Les portails Lyon 2 : Intranet - Portail Etudiant

Vous êtes ici : Accueil>Actualité>Actualités universitaires>Talents CNRS : les médaillé·es 2016

Rechercher

Talents CNRS : les médaillé·es 2016
 

  • le 15 novembre 2016

La cérémonie de remise des médailles pour les lauréats de la délégation Rhône Auvergne aura lieu le 15 novembre 2016.

CNRS

Médaillée de bronze : Bérangère Redon
Chercheuse en histoire et archéologie

La Médaille de bronze récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes.

Une étude à la fois historique, culturelle, économique et sociale de la présence grecque et romaine en Égypte

Médaille de Bronze CNRS 2016 : Bérangère Redon, Chercheuse en histoire et archéologie © Étienne KordosSpécialiste de l’Égypte tardive, Bérangère Redon s’appuie sur l’étude combinée des vestiges et des textes pour mener une étude à la fois historique, culturelle, économique et sociale de la présence grecque et romaine en Égypte. Titulaire d’une thèse en histoire sur les Grecs dans le Delta égyptien (VIIe-Ier s. av. J.-C.), soutenue en 2007 à l’université de Lille 3, cette agrégée d’histoire est également philologue et archéologue. Dans sa thèse, elle s’est particulièrement intéressée aux bains et pratiques balnéaires et a participé activement au programme ANR Balnéorient. En 2009, Bérangère Redon rejoint Le Caire où elle dirige durant trois ans le programme « Bains antiques et médiévaux » au sein de l’Institut français d’archéologie orientale (IFAO). Elle profite de ce séjour pour prendre part à cinq chantiers de fouille répartis sur l’ensemble du territoire égyptien. Forte de cette expérience, elle est recrutée en 2012 comme chargée de recherche au laboratoire Histoire et Sources des Mondes Antiques de Lyon (HiSoMA). Elle y développe ses travaux sur l’appropriation (pratique, symbolique, économique) des espaces égyptiens, en particulier des marges et des frontières, par les différents pouvoirs qui se sont succédé sur le trône égyptien de l’époque saïte à l’époque romaine et sur les rencontres culturelles entre les populations établies sur le sol égyptien. Pour nourrir ses travaux, Bérangère Redon participe depuis 2002 à la mission française de Taposiris-Plinthine, sur la côte méditerranéenne, et depuis 2013, elle dirige la mission archéologique française du désert Oriental, deux missions soutenues par le ministère des Affaires étrangères et l’IFAO.
  • Chargée de recherche CNRS | Laboratoire Histoire et Sources des Mondes Antiques (HiSoMA), CNRS/Université Jean Monnet/Université Lumière-Lyon 2/ENS Lyon/Université Jean Moulin, Lyon | Institut des sciences humaines et sociales | Délégation Rhône-Auvergne
Texte : Grégory Flechet Photo : © Étienne Kordos
 

Médaillée d'argent : Brigitte Pakendorf
Chercheuse en dynamique du langage

La médaille d'argent distingue un chercheur pour l'originalité, la qualité et l'importance de ses travaux, reconnus sur le plan national et international.

À la croisée de la biologie, de l’anthropologie et de la linguistique

Médaille d’argent CNRS 2016 : Brigitte Pakendorf, Chercheuse en dynamique du langage © Brigitte PakendorfLes recherches de Brigitte Pakendorf se situent à la croisée de la biologie, de l’anthropologie et de la linguistique. En se basant à la fois sur l’analyse de données linguistiques et génétiques, la chercheuse s’efforce de décrypter les mécanismes qui sous-tendent le changement des langues dans les situations de contact. Cette approche originale lui a valu plusieurs articles dans des revues telles que PNAS ou Nature Communications, dans lesquelles il est rare de voir figurer le travail de chercheurs en sciences sociales. En parallèle, Brigitte Pakendorf a fondé en 2007 un groupe de recherche en linguistique comparative des populations, à l’Institut Max-Planck, à Leipzig, en Allemagne, qu’elle a dirigé jusqu’en 2011. S’appuyant sur cette équipe pluridisciplinaire pour mener ses investigations, Brigitte Pakendorf se rend régulièrement dans les contrés les plus reculées du globe pour rencontrer les derniers locuteurs des langues rares qu’elle étudie. Nommée en 2012 directrice de recherche CNRS au laboratoire Dynamique du langage (DDL), à Lyon, elle y poursuit ses recherches avec une curiosité intacte pour la diversité des langues parlées de par le monde.
  • Directrice de recherche CNRS | Laboratoire Dynamique du langage (DDL), CNRS / Université Lumière Lyon 2, Lyon | Institut des sciences humaines et sociales | Délégation Rhône Auvergne
 
Texte : Grégory Flechet Photo : © Brigitte Pakendorf
 

À consulter

  • Médaille de bronze
  • Médaille d'argent
  • Laboratoire Histoire et Sources des Mondes Antiques (HiSoMA), CNRS/Université Jean Monnet/Université Lumière-Lyon 2/ENS Lyon/Université Jean Moulin, Lyon
  • Laboratoire Dynamique du langage (DDL), CNRS / Université Lumière Lyon 2, Lyon
Pour accéder à vos outils, connectez-vous »