Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>International>Actualités internationales>MIRIADI ou l’intercompréhension “branchée”

Rechercher

MIRIADI ou l’intercompréhension “branchée”
 

  • le 14 juin 2016

Le projet MIRIADI (Mutualisation et Innovation pour un Réseau de l'Intercompréhension à Distance) vient juste de recevoir son évaluation finale par l’Agence Executive Education, Audiovisuel et Culture de l’Union européenne. Les résultats sont excellents, l'occasion de revenir sur les objectifs, la méthode et les perspectives.

Miriadi

Génèse du projet

Dans le prolongement des activités des projets qui l’ont précédé et auxquels Lyon 2 avait participé comme partenaire (Galanet, Galapro) ou qui avaient été créés au sein du Centre de langues (Lingalog), le projet MIRIADI (Mutualisation et Innovation pour un Réseau de l'Intercompréhension à Distance) s’est donné comme objectif d'élargir et stabiliser le réseau des formations à l'Intercompréhension en ligne. En effet, si l'intercompréhension est désormais reconnue par la recherche en didactique des langues, elle ne fait que commencer à faire son chemin en tant qu'enseignement universitaire et à trouver sa place dans les écoles ou auprès des publics d'adultes en formation continue.

En trois ans ce projet a réalisé un portail Web destiné à la constitution d’un réseau et à la mise en place de formations à distance à l'intercompréhension par familles de langues, doté de ressources, activités et d’instruments pour l’évaluation (Référentiels) et surtout un espace partenaires.

Des outils, une méthodologie et des pratiques innovantes

Depuis juin 2014, le partenariat s’est également doté d'une structure qui a déjà commencé à se charger de sa pérennisation au-delà de la période contractuelle : l’APICAD, Association pour la promotion de l’intercompréhension à distance. Le réseau ainsi créé, regroupé autour de l'Association, est formé par des personnes, des institutions, des associations dispensant des formations et désirant, à ces fins, mettre en contact des groupes de personnes pour qu'elles échangent et apprennent lors d'interactions en ligne.
Contenue dans le portail Web, la plateforme d’apprentissage permet les échanges plurilingues en intercompréhension, c’est-à-dire par un mode de dialogue où chacun s’exprime dans sa langue et apprend à comprendre les autres langues présentes dans les formations. Ces dernières ont démontré leur capacité à s’adapter à un public d’autres familles de langues, en l’occurrence les langues germaniques, et pourront vite s'étendre à toutes les disciplines, par une approche de type EMILE (Enseignement des matières intégré aux langues étrangères).
Les publics qui peuvent bénéficier du portail Web et de sa plateforme de formation sont très étendus, et les outils sont pensés pour s’adapter à tous.

 

Le mode de travail choisi dans ce projet a développé les pratiques instaurées au cours des projets précédents, avec succès :
  1. Travail en ligne sur un espace de travail (l'Espace de Travail de Miriadi) qui préfigurait les espaces de formation qui sont proposés aujourd’hui aux divers publics ;
  2. pour la partie du développement informatique, utilisation de la “méthode agile” et de l’innovation par les usages : développement par étapes, en transparence et en coordination des développeurs et des concepteurs. Avant le premier jour du projet, un espace de travail était déjà en place. Il garde jusqu’aujourd’hui l’essentiel de la mémoire du projet.

L’évaluation du projet

L’Agence exécutive «Éducation, audiovisuel et culture» (EACEA) est chargée de la gestion de certaines parties des programmes de financement de l’Union européenne dans les domaines de l’éducation, de la culture, de l’audiovisuel, du sport, de la citoyenneté et du volontariat. Elle est ainsi amenée à suivre des projets (rapports intermédiaires et finaux, ainsi que contrôles) tels que Miriadi.
Le projet a obtenu 9/10 de moyenne et l’expert félicite l’équipe de Lyon et la coordinatrice, Sandra Garbarino, pour ce qui concerne le management, pour lequel le projet reçoit la note maximale de 10/10 !
Ce résultat prouve que l’équipe du Centre de Langues (Sandra Garbarino, Jean-Pierre Chavagne et Mariana Frontini), avec l'appui de l’administration du CdL, de la Direction du budget et des finances (DBF) et du Service des relations internationales (SRI) de notre Université, a su relever les défis considérables de ce projet ambitieux. Surtout, ce résultat vient conforter la stratégie du SRI, qui consiste à prêter main forte aux projets européens, à condition que l'intérêt pour les formations et la recherche de notre établissement soit manifeste.

Perspectives : des retombées à long terme

Au niveau local, l’expérience de Miriadi va permettre l’insertion curriculaire de l’intercompréhension à dans notre Université. À partir de la rentrée 2016-17, cette “matière” va être proposée de manière stable en tant qu’enseignement transversal à l'ensemble de nos étudiant·es et à un certain nombre d’étudiants du parcours Minerve (cet enseignement a existé comme cours depuis 2004 mais avant c’était une UE Libre, puis un EO).

Aussi, des cours hybrides et transversaux comme le cours « I3 : intercompréhension, interdisciplinarité et interaction » voient le jour à Lyon 2. Cette formation expérimentée grâce aux financements "Réussite, qualité et professionnalisation (ReQPro)" conjugue l’intercompréhension en présence et en ligne au croisement interdisciplinaire de nombreuses disciplines enseignées à Lyon 2. L'objectif ? Former des étudiant·es de l’université aux pratiques transversales, hybrides et interculturelles du monde professionnel. Ce cours n’aura pas lieu en 2016-17 mais nous espérons qu’il pourra être inséré officiellement dans l’offre de formation transversale à l’avenir.

Cette expérience a permis à la plateforme Miriadi de regarder plus loin, vers un avenir où l’intercompréhension pourrait devenir une discipline à part entière, sans doute reconnue par des Master en intercompréhension en ligne. Soutenus par des financements obtenus avec des Projets PREFALC et CMIRA, financés par la Région Rhône-Alpes en 2015, des perspectives d’un “Master international I3” en intercompréhension commencent à se profiler à l’horizon...

Et finalement quelques partenaires de Miriadi (l’Université Lyon2, l’Université d’Aveiro et l’Université de Barcelone) sont réunis dans un nouveau projet européen, coordonné par l’Université Autonoma de Barcelone. Il s’agit du projet Koinos, « Portfolio europeo sobre las prácticas de literacidad plurilingües » qui a pour objectif de créer un e-portfolio européen sur l’alphabétisation plurilingue, un produit original et innovant qui part des expériences de diversité linguistique et éducation en Europe pour les actualiser et proposer de nouvelles pratiques pour l’éducation au plurilinguisme, tout en partant des narratives des enfants ayant vécu une alphabétisation plurilingue car issus de familles de migrants.

INFOS PRATIQUES

  • Type : International
  • Partenaires : Les 19 partenaires du projet sont pour la plupart des universités, mais des établissements du premier et second degré, ainsi que des associations sont représentés et le seront encore davantage à l'avenir. À la fin du projet, en novembre 2015, nous avions touché par notre activité de dissémination plus de 40 écoles primaires et secondaires, 30 nouvelles universités et 20 associations.

Contact

Sandra Garbarino
coordinatrice du projet MIRIADI
Centre de langues (CdL)
sandra.garbarino@univ-lyon2.fr

MIRIADI en chiffres

De 2012 à 2015
Un budget 612.000 euros
19 partenaires
40 écoles primaires et secondaires, 30 nouvelles universités et 20 associations.

Extrait du rapport

« This was a very strong project, which continued to build on the good work that had been done by the time of the Progress Report. Given the scale of the project size of the partnership, it has been one that required very tight management, ad it is to the credit of the coordinating organisation that it has produced such a good set of outcomes, on schedule and with some additional results. Network building can be challenging, but the evidence shows that this project has managed to establish a substantial network, whcich brings together both academics and practicioners. Il has a firm base, a good set of resources and its plans for future expansion are clear. It is likely to develop into a very successful and imaginative network. »
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »