Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>International>Actualités internationales>Regards croisés Canada-France sur la justice pénale des mineurs et le travail éducatif contraint

Rechercher

Regards croisés Canada-France sur la justice pénale des mineurs et le travail éducatif contraint
 

  • le 20 juin 2017
    de 18h à 20h
  • Maison international des langues et des cultures (MILC)

Cette conférence s'inscrit dans le cadre du programme de recherche (2017-2018) sur le travail éducatif contraint en milieu ouvert, porté par l'Université Lyon 2 et l'Université de Montréal, et soutenu par la Région Auvergne Rhône-Alpes (programme CMIRA-COOPERA).

Droit, justice
Accès direct : thématique | intervenant·es

Les transformations contemporaines de la justice pénale des mineur·es

Cette conférence croise de récents travaux sociologiques menés sur les transformations contemporaines de la justice pénale des mineurs, à travers l’apparition depuis une vingtaine d'années et dans une majeure partie des pays occidentaux, de plusieurs dispositifs fondés sur une nouvelle catégorie d'action publique : le travail éducatif contraint ou l'aide contrainte. Que révèle une comparaison France-Québec sur les transformations institutionnelles, organisationnelles et professionnelles à l'oeuvre dans ces nouveaux dispositifs du travail éducatif contraint ? Pour le cas français, Catherine Lenzi et Philip Milburn interrogeront le fonctionnement des centres éducatifs fermés. Nicolas Sallée interrogera dans un regard comparatif les systèmes français et québécois d'accompagnement, d'encadrement et d'enfermement des jeunes délinquants.

Les intervenant·es

Catherine Lenzi est directrice de la recherche, de l’enseignement supérieur et de l’international à l’IREIS Rhône-Alpes et responsable scientifique des programmes de recherche conduits par l’Espace de Recherche et de Prospective (ERP). Sociologue et membre associée du laboratoire Printemps/CNRS de l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines depuis 2003, ses travaux, depuis une dizaine d’années, portent sur l’analyse des identités professionnelles, des compétences en actes et des collectifs de travail dans le cadre des recompositions de l’action publique et de l’intervention sociale et éducative. Depuis 2011, elle s’intéresse plus particulièrement à l’intervention éducative dans les champs de la justice pénale des mineurs et de la protection de l’enfance.

Philip Milburn est professeur de sociologie à l’université de Rennes 2 et chercheur au laboratoire Printemps/CNRS, ses travaux portent sur le rôle des pratiques et des éthiques professionnelles dans la mise en œuvre de l’action publique, notamment en matière judiciaire. Cette ligne d’analyse l’a conduit, depuis plusieurs années, à diriger des programmes de recherche dans le champ de la justice des mineurs et de la justice pénale. Son approche porte la focale sur les logiques qui amènent les acteurs professionnels (magistrats, éducateurs, surveillants, conseillers de probation) à articuler leur intervention commune, notamment dans le cadre de l’innovation des orientations de l’action publique (au sens de l’application des politiques publiques).

Nicolas Sallée est professeur adjoint de sociologie à l’université de Montréal et chercheur au Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales et les discriminations (CREMIS). Ses travaux s’inscrivent dans un ensemble de réflexions consacrées aux modes de régulation des conduites juvéniles, impliquant la construction de politiques publiques, la production et la diffusion de savoirs, ainsi que la mise en œuvre de pratiques éducatives à l’endroit de diverses catégories de jeunes. C’est à ce titre qu’il a principalement orienté ses recherches, à ce jour, sur les modalités d’accompagnement, d’encadrement et d’enfermement des jeunes délinquants, d’abord en France (Éduquer sous contrainte. Une sociologie de la justice des mineurs, EHESS, 2016), et désormais au Québec. Dans la continuité directe de ces intérêts, il s’intéresse également aux transformations des normes qui entourent la sexualité juvénile.

Bruno Milly, qui assure l'animation de cette conférence, est professeur de sociologie à l’Université Lumière Lyon 2, membre du Centre Max Weber (UMR dont il est directeur depuis 2015). Ses premiers travaux ont porté sur l’activité professionnelle des soignant·es et enseignant·es intervenant en milieu carcéral. Il s’est ensuite intéressé aux expériences professionnelles en milieu hospitalier, puis plus largement aux transformations des activités dans le champ du secteur public en France (Le travail dans le secteur public, PU de Rennes, 2012). Il situe ses travaux en sociologie du travail, à l’intersection des sociologies des professions, des organisations et des institutions.

INFOS PRATIQUES

  • Type : Conférence
  • Adresse complète : Campus berges du Rhône
    Maison international des langues et des cultures (MILC)
  • Partenaires :

Lieu

Maison international des langues et des cultures (MILC)
campus Berges du Rhône
35 rue Raulin
Lyon 7e
accès tram T1 - quai Claude Bernard

Contact

Bruno Milly, professeur de sociologie
UFR Anthropologie, sociologie et science politique (ASSP), membre du Centre Max Weber

Le programme CMIRA-COOPERA

Le dispositif régional Coopérations et mobilités internationales Rhône-Alpes (CMRA) visait à renforcer les coopérations internationales dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Avec COOPERA, il s’agissait de construire, par des collaborations structurantes en matière académique et scientifique, les « économies de la connaissance ». Les projets s’articulent autour de plusieurs volets incluant des actions de formation, de recherche ou des actions couplées formation / recherche.
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »