Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Actualité>Agenda de l'Université Lumière Lyon 2>Vulnérabilités et transformations - Transmissions interrompues et mémoires enfouies

Rechercher

Vulnérabilités et transformations - Transmissions interrompues et mémoires enfouies
 

  • le 11 juin 2018
    9h - 19h
  • Grand Amphithéâtre

Journée d’étude 2018 proposée par l’équipe de recherche DIPHE et les étudiant.es de Master 2 Psychologie de l’Education et de la Formation.

Vulnérabilités et transformations - Transmissions interrompues et mémoires enfouie
Cette journée d’étude est la 2ème édition proposée par l’équipe de recherche en Psychologie Développement Individu Processus Handicap Education et organisée en collaboration avec les étudiant.es de Master 2 PEF (Psychologie de l’Education et de la Formation). Elle a pour vocation de présenter les travaux de recherche de l’équipe, enseignants-chercheurs, collaborateurs et étudiants mais aussi de mettre en exergue les liens entre recherche scientifique, culture et médiations. Ainsi seront présentés des travaux scientifiques, mais aussi le film réalisé par le Service Logistique et Audiovisuel qui retrace le travail autour du projet « Se montrer vulnérable » (en partenariat avec le Service d’Action artistique et culturelle).


8H30 : ACCUEIL
9H : MOT D'INTRODUCTION
Isabelle Von Bueltingsloewen, Vice-Présidente en Charge de la Recherche, Université Lyon 2 - Anna Rita Galiano, directrice de l’équipe de recherche DIPHE - Béatrice Clavel, coordinatrice de la journée d’étude : présentation de la journée

9h15-10h30 : Table ronde n°1 : Système familial, mémoire et interculturalité

Marion Griot, MCF associée DIPHE et Marjorie Poussin, MCF DIPHE
La survenue du handicap dans la famille : du traumatisme familial à la (non) transmission

La famille ayant subi un traumatisme doit non seulement survivre, mais aussi se renouveler, se transformer pour continuer à exister et (re)devenir un cadre suffisamment sécurisant dans lequel ses membres trouveront les ressources nécessaires à leur double besoin d’appartenance et d’individuation. Comment ce double mouvement peut-il se maintenir dans les familles confrontées au handicap ? Dans quelle mesure le handicap est il un événement de vie traumatique et modifie t il les relations des membres du système familial ? Comment accompagne t on ces familles ? Nous verrons à travers plusieurs exemples cliniques et des apports théoriques de Neuburger (entre autres), comment se déploie le travail d'accompagnement auprès des familles dans une structure médico-sociale.

Alain Sagne, MCF DIPHE
De la question de la transmission interrompue dans la maladie d’Alzheimer

Nous sommes d’emblée dans le registre du négatif et du désétayage qui « parle » de cette question de la transmission. La maladie d’Alzheimer comme maladie dite neuro-dégénérative est, ici, une illustration de ce qui se joue dans l’expérience de la perte d’identité, du manque de l’autre, de l’effondrement narcissique et de la rupture dans la transmission ou bien alors parce que ce qui est à transmettre ne serait pas transmissible ?

Askar Jumageldinov, ATER laboratoire DIPHE
La thérapie traditionnelle et son rôle dans le traitement des problèmes psychiques au Kazakhstan

Aujourd’hui, les guérisseurs traditionnels au Kazakhstan sont reconnus comme représentants de la médecine « alternative ». Dans le milieu urbain, ils adaptent dans leur pratique des éléments de la parapsychologie, de la sophrologie et autres disciplines dites « parasciences » à égalité avec les rituels chamaniques et les prières islamiques.
Cette recherche étudie la pratique de soins des guérisseurs kazakhs urbains, en analysant leurs méthodes curatives et leur effet thérapeutique sur les patients. L’objectif était d’analyser la valeur thérapeutique de leurs méthodes de traitement du traumatisme psychique, en lien avec les traditions culturelles et religieuses.

10h45-12h : Table ronde n°2 : Corps, regard et handicap

Clovis Levrez, ATER laboratoire DIPHE
Premiers échanges entre la mère et son bébé, de l'importance du regard dans la construction de la communication

Dans la population française, si la surdité de naissance touche en moyenne 1 enfant sur 1000, le pourcentage d'enfants sourds nés de parents entendants est de près de 90% (CCNE, 2008). Aussi, se pose la question des intéractions précoces entre le bébé et ses parents dans le cas d'un tel décalage sensoriel. Par ailleurs, il est communément admis que c'est durant la première année que se mettent en place les pré-requis au développement langagier à travers les premières expressions faciales puis la construction de l'attention conjointe (suivi du regard, pointage..). C'est pourquoi nous avons interrogé l'impact de la déficience auditive du nouveau-né sur la qualité des interactions avec sa mère pendant la période pré-langagière, afin de mieux comprendre et d'anticiper les difficultés qu'il pourra rencontrer par la suite dans son développement langagier et dans la construction de sa compréhension des théories de l'esprit.

Nicolas Baltenneck, MCF en Psychologie du Développement, DIPHE
Différence, handicap et corps hybrides

En partant de la construction de la notion de différence dans le développement de l’enfant, cette présentation proposera d’illustrer la vision du handicap au fil du temps dans les représentations artistiques. Elle interrogera ensuite la question de la représentation que l’on peut se faire aujourd’hui du handicap et de la différence, à l’éclairage des évolutions technologiques et culturelles.

Sophie Lantheaume, Docteur en Psychologie et psycho-oncologue sur le site de la Clinique Pasteur à Guilherand-Granges
Psychothérapie par médiation photographie et cancer du sein

Les médiations artistiques ont pour principal objectif la remise en activité du patient ; elles redonnent une place au sujet et permettent l'intégration psychique progressive de la maladie. La psychothérapie par médiation photographique (PMP) proposée à des patientes atteintes de cancer du sein place la femme dans une relation triangulaire entre thérapeute et photographe. Chacune cheminent au travers des prises photographiques réalisées à différentes étapes de la maladie. Soutenues par la thérapeute, encouragées par la photographe, les patientes se confrontent à leurs limites corporelles tout en accueillant de nouvelles ressources. La place de l'échange et du partage émotionnel est primordiale. La transmission de l'art vécu puis produit par la photographie est un puissant vecteur de relations et de connexions sociales positives.

12h15-12h30 : Film « Se montrer vulnérable »

Suite à la journée d’étude du 7 juin 2017 « Systèmes et médiations » organisée par des étudiant.es du master PEF (Psychologie de l’Education et de la Formation), l’Université Lumière Lyon 2 s’est engagée dans un nouveau projet artistique et culturel en partenariat avec la compagnie de théâtre vivant sisMa qui intervient depuis 2011 à l’IME l’oiseau blanc de Décines.

Les rencontres rassemblées et mises en lumière dans ce film nous interrogent sur les frontières qui déterminent la notion de handicap, mais aussi sur nos vulnérabilités et la manière dont nous les regardons, les acceptons et nous appuyons sur elles pour nous ouvrir à de nouvelles formes d’accès à la connaissance de soi, de l’autre et du monde.

12h30-14h : Pause déjeuner

14h-17h30 : Ateliers 1 et 2 : Salon Lirondelle

14h-15h30 : représentation et médiations en situation de vulnérabilité
16h-17h30 : Médiation et handicap

14h-17h30 : Ateliers 3 et 4 : Salle des Colloques

14h-15h30 : Handicap et Emotion
16h-17h30 : Liens, handicap et contextes

18h-19h : Conférence dansée

Grégory Robardet et Lucie Paquet, danseurs et chorégraphes
Porosités et transformations : source de création

Notre pratique artistique nous amène à jouer avec notre rapport aux partenaires et à notre environnement pour créer l'instant présent. Ce qui nous entoure, le jeu, la porosité, les pièges, les émotions nous traversent, nous meuvent et nous transforment. Cet état de présence permet la mise en jeu du vivant et de la vulnérabilité.

Avec cette conférence dansée, nous vous invitons à voir, éprouver et comprendre ces processus comme source de création.

INFOS PRATIQUES

  • Adresse complète : Grand Amphithéâtre

Lieu

Université Lumière Lyon 2
Grand Amphithéâtre
18 quai Claude Bernard
69007 Lyon

Réservation

master2pef2018@gmail.com
Entrée libre et gratuite

Coordination scientifique

Pour accéder à vos outils, connectez-vous »