Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Recherche>Présentation>Une recherche de haut niveau, internationale et innovante, largement ouverte sur les enjeux contemporains

Rechercher

Une recherche de haut niveau, internationale et innovante, largement ouverte sur les enjeux contemporains
 

Publié le 5 février 2014

Parmi les premiers établissements de recherche dans les secteurs Arts–Lettres–Langues, Sciences Humaines et Sociales (SHS), et Droit, Économie, Gestion, l’Université Lumière Lyon 2 structure dans ces trois domaines le second pôle scientifique du territoire national. Elle développe une politique de recherche guidée par trois priorités
  1. l’innovation par les interfaces entre champs disciplinaires,
  2. la visibilité internationale de la production scientifique,
  3. la promotion d’une science citoyenne via des partenariats avec le monde économique et culturel, les collectivités, les associations, les institutions publiques, les médias.

Un vaste champ d'expertise

Lyon 2 est un centre réputé pour un large spectre de disciplines : lettres classiques et modernes, linguistique et langues vivantes, musique et musicologie, arts de la scène et de l’image, sciences économiques et de gestion, histoire et préhistoire, archéologie, géographie physique et humaine, sociologie, anthropologie, psychologie sociale et clinique, sciences de l’éducation, droit public et privé, sciences politiques. Au sein de cette galaxie s’insèrent aussi des recherches fortes articulées sur l’utilisation et le développement de technologies modernes en interface avec les sciences expérimentales, l’ingéniérie et les métiers de la santé : sciences cognitives, sciences et technologies de l’information et de la communication, analyse et fouille de données, informatique décisionnelle, modélisation et optimisation au service du génie industriel.

Quatre axes fédérateurs

En interface avec les sciences expérimentales, de la nature et de la santé, l’université travaille sa politique de recherche pour le contrat quinquennal 2015–2020 autour de quatre axes fédérateurs situés au coeur des enjeux scientifiques et sociétaux du XXIe siècle :
  1. Santé et société : approche interdisciplinaire de la santé et des sciences sociales
  2. Développement, environnement et durabilité
  3. Numérisation, simulation et modélisation de la complexité
  4. Images, textes, discours, création, diffusion multimédia

 

Des projets d'excellence

L’Université porte, avec ses partenaires, des laboratoires de recherche de haut niveau ainsi que des projets interdisciplinaires structurants : Maison Internationale des Langues et des Cultures (MILC), Institut Supérieur d’Etudes des Religions et de la Laïcité (ISERL), plate-forme de recherche en Santé mentale avec l’hôpital du Vinatier. Elle est également moteur dans les projets retenus au titre des Investissements d’Avenir : les LABEX (LABoratoires d’EXcellence) ASLAN (Sciences du langage), IMU (Intelligence des Mondes Urbains), COMOD (Histoire des idées et modernité), CORTEX (cerveau, neurosciences et cognition), ainsi que dans des projets structurants d’équipement et de plateformes pour les SHS et dédiées à la connaissance des environnements actuels et anciens, des hydrosystèmes, et au traitement d’image.

Des laboratoires diversifiés

Les laboratoires sont des centres de recherche et de formation par la recherche qui rassemblent enseignants– chercheurs, chercheurs et doctorants. On y pratique une recherche fondamentale ou appliquée librement élaborée par le collectif des chercheurs concernés. Cette recherche est financée par des appels d’offres proposés par des agences de financement externes à l’établissement, mais aussi internes à l’université. Elle est portée dans son ensemble par un projet scientifique validé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR). La structuration des laboratoires s’articule tantôt sur des champs disciplinaires, tantôt sur des thématiques de recherche ciblées, des aires culturelles ou des domaines socio-économiques. L’université soutient ces unités de recherche par les moyens qu’elle met à leur disposition (locaux, équipements, fluides, soutien de projets, accompagnement des carrières) ainsi que par tous les personnels qu’elle y affecte.

Une politique de site en évolution

Tantôt contractualisées avec d’autres établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) (les UMR : Unités Mixtes de Recherche), tantôt laboratoires propres à l’établissement (les EA : Equipes d’Accueil), les unités de recherche de l’Université Lumière Lyon 2 ont développé, pour la plupart, une politique de partenariats multi-tutelles avec l’Université Jean Monnet Saint-Étienne, l’Université Jean Moulin Lyon 3, l’École Normale Supérieure de Lyon, l’Institut Français de l’Éducation, l’Université Claude Bernard Lyon 1, l’Institut National des Sciences Appliquées, l’École Nationale des Travaux Publics de l’Etat, l’École des Mines de Saint-Étienne, l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon. Parfois, ces laboratoires se regroupent en fédérations de recherche qui dépassent le périmètre du site Lyon–Saint-Étienne.

Yanni GUNNELL
Vice-Président du Conseil Scientifique,
chargé de la Recherche et des Écoles doctorales
décembre 2013
 

La recherche à l’Université Lumière Lyon 2 en chiffres

  1. 33 laboratoires de recherche (18 UMR,15 EA)
  2. 4 regroupements fédératifs (1 FED, 3 USR)
  3. 1000 chercheurs
  4. 1100 doctorants
  5. membre de 4 laboratoires d’excellence (LABEX)
 

Livret de la Recherche 2013-2014

Pour accéder à vos outils, connectez-vous »