Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Université>Campus et sites>Le Grand Amphithéâtre, un cadre prestigieux

Rechercher

Le Grand Amphithéâtre, un cadre prestigieux
 

Publié le 17 avril 2015

Destiné à la fois pour les cours magistraux grâce à sa large capacité d'accueil, il est également le lieu des grands rendez-vous de la vie de l'Université (Honoris Causa, rentrées solennelles, conférences, colloques, séminaires...).
Son cadre prestigieux, face à la cour d'honneur et sous le dôme central, se complète d'ornementations symboliques tels que les palmes, le laurier, le flambeau, les têtes de lion ainsi que les armes de la Ville de Lyon. L'espace autour de l'hémicycle est ponctué par de fines colonnes ioniques élancées. La présence de 21 noms de savants rappellent, comme pour la symbolique des médaillons extérieurs de la cour d'honneur, la vocation première du lieu : les sciences. Nous pouvons lire, entre autre les noms de Bichat, Bernard, Laennec, Paré, Ampère, Gay-Lussac, Lavoisier...


C'est dans ce cadre volontairement prestigieux que se tient la séance solennelle d'inauguration de l'Université le 5 décembre 1896, sous la présidence d'Antoine Gailleton, Maire de Lyon.
En 1891, le Ministère de l'Instruction publique passe commande pour la réalisation d'une fresque destinée à ornementer la tribune du corps professoral. Un sujet est imposé, celui du "Concours d'éloquence à Lugdunum, sous Caligula". Si le thème peut surprendre pour une Faculté de Médecine, car il convient davantage à une Faculté de Droit, il prône néanmoins les valeurs éducatives de la Troisième République. À savoir, le don de la parole, l'art de persuader et d'émouvoir.
Choisi lors d'un concours, le peintre Jean-Joseph Weerts (1846-1927) livre sa toile de 15m de long 7,20m de hauteur, 20 ans plus tard.

Concours d'éloquence à Lugdunum, sous Caligula - Fresque du Gran

Si la toile est toujours restée au même endroit, le grand amphithéâtre a subi quant à lui plusieurs modifications, tant scénographiques que décoratives. Les travaux engagés suite à l'incendie de 1999 ont permis de retrouver le décor initial. Le grand amphithéâtre n'a pas été endommagé par les flammes du sinistre, mais essentiellement par l'eau déversée par les pompiers.
 
"Il donna aussi des spectacles en dehors de Rome : en Sicile, à Syracuse, des jeux urbains, et en Gaule, à Lyon, des jeux variés ; mais à Lyon, il ouvrit en outre un concours d'éloquence grecque et latine, dans lequel, dit-on, les vaincus furent contraints d'offrir les prix aux vainqueurs et, par surcroît, de composer leur panégyrique ; quant aux concurrents qui avaient particulièrement déplu, on leur ordonna, paraît-il, d'effacer leurs écrits avec une éponge ou avec la langue, à moins qu'ils ne préférassent être battus à coups de férule ou précipités dans le fleuve voisin."
Suétone, "La Vie des douze Césars", Caligula, XX
 

Accessibilité

Le Grand amphithéâtre est équipé d'une boucle magnétique, dans un objectif de mise en accessibilité des savoirs.

Photos

  • Cliquez sur les photos pour les agrandir
  • Crédits photo © Lol Willems | Droits réservés Service Communication
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »