Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Recherche>Laboratoires>Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA)
UMR 5190

Rechercher

Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes (LARHRA)
UMR 5190
 

Axe(s) de recherche

Le Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes est spécialisé en histoire moderne et contemporaine. Il se donne pour objet l'élaboration d'une histoire centrée sur les acteurs, qui prenne en compte toutes les dimensions du social, des mécanismes du marché aux représentations. Il accorde une importance toute spéciale à l'étude des articulations entre les différents plans de la réalité. Il fait l'hypothèse que l'informatique, par sa capacité à faire converger des logiques d'action différentes à travers la modélisation, est l'instrument indispensable à une telle entreprise.
Le LARHRA est une Unité Mixte de Recherche du CNRS, regroupant les Universités Lumière-Lyon 2, Jean Moulin-Lyon 3, Pierre Mendès France Grenoble 2 et l'ENS de Lyon. Il comprend 6 chercheurs CNRS, 68 enseignants-chercheurs, 9,2 Ingénieurs, administratifs et techniciens, 1 CDI, 4 CDD, 124 doctorants.
Il est organisé en 5 équipes : « Art, imaginaire, société »; « Genre et société »; « Religions, Sociétés Et Acculturation »; « Sociétés, Économie et Territoires »; « Pouvoirs, Ville, Sociétés  ». En outre, le pôle « Méthodes » met au point les outils de recherche nécessaires, informatiques, techniques et conceptuels.
Son expertise couvre des aires géographiques et thématiques diverses, de l'Amérique Latine à la Région lyonnaise, en passant par l'Afrique, l'Espagne, l'Italie, la France et l'Europe occidentale au sens large; de l'histoire de l'entreprise à l'Inquisition, des mobilités urbaines aux études du genre, des risques en milieu de montagne aux syncrétismes religieux ; des premiers temps de la Réforme à la Seconde guerre mondiale ; des grandes bases de données à usage collectif à la micro histoire et aux systèmes d'information géographique.
Il accorde une grande importance à la construction de la mémoire historique.


Équipe Art, imaginaire, société

L'équipe fédère les historiens de l'art des sites lyonnais et grenoblois du LARHRA. Les chercheurs qui la composent s'intéressent aux relations entre l'art, les artistes et la société ainsi qu'aux interactions entre les imaginaires individuels et collectifs. Les questions de méthode sont au centre de leurs préoccupations. La diversité de leurs approches est mise à profit pour étudier les relations entre la production des œuvres d'art et l'écriture de l'histoire de l'art. Les différents champs chronologiques dans lesquels s'inscrivent leurs recherches permettent de mettre en perspective les approches les plus récentes avec les historiographies fondatrices de l'histoire de l'art. C'est dans ce cadre général que des objets spécifiques sont abordés : le genre du portrait, les images de l'artiste et le patrimoine architectural et urbain par exemple. L'étudede faisabilité d'une iconothèque nationale aide à concrétiser ces orientations méthodologiques en s'appuyant sur les nouvelles technologies.


Équipe Genre et société

Cette équipe a une double ambition : fédérer un nombre croissant d'historien-ne-s en France et à l'étranger sur le thème des identités sociales et du genre ; favoriser la prise en compte dans le LARHRA de la dimension sexuée de tous les phénomènes historiques. En effet, le fil rouge du genre, c'est-à-dire de la construction sociale des identités masculines et féminines, permet de revisiter l'histoire des identités, des groupes sociaux et socio-professionnels, dans la ligne de questionnements déjà anciens, comme ceux qui sont mis en valeur dans L'Histoire des femmes en Occident ou par Ute Frevert qui a réévalué le niveau d'instruction et de richesse de la bourgeoisie allemande du XIXe siècle à l'aune de l'exclusion des filles de l'enseignement et des femmes de la gestion de leur patrimoine.
L'équipe inscrit sa démarche au croisement de l'histoire sociale et de l'histoire du genre.


Équipe Religions, Sociétés Et Acculturation - RESEA

L'équipe est issue de la volonté, de la part de spécialistes de champs historiques diversifiés, de travailler en se situant à leurs points de convergence : histoire religieuse, histoire de la santé et des régulations sociales, histoire politique, histoire de l'art.L'expérience a montré que la confrontation de ces champs, faisant sauter les cloisonnements traditionnels, se révèle fructueuse et porteuse d'une grande attractivité pour de nombreux chercheurs. Un des axes privilégiés lors du précédent quadriennal portait sur « la production d'orthodoxie ». Le concept d'orthodoxie, opératoire dans tous les domaines couverts par les recherches des membres de l'équipe, ne peut se comprendre totalement sans son opposé : l'hétérodoxie, et les travaux ont été réorientés en ce sens. C'est pourquoi la mise en œuvre du projet scientifique pour 2011-2014 s'organise à nouveau autour du thème « Orthodoxie et hétérodoxie », afin de mieux comprendre comment les normes s'imposent par définition de règles et par exclusion de solutions alternatives, sans négliger cependant le prolongement des autres thèmes développés jusqu'à présent. Ce thème a l'avantage de permettre des interrogations croisées avec d'autres équipes de l'unité,notamment avec les équipes « Sociétés, Économie, Territoires » sur la notion de norme comme moteur de fabrication des territoires et sur la normalité des pratiques, et « Pouvoirs, Villes et Sociétés » sur le gouvernement de l'Église catholique.  Il est d'autre part en lien fort avec les deux axes transversaux du LARHRA.

Équipe Sociétés, Économie et Territoires

L'équipe développe une recherche centrée sur les rapports entre société et institutions, à travers l'étude des pratiques formelles et informelles. Il s'agit plus particulièrement de s'attacher à examiner la configuration des différents systèmes d'acteurs, tant dans les organisations patronales, les institutions administratives ou le monde associatif que dans le fonctionnement des entreprises, la construction des territoires, la transmission de la mémoire, la gestion du risque ou plus largement dans la construction des systèmes de représentation. La recherche s'oriente autour de trois directions principales dont l'unité est assurée par des séminaires transversaux (tenus alternativement à Grenoble et Lyon) où chercheurs et doctorants peuvent confronter leurs problématiques et leurs questionnements particuliers à la lumière d'une réflexion plus générale sur les enjeux et les méthodes mises en œuvre (bases de données, enquêtes orales, cartographie).


Équipe Pouvoirs, Ville et Sociétés

Les conceptions de ce qu'est l'histoire urbaine sont assez diverses mais le temps n'est plus où l'histoire des villes se confondait avec une histoire sociale dans le cadre urbain ou, à l'opposé, une histoire des formes qui ignorerait les pratiques sociales mises en œuvre par les habitants. L'équipe approfondira, sur le temps long, du XVIe au XXe siècle, sa réflexion sur cet objet des sciences sociales qu'est la ville, en privilégiant les différents « jeux d'échelles » et en développant ses analyses sur des villes occupant des positions hiérarchiques différentes dans le système urbain et ce, dans le cadre hexagonal, européen ou extra-européen. Elle gardera, comme fil rouge, la nécessaire ouverture en direction des autres sciences sociales. Sa spécificité se forgera dans l'étude des interactions entre structure urbaine et structure sociale.


Formations

Dans le cadre du "Pôle méthodes",
  • Formations aux bases de données
  • Système d'information géographique

Equipements

Un "Pôle méthodes"

Le pôle « Méthodes » se donne pour objectif la mise à disposition des instruments techniques et conceptuels dont le laboratoire a besoin pour développer ses travaux, spécialement pour favoriser la convergence des recherches de ses membres en leur fournissant les moyens d'articuler les différents plans de réalité qu'ils étudient.

Structure très légère, il mobilise, selon les besoins, les chercheurs concernés pour la réalisation d'opérations ponctuelles. Il établit des collaborations avec tout projet de recherche extérieur au laboratoire susceptible de lui fournir des compétences, des problématiques ou des champs de recherche nouveaux pour la réalisation de ses propres programmes, en mutualisant expériences et compétences.

Le Pôle Méthodes s'intéresse prioritairement à l'utilisation de l'informatique en histoire, tâche qui paraît la plus urgente dans le contexte actuel. Il met au point des systèmes de recueil des données qui permettent du même mouvement leur dépouillement et leur mise en forme informatique.

Partenariats

  • Tête de réseau SOCRATES sur l'histoire des sociétés industrialisées (XIXe - XXe siècles) (avec 11 universites européennes)
  • Participation au réseau SOCRATES sur les cultures populaires, piloté par l'Université de Goteborg (Suède)
  • Relations scientifiques avec les Universités Cornell, Yale, Bloomington,Oregon (US), UQAM (Canada), Turin (et l'Ecole Normale Supérieure de Pise), Genève et Lausanne, Leicester, Beyrouth

ORGANISATION

Composition :
  • 68 enseignants-chercheurs
  • 6 chercheurs
  • 9,2 personnels ingénieurs, techniciens et administratifs, 1 CDI, 4 CDD
  • 124 doctorants

Membres statutaires :

BELIGAND-RIGAULT Nadine - BERETTA Francesco - BIDEAU Alain - BORDES Philippe - BRODIEZ Axelle - BRUNET Guy - CASSEGRAIN Guillaume - CHARPIGNY Florence - CHAUVEAU Sophie - CLAUSTRES Annie - COLLET Jean-paul - CORNEC Mariannick - DEDIEU Jean-Pierre - DISCH Sylvie - DUMONS Bruno - GRANDJEAN Véronique - JOLY Hervé - JOSCHKE Christian - LE ROUX Nicolas - LORGERE Christiane - MARTIN Philippe - MARTINAT Monica - MATHIAN Nathalie - PINOL Jean-Luc - PRUDHOMME Claude - ROBERT François - SCHWEITZER Sylvie - SORREL Christian - THIVEND Marianne - TOMAMICHEL Serge - VERNUS Pierre - VON BUELTZINGSLOEWEN Isabelle - ZERBINI Laurick

LARHRA

Informations complémentaires


Établissements de rattachement principal
:
  • Université Lumière Lyon 2
  • Centre National de la Recherche Scientifique

Établissements de rattachement secondaire :
  • École normale supérieure de LYON
  • Université Jean Moulin Lyon 3
  • Université Pierre Mendès-France Grenoble 2

Infos pratiques

Coordonnées

  • Institut des Sciences de l'Homme
    14 avenue Berthelot
    69363 Lyon cedex 07
  • Téléphone : +33 (0)4 72 72 64 01
  • Fax : +33 (0)4 72 72 64 24

Recherche

Pour accéder à vos outils, connectez-vous »