Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Recherche>La recherche à Lyon 2>Laboratoire d'étude des mécanismes cognitifs (EMC)

Rechercher

Laboratoire d'étude des mécanismes cognitifs (EMC)
 

Axe(s) de recherche

 
Le Laboratoire d'étude des mécanismes cognitifs (EMC) conduit des activités de recherche riches et diversifiées portant sur plusieurs types de populations (enfants, adultes jeunes, adultes âgés, patients cérébrolésés, patients psychiatriques) et s'inscrivant dans différents champs thématiques (perception et attention, langage, mémoire et émotion). Les méthodes utilisées incluent les méthodes classiques de la psychologie expérimentale, la dissociation neuropsychologique chez le patient cérébrolésé, l'imagerie cérébrale fonctionnelle, la simulation computérisée et la robotique cognitive. Des activités d'enseignement sont organisées en étroite relation avec les thèmes de recherche du laboratoire. Elles concernent tous les cycles d'études et sont composées d'enseignements de psychologie cognitive, de sciences cognitives, de neuroscience cognitive, de neuropsychologie cognitive, de méthodologie expérimentale et de statistiques.
 
Le Laboratoire EMC est composé de quatre équipes : 1) Equipe perception et attention normales et pathologiques; 2) Equipe apprentissage, développement et troubles du langage; 3) Equipe mémoire,  représentations, émotions; 4) Equipe neurosciences cognitives et représentations multimodales.

Les travaux de l'Equipe perception et attention normales et pathologiques concernent aussi bien des mécanismes visuels précoces que des mécanismes plus tardifs et font appel à différentes méthodes, comme la méthode psychophysique, la dissociation neuropsychologique, la psychopathologie cognitive, la neuropsychopharmacologie, la simulation informatisée et l'imagerie cérébrale fonctionnelle. Ces travaux sont organisés en trois axes principaux. Le premier axe porte sur l'étude des effets de l'attention sélective et de l'apprentissage sur les mécanismes d'intégration visuelle. Le second concerne l'étude de l'attraction visuelle involontaire par des informations non-pertinentes signalant des changements survenant dans l'environnement immédiat. Le troisième porte sur l'identification des sous-systèmes fonctionnels impliqués dans le traitement des relations spatiales visuelles.

Les travaux de l'Equipe apprentissage, développement et troubles du langage s'organisent également en trois axes principaux. Le premier concerne l'étude de l'émergence du langage tant à propos de l'enfant qu'à propos des premières formes langagières chez l'homme. Une attention particulière est donnée à la variabilité interindividuelle dans l'acquisition du langage et dans le développement des capacités d'attention conjointe lors des communications adulte-enfant.
Le second axe porte sur les traitements phonologiques en lecture. Des recherches sont menées sur la sensibilité des lecteurs adultes (entendants ou sourds) aux aspects phonologiques de l'écrit. Des travaux de recherche sont également conduits auprès d'enfants normo-lecteurs, d'enfants sourds et d'enfants dyslexiques. Le troisième axe a comme objectif d'approfondir théoriquement, expérimentalement, et au moyen de simulations, l'étude des stratégies de lecture, de compréhension et de mémorisation à partir d'informations linguistiques ou non linguistiques.

Les travaux de l'Equipe mémoire,  représentations, émotions s'organisent en cinq axes. Le premier concerne l'activation et l'intégration des connaissances en mémoire à long terme. Le deuxième porte sur les capacités d'inférence et d'organisation des connaissances qui sont étudiées en fonction de différents domaines de connaissances. Le troisième porte sur l'étude de l'influence d'un déficit sensoriel auditif sur les capacités mnésiques explicites et implicites. Le quatrième axe concerne le fonctionnement de la mémoire de travail sous contrainte émotionnelle. L'objectif principal est d'étudier les modifications des performances à des tâches de mémoire de travail selon l'état émotionnel induit à l'aide de procédures d'induction expérimentale. Enfin, le cinquième axe porte sur l'étude de l'architecture fonctionnelle des mécanismes émotionnels.

Les travaux de l'Equipe neurosciences cognitives et représentations multimodales. L'objectif unificateur de l'équipe « NCRM » est de comprendre comment des représentations multimodales sont construites dans le cerveau pour nous permettre d'interagir avec d'autres individus et des objets dans l'espace, grâce à la perception, à l'action et au langage. Cette question est abordée au moyen d'approches comportementales et neurophysiologiques, et les théories et modèles proposés seront testés et validés nos par des expériences de simulation et de robotique. Ainsi, la notion de représentation interne est-elle centrale à ce projet. Dans le contexte des représentations visuospatiales, nos travaux précédents ont révélé l'existence de mécanismes  cérébraux dissociés pour le traitement des propriétés de l'objet (p.ex., forme), et des relations spatiales d'une scène visuelle (Koenig, Ventre), ainsi qu'une intégration multimodale (p.ex., visuelle et vestibulaire) dans la construction d'une représentation cohérente de l'espace (Ventre, Reynaud).
Dans le contexte de l'interface entre le langage et de telles représentations internes, nous utiliserons des  approches de la neuroscience computationnelle et de la robotique pour comprendre la construction de la relation entre phrase langagière et action (Dominey, Hoen). Nous avons simulé les représentations cognitives spatiotemporelles des évènements, des actions et des agents - modèles de situation - qui sont produites et utilisées dans la compréhension de la langue écrite (Tapiero). Cette équipe est ainsi en bonne position pour déterminer comment les sources d'information issues des canaux visuel, vestibulaire et  linguistique peuvent contribuer à une représentation interne intégrée qui supporte à la fois perception et action et qui est centrale tant au niveau de l'interaction d'un individu avec son environnement qu'à celui d'un individu avec un autre individu.

photo étudiant devant ordinateur laboratoire situation

Partenariats

  • Département de Neurologie, Hôpital Cantonal Universitaire de Genève
  • Département de Psychologie, Harvard University, Cambridge MA, USA
  • Geneva Emotion Group, Université de Genève
  • Institut des Sciences Cognitives, Boulder, Colorado
  • Institut des Sciences Cognitives de Lyon
  • Laboratoire d'Ingénierie des Systèmes d'Information, Université Lyon 1
  • Laboratoire de Psychologie Expérimentale, Université Pierre Mendes France, Grenoble
  • Laboratoire de Psychologie Sociale de la Cognition, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
  • Laboratoire Neurosciences et Systèmes Sensoriels, Lyon
  • Laboratoire Processus Mentaux et Activation Cérébrale, Lyon
  • Unité de Neuropsychologie, Hôpital Bellevue, Saint-Etienne
  • Université d'Alcala de Hénarès, Madrid
  • Université d'Utrecht, Pays-Bas
  • Université de Ouagadougou
  • Université du Minnesota, Center for Cognitive Science, USA
  • Université du New Hampshire, USA
  • Université de Wisconsin-Madison, USA

ORGANISATION

Composition :
14 enseignants-chercheurs, 2 personnels ingénieur, technicien et administratif, 10 doctorants

Membres statutaires :

Brogniart Joël - Chainay Hanna - Colliot Pascale - Ecalle Jean - Koenig Olivier - Lété Bernard - Magnan Annie - Mazza Stéphanie - Meyet Michèle - Michael George - Navarro Jordan - Osiurak Francois - Plancher Gaën - Reynaud Emanuelle - Tapiero Isabelle - Versace Rémy 

Informations complémentaires

Etablissement de rattachement principal : Université Lumière Lyon 2

Infos pratiques

Coordonnées

  • 5 avenue Pierre Mendès-France
    69676 Bron cedex
  • Téléphone : +33 (0)4 78 77 24 52
  • Fax : +33 (0)4 78 77 43 35

Recherche

Pour accéder à vos outils, connectez-vous »