d'expérience similaire en France.

Cette clinique est annuelle, réalisée dans le cadre des activités transversales de mention de master, au même titre que d'autres dispositifs innovants co-organisés avec des étudiant.es de cette formation : des Cafés Pression Urbaine (sur la participation citoyenne, l'autonomie alimentaire ou encore la réappropriation de l'espace public, et cette année en mai la justice climatique), un Procès (de la Ville écologique en 2017, et en juin prochain de la Densité urbaine) ou encore une École d'été (à Genève en 2017 et à Valparaiso - Chili en 2018).

Étude de cas 2018/2019

La Clinique a portée sur une tension entre un projet institutionnel d’aménagement et son alternative habitante, portée par le collectif Habitons Mazagran, au quartier de la Guillotière, dans le 7e arrondissement de Lyon. D’un point de vue pédagogique, l’équipe encadrante a vu dans le choix de ce cas d’étude une opportunité pour les étudiant.es de construire une démarche libre, créative et critique, leur permettant de commencer à se forger une posture et une éthique personnelles, ainsi qu’une première identité de métiers. Le résultat de leur travail et leurs retours montrent que le dispositif a produit les effets escomptés. Les productions étudiantes ont donné lieu à une restitution publique et une mise en débat le 29 janvier 2019 aux Halles du Faubourg dans le cadre du festival de l’urbain Anthropocène.
© École de l'anthropocène
© École de l'anthropocène

Le master Ville et environnements urbains

Le site de Lyon–Saint-Étienne est l’un des tous premiers pôles français de recherche portant sur la ville et les environnements urbains. Il bénéficie d’une large visibilité internationale, faisant de lui une place attractive qui mérite d’être renforcée dans le champ de la formation en études urbaines. En mobilisant des compétences à une échelle inédite, la mention Ville et Environnements Urbains répond à l’ambition de former  des  futur.es  professionnel.les de grande qualité et à la hauteur des enjeux d’aujourd’hui et de demain, au plus près des recherches et de l’expérience des acteur/trices-praticien.es.

Ouverte depuis septembre 2016, cette mention de master porte sur la diversité des  problématiques et enjeux gouvernant à ce jour l’évolution des villes et plus largement des territoires et environnements urbains, à partir de cinq ambitions :
  • former à de multiples professionnalités de l’urbain (de l’activité d’analyse à la conduite de l’action), par des parcours ouverts à de nouvelles thématiques et problématiques, et avec des compétences pluridisciplinaires reconfigurées et élargies ;
  • associer étroitement les étudiant.es (commission mixte, workshops, forum des métiers, retours post stages, Summer school, recherches collectives, cafés urbains...) et les différents mondes professionnels au fonctionnement de la formation (conseil de perfectionnement réunissant 37 acteur/trices-praticien.nes pour la veille dans l’évolutivité des formations, pour l’identification des débouchés, pour la proposition d’activités...) ;
  • proposer des innovations pédagogiques dans les types d’activités et dans leurs formats (ex : formation continue), et dans les outils de mise en œuvre (pédagogies inversées, clinique de l’aménagement, MOOC et articulation SPOC, projets d’animation etc.) ;
  • développer de nouvelles formes et activités de recherche non seulement académique, mais  aussi opérationnelle, appliquée, finalisée, action, etc. par des relations multiples avec les mondes de la recherche et de la société civile ;
  • déployer une large ouverture internationale, reposant sur des partenariats historiques  d’échanges scientifiques et pédagogiques(enseignements comparatistes, collègues invité.es, stages internationaux, séjours d’études...).

INFOS PRATIQUES

  • Type : Initiative

Contact

- Guillaume Faburel, professeur d'études urbaines, membre de l'UMR Triangle
- Thibaud Cavaillès et Mathilde Girault, doctorant.es

Chiffres clefs

La mention de master Ville et environnements urbains en quelques chiffres :
• 7 Universités, écoles et Instituts de Lyon et de Saint-Étienne
• 37 acteur/trices-praticien.nes impliqué.es
• 110  enseignant.es-chercheur.es et 14 disciplines représentées : anthropologie,  archéologie,  architecture,  droit,  économie, géographie, géomatique, histoire, informatique, psychologie, sciences de l’information et de la communication, sciences de l’ingénieur, sciences politiques, sociologie, urbanisme et aménagement.
• 14 laboratoires de recherche et équipes d’accueil associées
En 2018/2019, cette mention de master accueille 186 étudiant.es, réparti.es dans 5 parcours.

Une formation soutenue par la Communauté d’universités et d’établissements de Lyon et labellisée par le Laboratoire d’Excellence Intelligences des Mondes Urbains (IMU), et partenaire de l'École urbaine de Lyon.

Pour aller plus loin

En savoir plus sur le master Ville et environnements urbains
https://ghhat.univ-lyon2.fr/
http://imu.universite-lyon.fr/
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »