Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Actualité>Actualités universitaires>Regard de l’équipe DIPHE sur la typographie Luciole, créée pour les déficient.es visuel.les

Rechercher

Regard de l’équipe DIPHE sur la typographie Luciole, créée pour les déficient.es visuel.les
 

  • le 16 avril 2019

Conçu spécifiquement pour les personnes malvoyantes. le caractère typographique Luciole est le résultat de plus de deux années de collaboration entre le Centre technique régional pour la déficience visuelle (CTRDV) et le studio typographies.fr, avec l'expertise et l'appui l'équipe de recherche DIPHE (Développement, Individu, Processus, Handicap, Éducation).

Luciole
Accès direct : principe et objectif | démarche | équipe DIPHE

Une police de caractères adaptée pour la déficience visuelle

L'objectif du projet ? Garantir l'accessibilité de textes grâce à l'utitilisation d'une police de caractère qui en améliore la lisibilité pour les déficient.es visuel.les.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) parle de déficience visuelle lorsque l’acuité visuelle ne dépasse pas 3/10e sur l’œil le plus performant et/ou quand le champ visuel présente une atteinte sévère. Quand elle est strictement inférieure à 1/20e, on parle de cécité. La malvoyance est ainsi comprise entre ces deux mesures, avec différents degrés (moyen ou sévère). [source : Union des aveugles et déficients visuels (UNADEV)]

Pour offrir la meilleure expérience de lecture possible aux personnes malvoyantes, le caractère Luciole a été pensé autour d'une douzaine de critères prenant en compte les spécificités de la déficience visuelle : structure des lettres, encombrement des mots, espacement... Un soin particulier a été apporté au dessin des chiffres, des signes mathématiques et de la ponctuation. Luciole a été conçue pour permettre à la fois une lisibilité optimale aux élèves malvoyants et une utilisation performante aux professionnel.les de l'édition adaptée (éditeur/trices, enseignant.es et transcripteur/trices).

Une démarche scientifique

Travaillant déjà sur d'autres projets avec l'équipe de recherche DIPHE (Développement, Individu, Processus, Handicap, Éducation), le Centre technique régional pour la déficience visuelle (CTRDV) a sollicité une nouvelle fois son expertise pour contribuer à la conception de cette police de caractères adaptée pour des personnes malvoyantes.
L'implication de l'équipe de recherche DIPHE porte sur deux phases du projet.
La première a consisté à créer la police de caractères en prenant en compte des caractéristiques typographiques amenant à une meilleure lisibilité en lecture. Elle a nécessité de tester deux variantes de la police auprès d'enfants malvoyant.es. Conduite avec l'aide de Gaétane Hurstel, étudiante en 3e année de licence de psychologie au première semestre de 2018, cette étape a permis la validation typographique de la police.
La deuxième phase concerne la validation finale de la police sur un plan scientifique. Ainsi, un protocole expérimental a été conçu et les premiers tests programmés début mai vont être menés en collaboration avec une étudiante de 3e année de licence de psychologie, Camille Benas, et une étudiante de 2e année de master Santé, de l'université Lyon 1, Gaëlle Bonnesseur. Le principe ? Tester la police sur une cinquantaine d'enfants et adolescent.es malvoyant.es à Lyon en comparant Luciole à 5 autres polices existantes, dont certaines utilisées par les personnes malvoyantes au quotidien. Des textes et des pseudo-mots spécifiquement créés pour cette étude vont être administrés aux sujets et permettront de préciser la validité de la police selon les groupes d'âge retenus (du CP au lycée), avec l'utilisation d'un oculomètre.

L'équipe de recherche DIPHE

Créée en septembre 2017 de l'équipe DIPHE (Développement, Individu, Processus, Handicap, Éducation) rassemble des chercheur.es développant des recherches dont les travaux visent à mieux comprendre les problématiques psychiques, les besoins, les ressources et les processus d’adaptation mis en place par les sujets en développement et confronté.es à des expériences de vie les fragilisant. Les recherches portent principalement sur des publics présentant des risques de vulnérabilité importants soit du fait de facteurs personnels en lien avec la santé (handicap, troubles du développement, vieillissement, maladies, etc.), soit du fait d’un parcours de vie, de caractéristiques culturelles, sociales et/ou familiales (migrations, appartenance à une minorité culturelle, caractéristiques familiales, etc.).

INFOS PRATIQUES

  • Type : Actualités Recherche Lyon 2
  • Partenaires : Le projet Luciole a bénéficié d'une bourse de la Fondation suisse Ceres.


Contact

Anna Rita Galiano, maîtresse de conférences en psychologie du handicap et directrice de l'équipe de recherche DIPHE
anna.galiano@univ-lyon2.fr

Nicolas Baltenneck, maître de conférences en psychologie du développement et directeur du centre de formation des PsyEN
nicolas.baltenneck@univ-lyon2.fr

En savoir plus

- Le projet Luciole
http://www.luciole-vision.com/

- L'équipe de recherche DIPHE
https://diphe.univ-lyon2.fr/

Équipe projet

Coordination : Carole Malet et Jonathan Fabreguettes
Ophtalmologiste : Dr Florence de Saint-Étienne
Orthoptiste : Anne-Céline Blanc
Psychologue : Véronique Morra
Dessinateur de caractères : Laurent Bourcellier
Transcripteur : Jonathan Fabreguettes
Chercheur.es : Dr Anna-Rita Galiano et Dr Nicolas Baltenneck
Étudiantes : Gaétane Hurstel, Camille Benas et Gaëlle Bonnesseur
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »