Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>International>Une dimension internationale>La politique internationale de Lyon 2

Rechercher

La politique internationale de Lyon 2
 

Après une discussion et un vote en Conseil d’Orientation des Relations Internationales (CORI) et en Conseil d’administration (CA), notre Université s'est dotée d'une stratégie internationale fixant un cadre et une plus grande visibilité à nos projets en matière de mobilité, de formation et de recherche à l'international. Il était important, pour soutenir toute cette activité, que l'établissement se dote d'une véritable politique collective, gage que le travail déployé pour l’internationalisation concerne l’ensemble de la communauté, gage également d'une gestion améliorée des priorités que nous établissons.  Des priorités pour mieux piloter notre DRI, pour encourager un investissement collectif, pour mieux nous insérer dans les réseaux d'universités partenaires et de collectivités territoriales, chacune avec leurs propres cibles et axes de développement. Ces priorités ont été discutées et adoptées par le CA de notre établissement.

» Accès direct : pour qui ? | quels atouts ? | quelles priorités : en 2018 et  en 2017 | les activités de la DRI

Une politique des relations internationales pour qui ?

Notre université travaille dans un contexte d’internationalisation de plus en plus fort. Les choix que nous devons faire collectivement, en matière de relations internationales, sont cruciaux pour notre devenir à tou.tes :
  • celui de nos étudiant.es, à qui nous devons offrir des opportunités de plus en plus nombreuses, et de mieux en mieux structurées, pour inscrire leur formation dans un cadre international ;
  • celui des étudiant.es que nous accueillons, dans le souci non pas seulement de maintenir nos relations de réciprocité avec nos universités partenaires, mais aussi dans la perspective de l’internationalisation et de la diversité de notre propre corps estudiantin ;
  • celui de nos enseignant.es et de nos enseignant.es-chercheur.es, pour qui l’expérience d’une activité à l’étranger est source d’enrichissement personnel dont bénéficient directement nos propres étudiant.es ;
  • celui de notre personnel administratif, à qui nous devons proposer des opportunités d’élargir leur horizon professionnel par des courts séjours à l’étranger ; celui, enfin, des formations que nous développons et de la recherche que nous menons, appelées de plus en plus à dépasser nos frontières dans un monde qui se rétrécit.

Des atouts très forts en matière d'internationalisation

Qu’il s’agisse de formation ou de recherche, notre activité à l’international est foisonnante.
  • Nous permettons à des centaines d’étudiant.es par an de bénéficier d’une période de mobilité ou alors d’une internationalisation des formations à domicile via le Parcours International MINERVE.
  • Nous portons des dizaines de diplômes internationaux.
  • Nous sommes impliqué.es dans de très nombreux projets, en Europe et au-delà.
  • Et nous avons la chance de compter de très nombreux collègues très impliqué.es et une des relations internationales dédié à les accompagner dans la gestion de l’existant et dans l’instruction de nouveaux projets.

Quelles priorités en 2018 ?

La stratégie s'articule autour de trois axes :

  • Les aires géographiques ciblées
    Côté formation, nous choisissons de rester attentif/ves à l’évolution des projets colombiens et russophones, de maintenir un regard particulier sur les Balkans de l’Ouest, d'inscrire l'Afrique sub-saharienne francophone parmi nos cibles prioritaires et de réaffirmer notre présence en Europe.
    Pour la partie « recherche », il est indispensable d’avoir une vision globale de la politique internationale de chaque laboratoire pour pouvoir répondre à leurs besoins et évaluer l’utilisation et la pertinence des accords existants et de chercher les synergies entre les activités de formation et de recherche à l'international.
     
  • L’internationalisation des parcours de formation, de la licence au doctorat
    Nous accentuerons encore davantage deux axes déjà présents dans la stratégie 2017, à savoir la question de la francophonie et celle des diplômes internationaux.  Nous continuerons le travail déjà entamé pour le développement de programmes spécifiques. Nous continuerons également à soutenir les langues moins enseignées.
    Le développement de la mobilité doctorale est un des axes que l’université souhaite développer en 2018 ainsi que l'amélioration de l’accueil des doctorant.es internationaux.ales.
     
  • L’internationalisation des activités des personnels.
    Soutenir la mobilité des enseignant.es et enseignant.es-chercheur.es, encourager le dépôt de projets internationaux d’envergure, encourager la mobilité administrative, facteur essentiel de formation des personnels, d’échange de bonnes pratiques et ainsi d’amélioration des activités et du service rendu.

La stratégie internationale 2018 est détaillée dans le document de cadrage, présenté en Conseil académique le 6 avril 2018. Celui-ci dresse également le bilan de l'année 2017.

Les priorités en 2017

1 / Quelles zones géographiques ?
- La Colombie
- Les Balkans
- La Russie
» En savoir plus

2 / Quelles thématiques ?
Stratégie, perspectives- La francophonie
- Les langues moins enseignées
- L'IUT
» En savoir plus

3 / Internationalisation à domicile
Suivi du budget, analyse des données- Continuer à soutenir fortement le programme MINERVE ;
- Accroître le nombre de cours donnés dans nos maquettes en langue étrangère, prioritairement mais non pas exclusivement en anglais ;
- Développer la mobilité entrante, source de richesse pour « nos » étudiant.es.
4 / Quel type de projet ? 
- Des projets impliquant un financement extérieur
- Des accords menant à une forme de diplômation partagée ou conjointe
- Des accords multilatéraux ou de mobilité "simple"
» En savoir plus

Les activités de la DRI

Établir des priorités ne veut en aucun dire que la DRI se détourne de ses autres activités : gestion des missions, signature de conventions, promotion des mobilités enseignantes, communication en direction des lycéen.nes de notre offre internationale, parmi tant d’autres. Pour ce faire, la DRI s'est vu renforcée, dans la dernière campagne d'emploi, et un travail intense est en cours afin de mieux participer aux délégations régionales, mieux articuler avec la DRED la question de l'internationalisation de la recherche, lier des relations avec tous nos partenaires institutionnels, venir à la rencontre des collègues dans les composantes, accompagner le dépôt de projets internationaux, soutenir les parcours MINERVE... bref, donner à l'international une place centrale dans nos priorités collectives.

Contacts

- Jim WALKER, Vice-président en charge des relations internationales
vp-ri@univ-lyon2.fr

- Direction des relations internationales (DRI)

campus Berges du Rhône
bâtiment bélénos- 1er étage,
18 quai Claude Bernard - Lyon 7e
international@univ-lyon2.fr

À télécharger

- Document de cadrage présenté en Conseil académique le 6 avril 2018
- Charte Erasmus

Un projet concerté

Cette stratégie est le gage que le travail déployé pour l’internationalisation de notre établissement concerne l’ensemble de la communauté. Des discussions ont eu lieu avec les porteur/euses de projet et des responsables RI dans les composantes et un travail de concertation a étéentrepris avec tous les acteurs institutionnels et partenaires.
Un débat qui a eu lieu en CORI (Conseil d’Orientation des Relations Internationales) au mois de novembre 2016, a été le premier jalon dans une approche nouvelle : celle d’une discussion et d’un vote annuel en Conseil d’Administration sur les priorités de notre établissement en matière de stratégies européennes et internationales.
Certains éléments indiqués ci-contre ont vocation à devenir des axes forts de notre internationalisation pour la durée de la mandature, et d’autres doivent être vus comme plus conjoncturels, ou comme des formes d’incubation de projets. C’est pourquoi la stratégie internationale de Lyon 2 fera l’objet tous les ans d’une révision et d’une présentation au Conseil d’administration.
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »