Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Actualité>Agenda de l'Université Lumière Lyon 2>Désirer, aimer : quelle liberté ?

Rechercher

Désirer, aimer : quelle liberté ?
 

  • le 14 juin 2017
    de 9h à 17h30
  • Grand amphithéâtre

Points de vue de personnes en situation de handicap, de professionnel.les et de chercheur.es

Désirer, aimer : quelle liberté ?
Par-delà son apparente singularité, le thème du handicap et de la sexualité soulève des questions universelles. Qu’est-ce qu’une sexualité satisfaisante ? Comment être à la hauteur des désirs de l’autre ? Que dire de ce que l’on souhaite ou espère ?
Dans nos sociétés, l’amour et la sexualité contribuent à la construction de soi et à l’édification de relations interpersonnelles. Pouvoir en faire l’expérience est un projet légitime pour se construire comme sujet et individu social. Cependant, qu’en est-il pour les personnes en situation de handicap ?
Ne se trouvent-elles pas exclues de facto ? Comment, dans ces conditions, leurs aspirations s’expriment-elles, comment sont-elles comprises et prises en compte par celles ou ceux qui cheminent à leurs côtés ?

9h- 9h30 : Propos introductifs

» Charles Gardou, Professeur à l’Université Lumière Lyon 2 ;
» Isabelle Von Bueltzingsloewen, Vice-présidente chargée de la recherche à l’Université Lumière Lyon 2 ;
» Yannick Chevalier, Vice-Président en charge de l’égalité et de la vie citoyenne à l’Université Lumière Lyon 2 ;
» Françoise Lantheaume, Directrice du Laboratoire Education, Cultures, Politiques ;
» Thérèse Rabatel, Adjointe au Maire de Lyon, Déléguée à l’égalité femmes-hommes et aux personnes en situation de handicap, Membre de la Commission permanente de la Métropole de Lyon

9h30-10h00 : Équation du corps et du coeur

Ton corps t’appartient ! Comment s’inscrit-on dans cet énoncé, véritable fiction sociale ressassée à tout enfant d’aujourd’hui, quand on est une personne en situation de handicap ? Lorsque l’on est plus dépendant des autres que la moyenne ? Comment ce corps se sexualise-t-il et, sexualisé, s’invite-t-il dans la relation ? Quelle marge de liberté et quels freins le sujet concerné rencontre-t-il dans son cheminement personnel et social ?
» Denis Vaginay, Docteur en psychologie, exerçant en institution (IME, Foyer de vie, FAM) et en libéral, Formateur

10h00 – 10h40 : Mes amours

« Mes Amours : accès à la vie amoureuse et à la sexualité des personnes présentant une déficience intellectuelle » est un programme de recherche en cours visant l’élaboration d’un dispositif de formation sur la vie amoureuse et sexuelle. Celui-ci est co-construit par des personnes présentant une trisomie 21, des professionnel.les, des militant.es associatif/ves et des chercheur.es. Il répond, sous la forme d’une exposition interactive, aux préoccupations des personnes concernant la physiologie, le plaisir, la sexualité, les droits et les interdits, les émotions, les différentes relations et les choix. Quelle est la genèse de cette recherche ? Quelles sont les premières étapes de sa mise en oeuvre ?
» Catherine Agius, Responsable des Programmes Personnes handicapées de la Fondation de France
» Philippe Chervin, Secrétaire Général de la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le Handicap (F.I.R.A.H.)
» Yves Jeanne, Maître de Conférences à l’Université Lumière Lyon 2, Responsable de la recherche ;
» Jennifer Fournier, Docteure en sciences de l’éducation, Chargée de recherche


10h40 – 11h15 : Pause

11h15 – 11h45 : Au-delà des intentions

Des intentions aux actes : comment certains services traduisent leur volonté de reconnaissance de la dimension amoureuse et sexuelle des personnes qu’ils accueillent. Cette intervention s’appuie sur des extraits de contributions présentées lors du Forum des pratiques innovantes du CRéDAVIS.
» Jean-Luc Letellier, Président-fondateur du CRéDAVIS (Centre de recherche et d'études pour le droit à une vie sexuelle dans le secteur médicosocial)


11h45 – 12h15 : Débat


12h15 – 14h : Repas

14h – 14h45 : Mes amours (suite)

Co-construction, pair-émulation qu’est-ce à dire ? Présentation, d’une part, de la méthode mise en oeuvre pour l’élaboration d’outils (panneaux d’exposition, photos, illustrations, vidéos) susceptibles de servir d’appui aux formateurs ; de l’autre, du dispositif de formation associant, en binôme, une personne ayant une trisomie 21 et un professionnel ou un militant associatif.
» Différent.es contributeur/trices à la recherche

14h45 – 15h15 : Désir d’enfant

Parentalité et situations de handicap liée à une déficience intellectuelle : quand la peur rend aveugle… En un contexte encore porteur de préjugés et de discriminations à l’encontre des parents avec une déficience intellectuelle, un état des lieux des recherches montre à la fois leurs difficultés et leurs compétences. La présentation d'une démarche de co-construction d'un outil d'information et de formation révèle la pertinence d’une réflexion sur la nécessaire articulation entre savoirs et savoir-faire des uns et des autres.
» Bertrand Coppin, Éducateur spécialisé, Psychologue, Directeur Général IRTS Hauts-de-France, Responsable du groupe de recherches PADI
» Marine Desmazeau, Conseillère en Économie Sociale Familiale au sein d’une Service d’Accompagnement à la Vie Sociale Médiateure Familiale, Formatrice M.A.I.S


15h15 - 15h45 : Pause

15h45 – 16h15 : L’épreuve de l’éthique

Longtemps taboue dans le secteur social et médico-social, la question de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap est désormais une liberté reconnue pour tous. La peur de la procréation a-t-elle pour autant disparu ? Deux exemples de situations travaillées par le CNADE montrent qu’il est nécessaire de problématiser cette question autour de la notion d’accompagnement. La posture éthique consiste-t-elle à dissuader et contrôler, à éclairer, comprendre et mettre en oeuvre des aides pertinentes ? Quelles sont les tensions à l’oeuvre et les pièges à éviter ?
» Annick Gresset Veys, Coordinatrice du Comité national des avis déontologiques et éthiques (CNADE), psychologue clinicienne
» Pierre Bonjour, Président du Comité Personnes Handicapées de la Fondation de France, Membre du Comité national des avis déontologiques et éthiques (CNADE)


16h15 – 16h45 : Débat


16h45 – 17h15 : Conclusion


De brèves séquences de films rythmeront la journée.

Avec la participation de Germain Couture, Chercheur en établissement et Professeur associé au Département de psychologie de l’Université du Québec à Trois Rivières

Autour du colloque

- Exposition photographique de Jean-Baptiste Laissard
- Table de presse et librairie : La Voie aux Chapitres, CeRHes (ouvrages et outils pédagogiques empruntables)

INFOS PRATIQUES

  • Type : Colloque
  • Adresse complète : Campus berges du Rhône
    Grand amphithéâtre

Documents

Lieu

Grand amphithéâtre
campus Berges du Rhône
18 quai Claude Bernard - Lyon 7e
accès tram T1 - quai Claude Bernard ou T2 - Centre Berthelo
Accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.
Entrée libre sur inscription

Restauration

Repas : 15€ - Préparé par le restaurant Le Saint-Laurent à réserver avant le 1er juin avec l’envoi d’un chèque à : Yves Jeanne Association Reliance
Institut des Sciences et pratiques d' éducation et de formation (ISPEF)
Université Lumière Lyon 2
16 quai Claude Bernard
69007 Lyon

Le jour de l’événement, une attestation de présence sera disponible sur demande.
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »