Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Université>Presse & médias>DP - 14ème édition de doc en courts

Rechercher

DP - 14ème édition de doc en courts
 

  • du 2 février 2015 au 12 février 2015
  • Amphithéâtre culturel - 5 av. P. Mendès-France - Bron
    Salle Kantor - 15 parvis René Descartes - Lyon 7e

Le Festival Doc en Courts présente sa 14ème édition à l’Université Lumière Lyon 2 à Bron du lundi 2 février au 12 février 2015. Au programme la projection de 23 films documentaires en format court.

DOC ENCOURT AFFICHE(1) WEB.jpg
La soirée de clôture dans laquelle sera dévoilée le palmarès se déroulera à l’ENS de Lyon le jeudi 12 Février à 20h00.

Cet événement est produit par l’association Doc en Courts en partenariat avec le service culturel de l’Université. Il est organisé par le master  professionnel DASI (Diffusion des Arts  et des savoirs par l’Image) de l’université  Lumière Lyon 2.

Le mot Jacques Gerstenkorn, directeur du festival

« Il faut un minimum de curiosité en effet pour découvrir les courts métrages documentaires proposés par Doc en Courts. Point de défilé de stars, de tapage événementiel, de paillettes.  Juste 17 courts métrages à l’épreuve du réel, étoiles filantes de cinéma, coups de cœur de l’année dans un format sans écran, banni des salles de cinéma et des programmes télés. Du documentaire ? Plutôt du cinéma tout court, une autre façon de regarder le monde ou de partir à la recherche de soi.
Car c’est au fond une bonne nouvelle : les héritiers de Chris Marker ont du talent. Ils seront là, le temps d’un festival, à l’Amphi  culturel de l’Université Lumière Lyon 2, sur le campus de Bron. Soyez curieux : venez nombreux les découvrir... »

Programmation

Compétition Graines de doc

Amphithéâtre culturel, campus Porte des Alpes

 

Cette section est dédiée aux premiers films courts documentaires. Le jury est composé d’Olivier Attebi (producteur),  Nicole Foucher (maître de conférence) et  Claude Mouriéras (cinéaste)

Lundi 2 février 2015  à 10h
- American Capitalism, a Self-Portrait, Thibault Le Texier, France, 10 min.
Le capitalisme, l’industrie et les Etats-Unis résumés en moins de 10 minutes

- Bains-douches, Thomas Dumont et Alice Lemoine, 2014, France, 31 min.
Bains-douches de Lille-Fives. Le bâtiment chaud et moite des années 60 offre le temps d’une douche la protection, le réconfort et le soin de soi…

- Mademoiselle Kiki et les Montparnos, Amélie Harrault, 2012, France, 14 min.
Histoire dessinée de la montée d’une femme ri-kiki.

- Là 440, Lorien Raux & Mahatsanga Le Dantec, 2013, France, 10 min.
Lorsque la cabine téléphonique devient totalement « in ».
    
Lundi 2 février 2015 à 14h
- Traversées, Antoine Danis, 2013, France, 8 min.
Un huis clos dans une patinoire où l’on s’envole, où l’on s’écrase, où le patin dessine la destinée de son propriétaire dans un dérapage de glace.

- Archipels, granites denudés, Daphné Hérétakis, 2013, France/Grèce, 25 min.
Une exploration des pensées en crise chez les jeunes Grecs.

- Tentative d’épuisement d’un lieu parisien, Yann Chapotel, 2013, France, 5 min.
À travers les faces d’un cube virtuel, l’exploration d’un lieu  parisien.

- Renée R. Lettres retrouvées, Lisa Reboulleau, 2014, France, 19 min.
La tragédie d’une femme complexe et moderne pendant les années cinquante, à travers ses correspondances épistolaires.

Lundi 2 février 2015 -   16h
- Le Skate moderne, Antoine Besse, 2014, France, 7 min.
Ça glisse, ça rippe, ça craque, ça fuse, c’est libre. C’est moderne. C’est le skate.

- Seven Men at different ages, Slawomir Witek, Pologne, 12 min.
L’apprentissage du combat, à tous les âges. Frappe si tu es un homme.

- Reina, Manuel Abramovich, 2013, Argentine, 18 min.
Le calvaire d’un enfant n’est pas toujours là où l’on croit.

Compétition Grand Prix

Amphithéâtre culturel, campus Porte des Alpes

La compétition présente des films de moins de 40 minutes qui offrent un panorama du court métrage documentaire contemporain. Le jury est composé de Jacques Aumont (essayiste et écrivain de cinéma) et Pauline Horovitz (cinéaste)

Mercredi 4 février 2015 à 10h
- Daphné ou la belle plante, Sébastien Laudenbach & Sylvain Derosne, 2014, France, 14 min.
Corps sculpté, formes plantureuse, destinée à plancher sur le bûcheron et le jardinier. Heureusement, l’écorce est là pour protéger un cœur d’artichaut.

- Les Immobiles, Béatrice Plumet, 2013, France, 38 min.
Regard à soutenir. Ne pas ciller. Ne pas dormir. Caméra, je basculerai avant toi, mais laisse-moi essayer, quoi.

- La  Photo, André S. Labarthe, 2014, France, 16 min.
Rossellini, Langlois et Renoir : une photo de Man Ray commentée par le gratin de la cinéphilie parisienne !

- Leur Histoire, Valérie Mréjen, 2014, France, 4 min.
Quand Je et Toi font Nous, on se le dit comment ?

- Kathedralen, Konrad Kästner, 2013, Allemagne, 15 min.
Ville immense, ville moderne, ville de spéculation foncière, et ville fantôme.
    
Mercredi 4 février 2015 à 14h
- Square, Christophe Loizillon, 2014, France, 21 min.
Dans un square, chacun vit sa vie…      

- Être vivant, Emmanuel Gras, 2013, France, 17 min.  
De la manière de vivre sans domicile fixe. Tout en recul.  
- We are become death, Jean-Gabriel Périot, 2014, France, 4 min.
Nous savions que le monde ne serait plus le même. Certains rigolaient. D’autres pleuraient La plupart restaient silencieux.          

- Hillbrow, Nicolas Boone, 2014, France, 32 min.
10 scènes, 10 plans séquence, 10 travelling pour une véritable immersion au cœur de Johannesburg.
    
Mercredi 4 février 2015 à 16h
 - Kijima Stories, Laetitia Mikles, 2013, France, 30 min.
Est-il facile pour un yakuza de quitter sa fratrie ? Une enquête aux ramifications multiples…

- Le tour de Babel, Bertille Bak , 2014, France, 22 min.
La croisière s’amuse ou ne s’amuse pas... De l’absurdité de la vie sur des paquebots de croisière.

- Les Petits Cailloux, Chloé Mazlo, 2013, France, 15 min.
Mes amis, mes parents, mon stress : quelle est la raison de ce mal de ventre ?

Palmarès et projection des films primés

Jeudi 12 février 2015 à 20h - Salle Kantor, ENS de Lyon

Invitation à Artavazd Péléchian

En résonance au festival Doc en courts

À l’occasion des 120 ans du Cinématographe et des 100 ans du génocide arménien, L’Université Lumière Lyon 2, en résonance avec le festival universitaire Doc en courts, l’École Normale Supérieure de Lyon et le Centre National de la Mémoire Arménienne (CNMA) s’associent pour mettre à l’honneur le cinéaste arménien Artavazd Pelechian.
Pour la première fois à Lyon, Artavazd Péléchian présentera ses films et échangera avec le public. Sa venue constituera un événement et son travail artistique fera l’objet d’une master-classe exceptionnelle.

Programmation

Lundi 2 février 2015 à 20h
Au début, 1967, 10 min.
Nous, 1969, 30 min.
Présentation par Alice Leroy (ENS études cinématographiques - ARTS) et Sébastien David, enseignant-chercheur en études cinématographiques -
département des arts de la scène, de l’image et de l’écran, Université Lumière Lyon 2.

Artavazd Pelechian : cinéma & mémoire, art & histoire

Né le 22 février 1938 en Arménie (Union Soviétique à cette époque), Artavazd Pelechian est l’auteur de treize films, courts ou moyens métrages qui ont été découverts tardivement, ce qui traduit pleinement le statut d’une œuvre rare, originale, voire marginale : documentaire et expérimentale, elle allie tradition et modernité.

Génie du montage, Artavazd Pelechian est reconnu pour le caractère poétique de ses films, qui accordent une large place aux documents d’archives, à la musique et aux bruitages. C’est au début des années 1990 que les films d’Artavazd Pelechian arrivent à l’Ouest, confirmant alors que le cinéma n’a pas encore tout dit, ni tout montré du monde. Brisant la barrière des langues et des frontières, hors du temps, formaliste, poétique, politique, le cinéma d’Artavazd Pelechian raconte notre présent en convoquant le passé, la mémoire et l’histoire. Il offre un voyage au cœur de la geste humaine dans la logique d’une aventure sensible à laquelle nul ne peut rester indifférent…

Serge Avedikian, acteur, réalisateur, scénariste et homme de théâtre sera présent lors de la rencontre avec Artavazd Pelechian à l’Université Lumière Lyon 2 ainsi qu’à l’Ens de Lyon. Proche du cinéaste, il connaît son œuvre, assurera la traduction et offrira également une séance consacrée à son propre travail avec la présentation de films courts, dont certains ont été primés dans les plus grands festivals et sont devenus des créations incontournables.

Ville qui vu naître le cinéma en 1895 grâce aux frères Lumière (qui ont donné leur nom à un Institut, un Festival et une Université), Lyon est aussi une ville qui a inscrit la tragédie arménienne en son centre à travers un mémorial qui reste à ce jour un lieu unique en Europe (place Antonin Poncet dans le 2e arrondissement).

1895 – 1915 – 2015 : trois dates qui permettront d’articuler cinéma et mémoire, art et histoire, projections et rencontres autour d’une œuvre majeure, singulière et définitivement moderne par ce qu’elle dit et dénonce aujourd’hui de notre monde, de ses beautés comme de ses contradictions.

Avec la contribution de : l’Université Lumière Lyon 2, L’École normale Supérieure de Lyon, Le Centre National de la Mémoire Arménienne. En collaboration avec Le Toboggan, centre culturel de Décines-Charpieu et l’Institut Lumière.

INFOS PRATIQUES

  • Type : Communiqués de presse
  • Adresse complète : Campus berges du Rhône
    Amphithéâtre culturel - 5 av. P. Mendès-France - Bron
    Salle Kantor - 15 parvis René Descartes - Lyon 7e

Anne-Laure FOGLIANI
Chargée des relations presse
Service communication
Campus Berges du Rhône
18 quai Claude Bernard
69007 Lyon
04 78 69 70 49

Documents

Pratique

Amphithéâtre culturel
Université Lumière Lyon 2
campus Porte des Alpes
5 av. P. Mendès-France - Bron
accès tram T2 - Parilly-Université-Hippodrome
Entrée libre et gratuite

Salle Kantor - ENS de Lyon
15 parvis René Descartes - Lyon 7e
accès métro B - Debourg
Entrée libre et gratuite

Contact

contact.docencourts@gmail.com
www.docencourts.com
www.cnma.fr

Pour accéder à vos outils, connectez-vous »