Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Actualité>Actualités universitaires>Un étudiant snowbordeur aux Universiades

Rechercher

Un étudiant snowbordeur aux Universiades
 

  • du 2 mars 2019 au 12 mars 2019

Connaissez-vous les Universiades ? Il s'agit en quelques sortes des jeux olympiques universitaires. L'un de nos étudiant.es, Timothé Baisamy, a participé à cette compétition à Krasnoyarsk (Russie) pour les épreuves de snowboard.

Universiades d'hiver à Krasnoyarsk 2019
Accès direct : portrait (entretien et questionnaire de Proust) | les universiades

Portrait de Timothé Baisamy, étudiant et snowboarder

Âgé de 21 ans, étudiant en 3e année de licence de science politique parcours international MINERVE espagnol, Timothé Baisamy est actuellement en mobilité internationale à Portland, sur la côté ouest des États-Unis, où il suit les cours à l’université Portland State University. Il a bénéficié jusqu’à présent du statut de sportif/ve de haut-niveau, permettant notamment des aménagements d'emploi du temps.

Quelques questions pour découvrir son quotidien

À noter, Timothé Baisamy a répondu à nos questions la veille des épreuves, entre deux avions... Merci à lui !

- Pourriez-vous nous présenter votre discipline, le snowboard et vos spécialités, le Big Air et le Slopestyle ?
© Universiade d'hiver 2019 -  Krasnoyarsk (Russie)T.B. : Je pense que tout le monde sait à quoi ressemble le snowboard. Il relève de cette culture un petit peu particulière du freestyle, un mélange de plaisir, dépassement de soi et d’amitié/fraternité. J’ai commencé le snowboard grâce à ma famille et plus particulièrement mon frère qui était déjà professionnel. J’ai donc suivi les traces familiales en me spécialisant tout d’abord en half-pipe (demi tube de neige). Le manque d’infrastructure en France et les faibles moyens investis m'ont incité à opter pour d'autres disciplines du freestyle, le slopestyle et le big air. Le big air consiste en un seul saut où il faut faire la meilleure figure possible en alliant amplitude, technicité, exécution et style. Après une qualification généralement au meilleur des deux sauts, la stratégie en finale change : il faut proposer 2 figures différentes en 3 tentatives. En slopestyle, le parcours est composé de barres de fer et de 2 ou 3 saut à la suite. Le but étant là aussi de proposer le meilleur « run » possible.

- Vos débuts, vos plus beaux succès en compétition, vos motivations et objectifs ?

T.B. : J’ai commencé le snowboard à environ 10 ans, mais me suis vraiment lancé à 13 ans lorsque j’ai eu mon premier sponsor. J’ai toujours participé aux championnats de France, avec quelques bonnes places à la clé (champion de France minime de Half Pipe en 2012, vice-champion cadet en 2014 et d’autres places d’honneur). J’ai eu l’occasion de participer à quelques coupes d’Europe sans grand résultat à la clé. N'avoir pas pu intégrer le lycée sport-étude d’Albertville a indéniablement freiné ma progression. L’un de mes succès les plus marquants est ma victoire lors du « French fries rookie fest » organisé par le « World Rookie Tour » (un circuit parallèle).
Mon objectif principal cette saison est l'universiade, mais n'ayant guère pu m’entraîner aux États-Unis, j’arrive en Russie un peu sans repère mais avec envie.

© Universiade d'hiver 2019 - Krasnoyarsk (Russie) / Timothé Baisamy

- Comment réussissez-vous à concilier les études et le sport de haut niveau ?
T.B. :
C'est relativement difficile, d’autant plus quand on ne bénéficie pas de structures adaptées. N'étant pas en équipe de France, je dois me débrouiller un petit peu seul. Heureusement l'Université Lumière Lyon 2 a toujours été d’un grand soutien en me permettant d’aménager mon emploi du temps et d'être absent à certains cours pour les compétitions ou les entraînements. Compte tenu de la complexité de cette organisation et en vue de mes études en master, je pense cependant que cette universiade d'hiver sera ma dernière compétition internationale. Je vais probablement lâcher progressivement la compétition, mais rien n’est acquis...
Je m’entraîne environ 10 à 12h chaque semaine sur la neige cette année, moins qu'en 2017/2018 où j’étais entre 15 et 18h grâce à un emploi du temps plus clément. Il faut compter également environ 3/4 d'heure de préparation physique. Aux États-Unis, je n’ai pas de semaine type, ayant choisi de donner la priorité à mes études, avant le passage en master.

- Quel votre projet professionnel ?
T.B. : Je ne sais pas encore précisément vers quel métier / quelle profession m’orienter, mais je compte suivre des études de stratégie internationale.

À la manière de Proust

- Votre film culte ? Dikkenek de Olivier Van Hoofstadt.
- Votre mot favori ? Aucune idée.
- Ce qui vous fait peur ? Décevoir mes proches
- Le don que  vous aimeriez posséder ? Contrôle du temps.
- Le dernier livre que vous ayez lu ? Da Vinci Code de Dan Brown (un tout petit peu en retard ;-)
- Le reproche que l'on vous fait souvent ? Peut-être d’avoir la tête ailleurs
- Ce qui vous fait rire ? Tou.tes les nouveaux/elles humoristes français.es sont très bon.nes (sauf Kev Adams).
- Ce vous détestez ? Les mauvaises énergies.
- Votre devise ? L’hôpital ou la gagne.
- Le moment de la journée que vous préférez ? Le matin en hiver, le soir en été.
- Ce qui vous pousse à vous lancer sur une piste ? L’adrénaline .
- Votre modèle sportif ? LeBron James sans hésiter, une machine de travail, d’abnégation et d’ambition.

Qu'appelle-t-on "Universiade" ?

C'est une compétition sportive universitaire internationale, organisée tous les 2 ans, par la Fédération internationale du sport universitaire (FISU).
À l’instar des Jeux Olympiques, il y a une alternance entre éditions d'hiver et d'été, qui se déroulent malgré tout la même année. En 2019 ont ainsi lieu l'Universiade d'hiver à Krasnoyarsk (Russie), du 2 au 12 mars, et celle d'été du 3 au 14 juillet à Naples (Italie).
L'Universiade, été comme hiver, est la seconde plus grande compétition sportive au monde, juste après les Jeux Olympiques.

Pour aller plus loin

- Universiade d'hiver 2019 (site officiel)
https://krsk2019.ru/en

- Site de l'équipe de France universitaire
https://france-u-krasnoyarsk2019.com/
 
- Le sport de haut niveau dans notre unviersité
https://suaps.univ-lyon2.fr

Votre titre ici

Résultats aux Universiades 2019
Timothé Baisamy a terminé 16e, 2e français, à 4 places de la qualification en finale avec un score de 32.50 à cause d’une chute.
Bravo à lui compte tenu de son emploi du temps qui ne lui a guère permis de préparer la compétition !
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »