Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Actualité>Actualités universitaires>Oissila Saaïdia, lauréate du Prix Diane Potier-Boès de l’Académie française

Rechercher

Oissila Saaïdia, lauréate du Prix Diane Potier-Boès de l’Académie française
 

  • le 20 juin 2019

Oissila Saaidia, Professeure d’histoire contemporaine et chercheure au LARHRA, vient de recevoir le prix d’Histoire Diane Potier-Boès 2019 pour son ouvrage "L’Algérie catholique. Une histoire de l’Église catholique en Algérie, XIXe-XXIe siècles", publié en 2018 aux éditions du CNRS.

L’Algérie catholique. Une histoire de l’Église catholique en Algérie, XIXe-XXIe siècles
Accès direct : le prix | l'ouvrage | l'autrice

À propos du prix

Le prix annuel d'Histoire Diane Potier-Boès de l'Académie française, créé en 1982, est destiné « à l’auteur/trice d’un ouvrage traitant des rapports entre l’Égypte et la France, ou à défaut d’un ouvrage consacré à l’histoire ou à la civilisation de l’Égypte, ou encore à défaut à l’histoire ou à la civilisation des pays de la Méditerranée ».

L'ouvrage

Pendant près de 130 ans, l’Église catholique en Algérie participe au système colonial au point d’en devenir l’un des piliers. Les Français.es importent une religion qui marque le territoire avec ses églises, le son des cloches, les processions… Un nouvel environnement sonore et visuel s’impose aux colonisé.es. Parallèlement, les Algérien.nes font l’expérience de la ségrégation légale, sociale et culturelle. Que reste-t-il de cette Église qui s’est posée en héritière de la prestigieuse Église d’Afrique, celle des Augustin, Cyprien ou encore Tertullien ?
À partir d’archives privées et publiques, mais aussi de la presse et d’une riche bibliographie, Oissila Saaidia retrace l’histoire du catholicisme en Algérie de 1830 à nos jours. Au fil du temps, l’infrastructure paroissiale se met en place, les écoles se construisent, les pèlerinages voient le jour alors que le faste des célébrations liturgiques entend rappeler la supériorité de la Croix sur le Croissant. Puis, 1962 : comment se situer dans l’Algérie algérienne et musulmane ? De l’euphorie de l’indépendance aux lendemains de la décennie noire, des espoirs des années 1960 aux inquiétudes devant un avenir incertain, un nouveau chapitre de l’histoire de l’Église en Algérie continue de s’écrire.
Près de vingt-cinq ans après ses premiers travaux sur le catholicisme en Algérie, Oissila Saaidia livre la première synthèse sur cette histoire partagée, sans en occulter les ambiguïtés et les contradictions.

L'autrice

Agrégée de l’Université en Histoire, arabisante (licencée de langue arabe), Oissila SAAIDIA est Professeure d’histoire contemporaine à l’UFR Temps et territoires de l'Université Lumière Lyon 2, et membre du laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA - UMR 5190, CNRS) et de l’Institut supérieur d’étude des religions et de la laïcité (ISERL). Ses recherches portent plus particulièrement sur l'histoire de l'Islam et du catholicisme contemporains, l'histoire contemporaine des mondes arabes, la laïcité, la politique et la religion. Oissila Saaidia a été nommée le 1er septembre 2017 directrice de l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (USR, 3077), centre de recherche en sciences humaines et sociales. Elle est ainsi en poste au siège de l'IRMC à Tunis jusqu'au 31 août 2021.
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »